Coupe d'Algérie

JSK 1 - USMBA 2 / Djarrar : «Il ne faut pas blâmer Asselah»

Approché en toute fin de match, l’unique buteur des Canaris est revenu sur la défaite de son équipe en finale de la coupe d’Algérie ...

Auteur : Lyes A. mercredi 02 mai 2018 07:13

Approché en toute fin de match, l’unique buteur des Canaris est revenu sur la défaite de son équipe en finale de la coupe d’Algérie avant d’évoquer le championnat et le maintien qui restent l’objectif à atteindre en cette fin de saison.
Un mot sur cette défaite en finale de la coupe d’Algérie ?
Je ne peux pas décrire la déception qu’on ressent. On avait très bien préparé cette finale et on voulait tellement remporter le trophée pour l’offrir à nos supporters qui n’ont plus goûté à la joie d’une consécration depuis plusieurs années. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu. On est tristes de passer à côté d’une finale. Mais bon, il faut tout de même féliciter l’USMBA qui a bien joué aussi. Le football est ainsi fait. Tu ne peux pas gagner à tous les coups. Et sur ce coup, Dame coupe a choisi Bel Abbès.
Comment expliquez-vous cette défaite ?
Tout est allé très vite dans cette finale. On voulait bien l’entamer mais on s’est fait surprendre sur le premier contre. On savait que Bel Abbès excellait dans ce registre mais on s’est tout de même laissés surprendre. Par la suite, on a poussé pour revenir dans le match mais on est tombés sur une équipe bien regroupée derrière. Il y avait peu d’espaces, notamment dans le dos de la défense. Et alors qu’on était préoccupés par ce but égalisateur, on s’est à nouveau fait surprendre.
A 2 à 0, croyiez-vous encore à la victoire ?
On savait que c’était difficile mais tant que l’arbitre n’avait pas sifflé la fin de la partie, on n’avait pas le droit de lâcher. D’ailleurs, on a pu réduire la marque sur balle arrêtée. Par la suite, on a eu aussi deux ou trois situations dangereuses qui auraient pu nous permettre de revenir dans le match. Malheureusement, on a péché dans le dernier geste. Et dans ce genre de rencontre, tu ne peux pas te permettre de manquer des situations de but car chaque occasion vaut de l’or.
Justement, vous étiez tout proches de l’égalisation mais la sortie de Malik Asselah a compliqué votre tâche…
Non. Il ne faut pas blâmer Asselah qui a donné le meilleur de lui-même. C’est un gars professionnel. Il faut savoir qu’on a évolué sous une terrible pression. Ce n’est pas tous les jours qu’on joue une finale de la coupe d’Algérie. Surtout dans notre situation, nous qui avons si mal débuté la saison. On voulait la terminer de la plus belle des manières. On voulait remporter une sixième consécration en coupe d’Algérie mais nos efforts n’ont pas été suffisants.
Qu’allez-vous à faire maintenant ?
Maintenant, on doit se tourner vers la fin de notre saison et ces trois rencontres qui restent à jouer dans ce championnat. Il ne faut pas oublier que, malgré les bons résultats décrochés dernièrement en Ligue 1 mobilis, on n’a toujours pas assuré mathématiquement notre maintien. Il faudra donc essayer de maintenir notre dynamique dans cette fin de championnat pour terminer en force et sauver le club de la relégation.
Cette défaite ne va-t-elle pas vous affecter sur le plan moral avant votre rencontre face au leader du championnat ?
Comme je l’ai dit auparavant, cette défaite nous fait mal au moral mais on n’a pas d'autre choix que d’oublier cette désillusion et de nous tourner vers ce qui nous attend en championnat. Le match du CS Constantine, que nous jouerons dans quelques jours seulement, s’annonce difficile et surtout important car, en cas de victoire, on peut assurer définitivement notre maintien. Donc, à nous de faire le nécessaire pour sauver la JSK.

Publié dans : JSK usmba Djarrar

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le match des Verts ce dimanche face à la Togo ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4265 15/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir