Equipe d'Algérie

Algérie 1 - Nigeria 1 : Brahimi évite une énième défaite

Brahimi : «Nous nous sommes libérés psychologiquement»

Auteur : Moumen A. samedi 11 novembre 2017 01:35

Stade : Hamlaoui (Constantine)
Affluence : nombreuse
Arbitres :  Eric Arnaud Otogo Castane (Gabon), Aboubacar Doumbouya (Guinée), Seydou Tiama (Burkina-Faso) 
Quatrième arbitre : Juste Ephrem Zio (Burkina-Faso)
Buts : Brahimi (87' S.P.) Algérie ; Ogu (62’) ( Nigéria ) 
Avertissements : Slimani (55'), Brahimi (77'), Bounedjah (89') Algérie; Ogu (41'), Etebo (83') Nigeria

Algérie : Chaouchi, Nessakh (Abdellaoui 29'), Mandi, Cadamuro, Chafaï,  Medjani, Bennacer (Bounedjah 75'), Mahrez (Hani 63'),  Ferhat,  Brahimi, Slimani 
Entraîneur : R. Madjer

Nigeria : Ezenwa, Olaolua (Enekwuru 71'), Ekong, Balogun, Etebo, Shehu, Ndidi, Kelechi, Iwobi (Musa 81'), Ogu 
Entraineur : G. Rohr

Hier, contre les  Green Eagles, notre équipe nationale  avait pour principal objectif de sortir d'une campagne de qualification catastrophique pour le Mondial russe,  avec les honneurs. Il est certain que Rabah Madjer a voulu que  son retour à la tête de la sélection nationale soit gagnant. Il se contentera d'un nul. Il est facile de constater qu'en ce qui concerne la ligne défensive, Madjer a opté pour des joueurs capables de s'imposer physiquement. Les trois attaquants plutôt expérimentés avaient à leur service des hommes du milieu vifs et surtout qui ont faim. Le décor est planté.
1', Slimani annonce la couleur
Il n'y a pas eu de quart d'observation et les deux équipes ont montré des résolutions offensives. La première alerte est signée Slimani qui, suite à un centre de Ferhat, verra sa reprise de la tête passer juste à côté du montant. La réplique nigériane est immédiate et elle se fera par Ogu, sans danger pour Chaouchi. On remarquera que les deux lignes défensives manquent quelque peu d'automatismes. Les offensives algériennes se poursuivront et, à la 8',  après une belle combinaison Slimani-Brahimi-Mahrez, ce dernier sera signalé en position de hors jeu. 
13', Medjani aurait pu…
L'Algérie obtiendra son premier corner à la 13' par Slimani. Le ballon, renvoyé à l’entrée de la surface, est repris par Medjani, au-dessus.
Les Nigérians ne seront pas en reste et ils amorceront de beaux mouvements offensifs. Ils se créeront une belle opportunité à la 15', suite à un coup franc de Kelechi. Slimani, qui se bat sur le front de l'attaque, gênera considérablement les relances nigérianes. Les Fennecs se feront moins pressants et c'est ce qui permettra à Etebo de tenter une frappe de loin à la 24'. Les Algériens répliqueront à la 29' par Mandi, monté aux avant-postes, mais qui ratera le dernier geste. 
Brahimi, le nez dans le gazon
Les Nigérians subiront les rushs des camarades de Brahimi qui varieront leurs attaques. Ferhat et Mandi se montreront particulièrement entreprenants. A la demi-heure de jeu, commencera un des temps forts des Algériens. A la 33', Ferhat effectuera un centre au cordeau qui ne trouvera pas preneur. Brahimi, qui tentera de poser le ballon, se retrouvera souvent le nez dans le gazon. Après un rush mené par Mahrez qui ne donnera rien à la 43', les Green Eagles amorceront un contre fulgurant. 
43', Nwakeme aurait pu…
Profitant d'un mauvais renvoi, Nwakeme reprendra de volée. Son tir sera capté par Chaouchi. La pause surviendra après une minute de temps additionnel sur un score sans but, somme toute logique. Les camarades de Mahrez, pas très inspiré, ont buté sur une très bonne équipe nigériane. Les deux formations débuteront la seconde période avec les mêmes joueurs. Les Nigérians allumeront la première mèche par Iwobi qui rate sa remise, ne profitant pas ainsi du surnombre. 
53', la belle "horizontale" de Chaouchi
Sur le contre, Brahimi s'enfonce dans la surface et tombe. Le penalty qu'il réclamait ne lui sera pas accordé. On jouait la 53' quand Iwobi, suite à un beau contrôle et une reprise de volée, permettra à Chaouchi d'effectuer une superbe parade. Les Algériens rateront une belle occasion de scorer. A la 61', suite à un corner de Brahimi, le portier nigérian ratera quelque peu sa sortie. Mandi, qui était idéalement placé au second poteau, ne cadrera pas sa reprise de la tête. 
62', le missile d'Ogu fait mouche
Les Nigérians seront plus réalistes. Une minute plus tard, suite à un cafouillage dans la surface, le ballon renvoyé par Chaffaï sera contrôlé par Ogu dans les vingt mètres. Il prendra tout son temps pour ajuster Chaouchi d'un tir du gauche et ouvrir le score pour son équipe (0-1). Nullement découragés, les Algériens repartiront vers l'avant. Ils se créeront une énorme occasion à la  67'. Suite à un centre millimétré de Mandi, Slimani, seul dans la surface, ratera lamentablement le cadre. Le même Slimani se fera bousculer dans la surface par Ekong, sans que l'arbitre ne bronche. Chaouchi s'illustrera à la 83' en repoussant des deux poings un coup franc de Ihienacho. 
87', Brahimi n'a pas tremblé
Brahimi tentera une percée côté gauche et ce sera payant. Il sera retenu par le maillot par Ekong à la 87'. Il transformera de belle manière le pénalty qui lui sera accordé. Ses coéquipiers tenteront de faire le forcing pour s'octroyer le gain du match. A la toute dernière minute du temps réglementaire, Bounedjah décochera une frappe sèche qui sera captée par le portier nigérian. 
Malheureux Bounedjah
Lors de la première des quatre minutes de temps additionnel, le même Bounedjah ne cadrera pas sa reprise de la tête suite à un corner de Brahimi. Les Nigérians, qui, manifestement, veulent terminer la  campagne qui les mènera en Russie, sans défaite se défendront bec et ongles. Les choses en resteront là.  Après avoir traversé des moments très difficiles avec, notamment, une petite valse de sélectionneurs et une élimination précoce lors des qualifications pour la Coupe du monde, l’Algérie n'a pu faire mieux qu’un nul devant une équipe du Nigeria expérimentale. Le moins que l'on puisse dire est qu'il y a du pain sur la planche pour Madjer et ses adjoints. 

--------------------------------

Brahimi : «Nous nous sommes libérés psychologiquement»
De son côté, Yacine Brahimi estime à son tour que ce résultat a libéré psychologiquement les joueurs et que l’avenir s’annonce plutôt rose : «Nous sommes très solidaires que ce soit dans ou en dehors du terrain. Nous avons joué dans des conditions difficiles et l’état du terrain n’était pas bon. On est tristes, nous sommes passés à côté pendant les éliminatoires. On voulait réaliser un bon résultat devant une équipe qualifiée pour le prochain Mondial. Et comme l’entraîneur l’a déclaré, un grand travail nous attend.» 
 

Publié dans : chaouchi Bounedjah Brahimi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3910 19/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir