Ligue 1 & 2

JSK : Chérif Mellal, nouveau président du CA

Mellal : «Je remercie les actionnaires pour leur confiance» Hannachi : «Avec Mellal comme président, la JSK file droit vers la dérive»

Auteur : L. A. jeudi 08 février 2018 07:04

Enfin ! Après plusieurs jours d’attente, l’assemblée générale ordinaire prévue le 7 février, a eu lieu hier après-midi, au siège du club situé à la Nouvelle ville de Tizi Ouzou. Et comme convenu, l’objet de la réunion était d’installer un nouveau président du conseil d’administration. Ainsi, c’était aussi l’occasion pour l’homme d’affaires, Chérif Mellal, d’acheter des actions, comme on lui a promis le 25 janvier dernier. Certes, plusieurs choses ont été dites concernant le probable retour de Mohand-Chérif Hannachi ou même Yazid Yarichène qui, lui aussi, a été annoncé de retour à la JSK. Mais au final, une seule et unique décision a été prise, celle d’installer Chérif Mellal à la tête du CA. Il est désormais officiellement le président de la JSK. Ayant promis d’aider l’équipe, Mellal, et même s’il n’avait encore aucun statut, a pris le risque de débourser plusieurs milliards pour aider l’équipe et prouver sa bonne foi. Un geste qui lui a valu la confiance de la majorité des actionnaires ainsi que celle des membres du CSA. Aujourd’hui, il est le premier responsable de l’équipe, en attendant l’augmentation du capital pour désigner l’actionnaire majoritaire.

Hannachi, Azlef, Meftah, Benabderrahmane et Kana présents
En plus de Chérif Mellal, qui évidemment, était le premier à arriver sur les lieux, plusieurs actionnaires ont tenu à assister à l’assemblée générale. Il s’agit de l’ancien président, Mohand-Chérif Hannachi, Malik Azlef, Nassim Benabderrahmane et Rachid Kana. Ces derniers ont tous assisté à cette décisive réunion durant laquelle Mellal a été choisi pour devenir président du CA.

Yarichène, Azouaou, Azzedine Mellal absents
Par ailleurs, plusieurs actionnaires ne se sont pas déplacés à Tizi Ouzou pour assister à l’assemblée, entres autres, Yazid Yarichène, qui dans un premier temps, a été annoncé de retour à l’équipe, Rachid Azouaou et Azzedine Mellal.

Hannachi quitte la salle après 30 minutes
Après trente minutes seulement du début de l’assemblée générale, l’ancien président, Mohand-Chérif Hannachi, qui ne cautionne pas le fait que Mellal soit président, quitte les lieux. Pour lui, l’homme d’affaires est loin d’être l’homme de la situation et la JSK ne sera pas à l’abri avec lui.

Une partie des fans lui ont demandé de rentrer dans la salle
Une fois dehors, certains supporters entouraient Mohand-Chérif Hannachi pour lui demander de rentrer dans la salle et d’assister à l’assemblée jusqu’à la fin. Au début, il refuse mais finit par accepter. Mais une fois de retour, la séance a été déjà levée et Mellal désigné président du CA.
 

Mellal : «Je remercie les actionnaires pour leur confiance»

Fraîchement élu président du conseil d’administration de la JSK, Chérif Mellal a accordé à El Heddaf quelques déclarations concernant son nouveau poste. Il a commencé d’abord par remercier les actionnaires pour leur confiance : «Cela fait quelques mois que je suis en Algérie et j’ai prouvé ma bonne foi à tout le monde. Je suis venu pour aider la JSK car la situation de l’équipe me déchirait le cœur. J’attendais ce jour avec impatience et aujourd’hui, je suis élu. Effectivement, je suis très content. Je remercie les actionnaires pour leur confiance, je ne les décevrai pas.»

«J’ai promis de gros moyens, je vais honorer mes engagements»
Alors qu’il a déjà dépensé près de six milliards sans avoir le moindre statut, aujourd’hui, Mellal promet de mettre les gros moyens pour régler les dettes, régulariser les joueurs, sauver le club de la relégation et penser dès maintenant à la saison prochaine : «J’ai promis de gros moyens, je vais honorer mes engagements. Je ne suis pas venu pour gagner sur le dos de la JSK, au contraire, je suis là pour aider l’équipe. Je ne suis pas un profiteur, c’est l’amour du club qui m’a poussé à injecter de l’argent et de mettre les gros moyens. J’ai un grand projet que je souhaite concrétiser avec l’aide de tout le monde. On doit mettre la main dans la main pour sauver la JSK. Pour le moment, c’est notre seul et unique objectif.»

«Je suis venu pour sauver la JSK»
Interrogé sur la raison qui l’a poussé à venir à la JSK, Mellal expliquera : «Je suis venu, comme tout le monde le sait, pour sauver l’équipe. Je suis de la région, j’aime cette équipe et je me sentais capable d’apporter un plus. Donc, j’ai proposé mes services et je ne compte pas reculer. Je vais aller au bout de mon rêve, celui de faire de la JSK l’une des meilleures équipes du continent. J’ai un projet dont les fruits seront récoltés d’ici quelques années, je vais me battre pour réussir.»

Hannachi : «Avec Mellal comme président, la JSK file droit vers la dérive»

Il y a quelques heures, des rumeurs circulaient un peu partout concernant le probable retour de Mohand-Chérif Hannachi à la tête de la JSK, mais cela ne s’est pas produit. Ce dernier que nous avons interrogé à la fin de l’assemblée générale, a accepté volontiers de répondre à toutes nos questions. Dans un premier temps, il a bien évidemment parlé de la nomination de Chérif Mellal à la tête du conseil d’administration. Un choix qu’il ne cautionne guère, lui qui estime que l’homme d’affaires ne pourra pas sauver l’équipe  ni ramener un plus : «C’est une vraie catastrophe, avec Mellal comme président, la JSK ira droit vers la dérive. Il est loin d’être l’homme de la situation, je ne sais pas comment peut-on lui faire confiance ?»

«Où sont les 50 milliards qu’il a promis ?»
Il y a quelques mois déjà, alors que Sadmi était président de l’équipe, Chérif Mellal avait déclaré publiquement qu’il était prêt à investir 50 milliards à la JSK et faire de l’équipe l’une des meilleures en Afrique. Une promesse que Hannachi n’a pas oubliée, puisqu’il dira à ce sujet : «Où sont passés les 50 milliards que Mellal avait promis d’injecter ? Jusqu’à présent, il n’a déboursé que quatre milliards, en liquide. On est très loin du compte, n’est-ce pas ?»

«Voilà pourquoi j’ai quitté la salle»
N’ayant pas apprécié de voir Mellal président du CA, Mohand-Chérif Hannachi, trente minutes seulement du début de l’assemblée, décide de quitter la salle. Interrogé sur ce geste, il expliquera : «Oui, je ne cautionne pas Mellal et j’ai toujours été contre de le voir président du CA. Je voyais qu’il allait devenir président du CA, donc j’ai décidé de m’en aller.»

«Je refuse de participer à l’assassinat du club»
Apparemment, Hannachi ne voulait pas de Mellal à la tête de l’équipe. En plus du fait qu’il ait quitté la salle, l’ancien président des Jaune et Vert estime qu’avec Mellal, la JSK n’ira pas loin : «Je suis persuadé qu’il n’est pas l’homme de la situation et qu’il ne peut pas apporter un plus. J’ai refusé de voter pour lui pace que je ne veux pas participer à l’assassinat de la JSK.»

«Je me retire définitivement du CA»
Une fois Mellal installé à la tête du CA, Mohand-Chérif Hannachi a pris la décision de se retirer définitivement : «C’est bon, je m’en vais. Je me retire officiellement du conseil d’administration. Il m’est impossible de rester et d’assister au massacre de l’équipe.»

«Saâdi n’est pas l’homme de la situation»
Loin de l’assemblé générale et de la nomination de Mellal à la tête du CA, Hannachi n’a pas manqué l’occasion de parler de l’entraîneur des Canaris, Noureddine Saâdi. Selon lui, il n’a pas le profil idéal pour diriger l’équipe, notamment en cette période : «Sincèrement, je ne comprends pas comment nomme-t-on Saâdi à la JSK, alors qu’il n’a pas le profil idéal. Il est loin d’être l’homme de la situation.»

«Il a un problème visuel»
Toujours concernant Saâdi, cette fois-ci, Hannachi est allé un peu loin en déclarant : «Il a un problème de vision, il ne peut pas voir bien les joueurs sur le terrain, notamment ceux qui se trouveront de l’autre côté de la pelouse. C’est une vérité, je pense.»
 

 

Publié dans : hannachi meftah Benabderrahmane Azlef Mellal.

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour la finale de la LDC entre le Real Madrid et Liverpool ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4090 20/05/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir