Ligue 1 & 2

ESS : L’effectif sétifien décimé

Benchikha n’avait pas besoin de toutes ces mauvaises nouvelles.

Auteur : Akram F. vendredi 09 février 2018 09:35

Après avoir bénéficié d’une journée de repos, les joueurs de l’Entente ont repris hier le chemin de l’entraînement sur le nouveau terrain du 8-Mai-45 qu’ils on découvert à l’occasion. Mais ce qui a caractérisé le plus cette séance de la reprise, c’est le nombre d’absents parmi l’effectif présent. Plusieurs joueurs en effet ont dû faire l’impasse sur la séance d’hier pour diverses raisons, et cela inquiète le staff technique à l’approche du premier rendez-vous africain de la saison. Abdelhak Benchikha s’est retrouvé avec treize éléments seulement de l’équipe première. Il d’ailleurs été obligé de solliciter l’entraîneur de la réserve pour pouvoir bénéficier de deux joueurs, Boussif et Saidi notamment, qui n’ont pas fait le voyage avec leur équipe à Béchar. Car ils sont qualifiés pour la compétition africaine et il est fort probable qu’il ait besoin d’eux, compte tenu de la situation actuelle qui ne rassure pas trop le coach sétifien.
Banouh, Bakir, Benayad, Haddouche et Bedrane en tenue de ville
Cinq joueurs, parmi ceux qui ne se sont pas entraînés, se sont présentés tout de même hier à la séance de la reprise en tenue de ville. Il s’agit de Banouh, Bakir, Bedrane, Haddouche et Benayad. Ils sont venus pour expliquer les raisons qui le empêchent de s’entraîner, ils ont discuté avec Benchikha avant d’aller exposer leur cas aux membres du staff médical qui les a pris tout de suite en charge.
Bakir avait la main plâtrée
Pour Islam Bakir, les choses sont claires, il est out pour le match face au Real de Bangui. Il a été victime d’une luxation du doigt à la main gauche et il a dû mettre un plâtre sur toute la main pour l’immobiliser. Ce n’est certainement pas demain qu’il va l’enlever et c’est ce qui fait qu’il va rater à coup sûr le match de ce dimanche. Il est rappeler que cela fait une semaine que le joueur souffre de son doigt. C’est une carte en moins pour Abdelhak Benchikha.
Deux semaines de convalescence pour Banouh
Finalement, la sortie de Hamza Banouh face à la JS Saoura après seulement une demi-heure de jeu n’était pas un changement tactique de la part du coach, mais parce que le joueur avait ressenti des douleurs à la cuisse et a demandé à ce qu’il soit remplacé. L’ex-Harrachi a effectué des échographies sur l’endroit de la blessure et il s’est avéré qu’il a été victime d’une petite déchirure qui va l’obliger à observer au minium deux semaines de repos total. C’est un coup dur pour le joueur, mais aussi pour l’ESS qui va perdre un attaquant au moment où le compartiment offensif tarde à retrouver son efficacité. C’est une deuxième défection qui complique davantage les choses pour le staff technique sétifien.
Hadouche souffre du coude
Le troisième joueur blessé est Zakaria Haddouche qui ressent des douleurs au coude. On ne connait pas avec exactitude la nature de cette blessure, mais elle ne semble pas vraiment grave. Il s’est fait examiner par le médecin du club qui lui a prescrit un programme de soins. On verra aujourd’hui s’il sera apte à reprendre l’entraînement ou non.
Rebiai et Benayad grippés
S’agissant de Benayad et Rebiai, les deux joueurs ne se sont pas entraînés en raison d’une grippe, pour l’un, et d’une angine pour l’autre. Ils se sont présentés pour justifier leur absence et pour se faire examiner eux aussi par le staff médical. Normalement, ils devront reprendre l’entraînement aujourd’hui. Ces deux cas ne suscitent pas l’inquiétude en effet, tant qu’il ne s’agit pas de blessures musculaires.
Des douleurs au genou pour Bedrane
Il ne se passe pas une semaine sans que Bedrane ne souffre de douleurs au niveau de son genou qu’il avait pourtant soigné durant une longue période. Ces douleurs ont ressurgi une nouvelle fois, mais pas avec une grande intensité. Bedrane pouvait s’entraîner, mais il a préféré ne pas prendre des risques. Il est allé directement à l’infirmerie du club pour se faire soigner tout en se relaxant. Lui aussi ne suscite pas d’inquiétudes et devrait de se remettre sur pied et prendre part au match de ce dimanche.
L’absence de Saad suscite les interrogations
En plus de tous les éléments qu’on vient de citer, le défenseur central de l’Entente Anès Saad n’a pas encore réintégré le groupe, en rappelant qu’il est absent depuis plus d’une semaine. Cette absence intrigue les uns et d’autres qui s’interrogent sur les raisons de cette longue absence alors que le joueur n’est pas blessé. On avait laissé entendre qu’il était malade, mais d’autres joueurs l’étaient aussi, le sont encore, mais ils donnent signe de vie, contrairement à Saad qui n’est même pas venu exposer son cas au staff médical.
Iboud toujours convalescent
Pendant ce temps-là, Samir Iboud n’a pas repris l’entrainement et poursuit le programme que lui a soumis le staff médical et le préparateur physique. Finalement, sa blessure était assez sérieuse quand même, car contrairement à ce qu’on nous a fait savoir lorsqu’il avait fait une échographie, il n’a pas pu reprendre l’entraînement à la date prévue. Et on ne sait pas encore quand il pourra réintégrer le groupe.
Benchikha n’avait pas besoin de toutes ces mauvaises nouvelles
Tout ce beau monde a manqué à l’appel hier et même si certains cas ne présentent pas de complication, Benchikha n’est pas tout à fait rassuré. A deux jours de la confrontation contre le Real de Bangui, il n’avait certainement pas besoin de toutes ces mauvaises nouvelles. Mais comme il le dit souvent, l’entraineur ne doit pas se plaindre tout le temps des défections, cela fait partie du jeu. Pour lui, l’entraîneur compétent est celui qui sait trouver des solutions quand il se retrouve dans une situation aussi compliquée.

Publié dans : ess Benchikha iboud

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le prochain Ballon d’Or sera autre que CR7 ou Messi ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4178 18/08/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir