Ligue 1 & 2

Al-Nasr - MCA 1 : Le Mouloudia prend une sérieuse option !

Amrouche prend le dessus sur Carreno, Chaâl sauve le MCA avant la mi-temps

Auteur : Yacine Selhani jeudi 08 novembre 2018 11:38

Stade : du Prince Fayçal-Benfahd (Arabie Saoudite)
Affluence : moyenne
Arbitres : Redouane Djid, Hichem Abbou et Yahia Nouali (Maroc)
Avertissements : Azzi (38’), Bendebka (40’) (MCA) ; Al Fridi (88’) (Nasr)
Expulsion : Arous (90’) (MCA)
But : Derradja (61’) (MCA)

Al-Nasr

Walid Ali, Soltane Ghenam, Ramos, Athmane, Petros, Moussa, Echahri (Al Fridi), Essahlaoui, Amrabat, Eldjibrine (65’Khamis), Elmansour (89’ Fahd)
Entraîneur : Carreno

mca
Chaâl, Amada, Benathmane (54’ Derrardja), Haddouche, Nekkache (87’ Arrous), Cherif El Ouazzani, Mebarakou, Dieng, Azzi, Bendebka, Hachoud
Entraineur : Amrouche

 

Devant ses supporters très exigeants, l’ogre saoudien d’Anasr a entamé son match tambour battant, histoire de surprendre notre représentant. Les Stars du club Saoudien, sur lesquels les nombreux présents comptaient, ont tenté de créer le surnombre d’entrée dans le camp des Mouloudéens. Ces derniers, bien organisés, n’ont à aucun moment abdiqué, prouvant ainsi qu’ils ne se sont pas rendus en Arabie pour faire du tourisme. Constatant que les Verts et Rouge allaient procéder regroupés derrière et par des contre-attaques, le coach d’Anasr a demandé à ses joueurs de garder le ballon dans le camp du Mouloudia pour permettre aux Moussa et autres de se frayer un chemin. De son côté, l’entraineur algérien Adel Amrouche avait sommés ses joueurs de jouer en bloc surtout ceux du milieu de terrain, pour pouvoir amorcer des contre-attaques, c’est ce qui a été fait durant toute la première mi-temps de la rencontre. Le premier quart d’heure n’a rien apporté au tableau d’affichage, même si les locaux ont tout tenté pour surprendre lee Algériens.

Ahmed Moussa effacé !
Le moindre que l’on puisse dire lors de la majorité du temps de cette première mi-temps, c’est que l’international nigérian d’Anasr Ahmed Moussa a été bien muselé par les arrières du Mouloudia. Ce dernier n’était que l’ombre de lui-même et n’est pas parvenu à adresser aucun tir tellement il était effacé par les joueurs du MCA. En revanche, l’ex- joueur de Leicester a pu permettre à ses camarades de trouver quelques petits espaces, mais sans grand danger pour Chaâl et son arrière-garde.

Amrouche prend le dessus sur Carreno, Chaâl sauve le MCA avant la mi-temps
Quant à l’aspect tactique de cette rencontre, le Mouloudia était supérieur sur tous les plans si on se fie à la production des joueurs adverses et ceux de notre représentant et ce, de l’avis des analystes du plateau de télévision de la chaîne saoudienne. Avec un bloc uni et très vigilant, Azzi et ses camarades n’ont cédé aucun centimètre aux Amrabat et autres. L’international marocain, quant à lui, s’est assez bien illustré en créant de temps en temps la zizanie loin de la cage du gardien de but Chaâl. Il a fallu aux gars d’Anasr quelques balles arrêtées pour alerter le keeper du MCA, ou encore une bévue du central algérien dont n’a pas profité Amrabat, ratant ainsi la plus franche opportunité de la rencontre pour ouvrir le score. Quant à Chaâl, il a sauvé son club d’un but certain à deux minutes de la mi-temps, suite à un corner mal dégagé par les arrières du Doyen, sur lequel El Mansour a récupéré le ballon et servi Ramos seul sur le côté gauche, à quatre mètres des bois et qui tire en force, mais il trouve un Chaâl impérial qui a mis hors de danger d’une claquette. Quelques minutes plus tard, l’arbitre marocain renvoie les 22 joueurs pour la pause sur un score vierge de zéro partout. De retour des vestiaires, le club local s’est remis à attaquer, devant une défense mouloudéene toujours très compacte. Les joueurs saoudiens d’Anasr bénéficient d’un coup franc à 30 mètres des bois botté par Ramos qui met un ballon sur la tête d’Echahri, mais il ne trouve pas le cadre. Les joueurs du Mouloudia aussi ont bien compris la manière de procéder des Saoudiens et sont allés à leur tour tenter des incursions.

60’, Derrardja surprend Walid Ali
Un quart d’heure de jeu après la deuxième mi-temps, et après avoir compris la manière de jouer des Saoudiens, les joueurs du MCA sont allés porter le danger dans le camp du gardien Walid Ali. Suite à plusieurs tentatives, et sur une faute impardonnable du défenseur El Mansour, qui voulait dribler Bendebka, il s’est lourdement gouré puisque celui-ci lui a chipé le ballon pour l’offrir à Derrardja. Les deux anciens du NAHD ont finalement grillé la politesse à toute l’arrière-garde d’Anasr, ce qui a permis à Derrardja d’ouvrir la marque au grand désarroi du coach saoudien qui n’en revenait pas. Par la suite, la rencontre est devenue plus plaisante, avec des facettes de jeu plus claires, et cela aurait pu permettre aux gars d’Amrouche de surprendre à nouveau leur vis-à-vis.
Dieng, quelle puissance !
Les minutes s’égrènent et le Mouloudia était plus inspiré, contrairement à son adversaire qu’on disait plus fort. Pour sa part, le coach d’Anasr, très stressé sur son banc, a effectué plusieurs changements pour pouvoir donner une meilleure assise à son onze, mais là aussi, le bloc dressé par le driver des Verts et Rouge n’a pas tremblé, se permettant le luxe de faire circuler le cuir. Pour sa part, le milieu de terrain malien Dieng a beaucoup gêné ses vis-à-vis et régnait en maître dans l’entre jeu. Sur une action individuelle de haut niveau, le jeune Dieng s’est permis le luxe de traverser les trois lignes d’Anasr d’une puissance inouïe, au point de laisser derrière lui tous les joueurs adverses. A signaler aussi le sauvetage de Mebarakou devant Moussa qui était à deux doigts d’égaliser, mais l’ex-Mobiste lui a chipé le cuir de justesse. Dix minutes avant le coup de sifflet final, le rentrant Khamisse a voulu dribler Azzi devant le but de Chaâl, mais son geste inutile a plutôt énervé son coach, tout comme le Marocain Amrabat qui n’est pas arrivé à trouver le chemin des filets de Chaâl. (83’) Hachoud sert Derrardja, mais ce dernier n’est pas parvenu à doubler la mise devant le repli des arrières saoudiens. Les dernières minutes de la rencontre étaient très chaudes, chaque équipe pouvait inscrire un but, surtout du côté d’Anasr. Les joueurs de cette formation ont tout tenté mais là aussi Mebarakou, Azzi et autres n’ont rien voulu savoir.

88’, Hachoud a failli…
Sur un coup franc dans l’axe du terrain, à 30 mètres, Hachoud l’exécute en force et a failli faire mouche. Les joueurs d’Ansar redoublent d’efforts, mais ni Amrabat, ni Moussa encore moins le rentrant Fahd n’ont pu surprendre Farid Chaâl qui veillait au grain. Le temps additionnel n’a finalement rien apporté de nouveau au tableau d’affichage. Le Mouloudia a terminé le match en sa faveur, prenant une sérieuse option pour la qualification au prochain tour.

 

Publié dans : mca Amada Chaâl Benathmane

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Sans Ronaldo, le Real Madrid peut-il remporter un titre cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4262 12/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir