Ballon d'OR

Ballon d’Or : Un lundi particulier pour Yacine «l’artiste»

Brahimi, un talent aux pieds d’Or !

Auteur : S. F. mardi 23 décembre 2014 22:44

C’est en jet privé que la star de cette 14e édition du Ballon d’Or du Buteur et El Heddaf, Yacine Brahimi, a débarqué, lundi, aux alentours de 11h 40 à Alger en compagnie de son épouse, son frère Illyés et sa petite fille. Le numéro 8 de Porto ne savait pas qu’une journée longue, mais enrichissante l’attendait. Après sa sortie du salon d’honneur, le joueur a été conduit directement à son hôtel, le Hilton où l’attendaient ses parents et sa grand-mère, arrivés sur les lieux la veille. Après de chaudes retrouvailles, la grande famille est allée rejoindre tout naturellement un des restaurants de l’établissement pour le repas de midi. Le représentant du Buteur était convié à ce déjeuner copieux et bien garni, où les différents membres de la famille ont eu à débattre de l’actualité du moment et parler bien évidemment de tout ce qui concerne la grande famille.
Un crochet à l’hôpital pour faire la surprise aux petits
Aux alentours de 15h, c’était l’heure pour Yacine et son jeune frère, Illyés de quitter momentanément leur famille pour se rendre à l’hôpital Mustapha Pacha d’Alger afin de rendre visite aux enfants malades se trouvant au service pédiatrie. Parti sous escorte policière afin d’éviter la grosse circulation qu’il y avait, le convoi est arrivé sur les lieux très rapidement, et là, Yacine a fait montre de sa générosité en distribuant aux petits malades des cadeaux et en réconfortant surtout leurs mamans, qui n’ont qu’apprécié ce geste du joueur qui, durant un court moment, a apporté beaucoup de joie et de bonheur à ces enfants qui n’en demandaient pas tant. Yacine, très peiné par les cas difficiles de ces enfants, n’a pas manqué de les encourager malgré tout et leur souhaiter un prompt rétablissement.
Direction ensuite le Palais des Raïs
Vers 16h, et après cette visite à l’hôpital, direction Palais des Raïs, appelé aussi Bastion 23, qui se trouve à la Basse Casbah. Là-bas, Yacine Brahimi, très attentif au guide touristique qui lui a été prévu, a fait le tour de ce monument historique, émerveillé, aussi bien par son architecture que par l’histoire qu’il dégageait. «Franchement, je suis très content de venir ici et d’apprendre des choses sur l’histoire de la ville d’Alger que je ne connaissais pas du tout. Je ne suis pas un adepte des musées, mais là, ça m’intéresse vraiment» nous dira Yacine. De la terrasse de ce monument, le joueur a pu admirer la belle vue sur la Casbah, la mer, et un bout du quartier mythique de Bab El Oued. Avant de quitter les lieux, il a eu droit à quelques présents symboliques de la part du directeur de ce Palais, attention qui lui a fait énormément plaisir. Evidemment, Yacine a pris le soin de prendre de nombreuses photos souvenirs avec les personnes qui travaillent dans ce monument.
Rencontre avec les invités de marque de la cérémonie
De retour au Hilton, on a laissé Brahimi se reposer et faire une petite sieste avant de le retrouver deux heures plus tard (19h 30) et cette fois, direction le chapiteau de la Safex pour se rendre à cette cérémonie qui s’annonçait grandiose. Très classe dans son smoking, Yacine a veillé à ce que sa famille l’accompagne et partage avec lui cette soirée de bonheur. Arrivé au salon VIP, le joueur a pu rencontrer pour la première fois Franck Ribéry avec lequel il a échangé quelques mots et revu ensuite Franco Baresi, qu’il avait déjà croisé durant le déjeuner. Brahimi était tout aussi heureux de croiser de nouveau Rabah Madjer et de papoter avec quelques légendes de notre football national. Vers 20h 50, le futur lauréat du Ballon d’Or prend place dans la Wolswagen qui lui a été réservé pour rallier le lieu de la fête et soulever deux heures plus tard le trophée tant attendu.

Brahimi, un talent aux pieds d’Or !
Ce lundi 22 décembre 2014 restera sans doute à jamais gravé dans la mémoire de la grande famille Brahimi et plus particulièrement, son fils chéri, que tout un peuple adule, Yacine. Heureux lauréat du Ballon d’Or algérien 2014, le sociétaire du FC Porto, a passé, en compagnie des personnes qui lui sont les plus chères, l’une des journées les plus marquantes de sa jeune vie. Un talent connu et reconnu et à nouveau primé, mais cette fois avec de l’or pur, qui symbolise toute la classe d’un joueur qui a été longtemps sous-évalué en France. L’Algérie, son pays natal et terre de ses ancêtres, n’a pas manqué de lui ouvrir les bras et de l’accueillir chaleureusement, comme elle le fait à chaque fois avec ses enfants. Brahimi a surclassé ses concurrents cette année et a mérité sans la moindre contestation possible son trophée. Ses débuts exceptionnels avec le FC Porto n’ont fait que conforter ses partisans dans leur vote. Certains observateurs diront que le talent, à lui seul, souvent ne suffit pas. La maturité et la modestie sont des vertus que seuls les grands de ce sport roi possèdent. Brahimi, et de l’avis de tous, peut se targuer d’avoir non seulement du talent, mais aussi une éducation des plus remarquables, que ses parents ont su parfaitement lui inculquer. On dit souvent que Yacine est très généreux sur un terrain et ne manque pas de distiller un maximum de passes décisives à ses compères de l’attaque, mais que nos lecteurs se rassurent, cela ne se limite pas uniquement sur un terrain de football. En effet, dans la vie quotidienne, le joueur, digne représentant d’une mixité kabylo-saharienne, sait se montrer tout aussi généreux et vaillant quand il s’agit d’apporter un peu de bonheur à des enfants malades. A 24 ans, Yacine, pour ceux qui ne le savent pas encore, est déjà marié et papa d’une fillette de deux mois. Un réconfort familial qui a grandement contribué à son essor au plus haut niveau et ça ne risque pas de s’arrêter en si bon chemin. Par cette tradition qui est le Ballon d’Or, Le Buteur, qui a toujours eu pour but d’encourager et de motiver au maximum tous nos joueurs algériens là où ils évoluent, ne peut que saluer l’artiste et lui souhaiter encore plus de succès à l’avenir, sur le plan personnel autant que collectif. Yacine, tu as mérité ton titre, en attendant que tu nous offres le titre que tout les Algériens attendent… cette deuxième Coupe d’Afrique des Nations. Bon vent…

Yacine se repose en Espagne
Après des débuts et une phase aller parfaitement réussies avec son club du FC Porto, Yacine Brahimi, qui a eu droit, à l’instar de l’ensemble de ses coéquipiers, à quelques jours de congé, se trouve en ce moment en Espagne, plus précisément, du côté de Malaga où il se repose en compagnie de sa petite famille. L’international algérien, pour recevoir son trophée du Ballon d’Or, a dû interrompre ses vacances pour 48h.
Il a fait une virée à Grenade dimanche dernier
Profitant de sa présence dans le sud de l’Espagne, Yacine Brahimi a fait un petit crochet, dimanche, dernier du côté de la ville de Grenade où il est parti revoir ses anciens partenaires de Granada CF ainsi que son ex-président et directeur sportif. L’ancien Rennais a eu droit à un accueil des plus chaleureux et tout le monde était content de le revoir.
Il a longuement discuté avec Lacen
Présent donc à Grenade, Brahimi est parti en fin de cet après-midi de dimanche au stade pour suivre le match de championnat programmé entre Granada et Getafe. Il en a profité à l’issue de cette partie pour aller à la rencontre de son coéquipier en sélection, Medhi Lacen, sociétaire rappelons-le de Getafe. Les deux hommes ont longuement discuté ensemble.
Il rentrera à Porto le 28 décembre
Le séjour de Brahimi et sa petite famille se poursuivra en Espagne jusqu’au 28 décembre. Après cela, fini les vacances, puisqu’il rentrera le même jour à Porto où il devra reprendre l’entraînement collectif dès le lendemain.
Il ralliera Alger le 5 janvier
A Porto, le joueur restera encore quelques jours avant de rallier le 5 janvier la capitale algérienne pour entamer le stage préparatif à la CAN avec la sélection nationale. Yacine manquera donc les trois premiers jours de ce regroupement prévu au CTN de Sidi Moussa (le stage débute officiellement le 2 janvier) en raison de sa participation au match de championnat devant la formation de Gil Vicente, programmé pour le 4 janvier.

Publié dans : Baresi Rabah Madjer Ballon d’Or Yacine

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous qu’il faut laisser du temps à Lucas Alcaraz à la tête de la barre technique de l’EN ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3877 17/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir