Equipe d'Algérie

Halliche le capitaine courage

«Nous dédions cette qualif’ au défunt Nabil Hemani»

Auteur : Moumen A. vendredi 27 juin 2014 02:49

Sans contexte, Rafik Halliche a réalisé l’un de ses meilleurs matches depuis 2010. Désigné capitaine, hier contre la Russie, l’Algérien a assumé son rôle comme il se doit sur le terrain. Très précis dans ses interventions, Halliche remontait ses camarades très hauts dans les moments  cruciaux de la rencontre. C’est-à-dire lorsque les Russes accentuaient leur pression sur le camp algérien à la recherche d’un second but qui aurait éliminé les Verts.

Il a exhorté ses camarades à saluer le public
Pris par l’euphorie de la qualification dans un premier temps, le défenseur central de l’EN, Rafik Halliche, a retrouvé ses esprits quelques instants après pour aller regrouper ses camarades au centre du terrain et leur demander d’aller saluer le public algérien qui a beaucoup scandé son nom, notamment lorsqu’il  s’imposait assez aisément dans les duels avec les attaquants russes.

Il a dédié la qualif’ aux peuples arabes et aux musulmans
Interpellé en fin de rencontre, Rafik Halliche était tout heureux. Emu après cet exploit historique, l’Algérien de l’Académica de Coimbra avait les larmes aux yeux. Il a tenu  à dédier cette belle qualification à tout le Monde arabe et aux musulmans : «C’est historique, c’est une qualification attendue depuis 32 ans, on va retrouver l’Allemagne, on tâchera de bien représenter le monde arabe et musulman, c’est même une obligation.»  
 

«Nous allons tenter de réaliser le miracle face à l’Allemagne»

Tout d’abord, comment avez-vous vécu ce match en tant que capitaine de l’EN ?
Porter ce brassard de capitaine d’équipe est une lourde responsabilité qu’il faut bien assumer. En plus de l’importance de réaliser une bonne prestation sur le terrain, il fallait aussi bien assumer cette responsabilité de capitaine et surtout bien diriger l’équipe sur le terrain. Ce n’est pas une nouvelle expérience pour moi, vu que j’ai été capitaine du NAHD à l’âge de 20 ans. J’ai assumé mon rôle de capitaine sur le terrain. Mais le plus important est le résultat final de la rencontre et cette qualification arrachée avec beaucoup de brio pour le second tour du Mondial.
Parlez-nous un peu de votre entente avec Belkalem dans l’axe central de la défense ?
Nous n’avions pas habitude de jouer ensemble. En tant que capitaine d’équipe, j’ai essayé de beaucoup parler avec lui afin de le mettre en confiance surtout que nous avions encaissé rapidement un but.  Ce but marqué par les Russes a chamboulé nos plans. Mais Dieu merci, nous avons réussi à revenir dans le match, à égaliser et surtout à régaler les supporters. Nous avons fait le match qu’il fallait en méritant amplement notre qualif’ pour le second tour du Mondial.
Nous avons vu une grande communion entre les titulaires et les remplaçants tout au long de la rencontre…
(Il nous interrompt) C’est ça la force de notre EN. Ça dégage l’état d’esprit du groupe et ça prouve que nous formons une famille soudée. Croyez-moi, nous avons travaillé très dur pour atteindre cet objectif. On ne voulait pas lâcher cette qualif’. Nous étions prêts à tout pour faire plaisir à nos supporters et leur procurer de la joie. Nous avons tout donné sur le terrain pour ne pas laisser les Russes nous voler cette qualif’. Nous avons cru en notre force et nous sommes contents d’avoir atteint notre objectif. Savourons tous ensemble cet exploit.
Quelle est la première personne avec qui vous avez parlé au téléphone, après le match ?
J’ai reçu beaucoup de SMS à l’issue de la rencontre. Je n’ai pas eu le temps encore de parler avec mes amis et mes proches. A l’heure où je vous parle, la première personne avec qui j’ai parlé est mon père.
La victoire  d’aujourd’hui n’est-elle pas celle de Hemani que vous avez connu personnellement ?
C’est une victoire pour tout le peuple algérien et surtout pour les gens qui nous ont quittés, dont Nabil Hemani pour qui je prie Dieu pour qu’Il l’accueille en Son Vaste Paradis. Nous dédions cette victoire au défunt Nabil.
En 8es de finale, l’EN croisera le fer avec l’Allemagne. Comment voyez-vous ce match ?
Inch’Allah, on refera ce qu’ont fait les anciens en 1982. Nous savons que notre mission ne sera pas facile car l’Allemagne est une solide équipe, c’est l’une des meilleures équipes au monde actuellement. Nous allons miser sur notre rage de vaincre pour réaliser le miracle inch’Allah.
 

 

 

Publié dans : belkalem Allemagne Rafik Halliche nabil hemani

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3915 24/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir