Equipe d'Algérie

Mahrez trahi par son président !

Guardiola : «Nous ne pouvions payer la somme demandée par Leicester»

Auteur : S. F. vendredi 02 février 2018 08:53

Les mercato se suivent et se ressemblent pour Riyad Mahrez, qui, malheureusement pour lui, continuera à défendre les couleurs de Leicester City, au moins jusqu’à juin prochain. En effet, après plusieurs offres, dont une dernière estimée à 60 millions de livres sterling (soit près de 70 millions d’euros) faite par la direction de Manchester City, le président de Leicester City est resté insensible, refusant catégoriquement de céder l’international algérien à moins de 90 millions d’euros. Cela a conduit les Citizens à stopper les négociations et à se retirer de la course. L’attitude de la direction des Foxes n’a pas du tout plu à Riyad Mahrez, qui tenait plus que tout à quitter le club et à rejoindre MAN City. Très en colère, le joueur n’a pas compris le jeu malsain de son président Vichai Srivaddhanaprabha qui, pourtant, lui avait donné un bon de sortie pour cet hiver. Le joueur s’est senti trahi et il est clair que les relations entre les deux hommes prochainement ne vont pas être très amicales.

Il y a 15 jours, il lui avait pourtant promis de le laisser partir
Ce qu’il faut savoir, c’est que le président de Leicester City avait rassuré l’international algérien, il y a une quinzaine de jours de cela, qu’il n’allait pas bloquer son départ si un club se présente avant la fin de ce mercato hivernal et met une offre concrète pour l’avoir. Cependant, le patron des Foxes n’a pas spécifié au joueur le montant qu’il allait réclamer justement pour le laisser partir. Riyad ne pensait pas que son boss allait exigeait plus de 90 millions d’euros. Une manière intelligente de ne pas le laisser filer du coup.

Inconsolable, Riyad n’a plu confiance en sa direction
Si par le passé, Riyad Mahrez avait accepté son sort et respecté les décisions de sa direction de ne pas le laisser partir, cette fois-ci, la donne a changé, puisque le joueur, qui avait décidé la veille de boycotter l’entraînement et d’aller en guerre contre ses dirigeants, n’arrive pas à admettre qu’on l’ait privé de son rêve de jouer sous les ordres de Pep Guardiola. Il en veut tellement à son président au point d’être inconsolable après l’échec de ce transfert. Il est évident que le joueur ne fera plus confiance à sa direction, dorénavant. Notons que le joueur aura un tête-à-tête prochainement avec son président pour éclaircir cette situation.

Avec quel moral va-t-il terminer la saison ?
La question qui mérite d’être posée à présent, c’est avec quel état d’esprit le joueur va-t-il terminer la saison avec les Foxes ? N’ayant plus envie de défendre les couleurs de Leicester, Mahrez aura certainement du mal à reproduire les mêmes performances qu’il a réalisées précédemment. Son coach, Claude Puel aura beaucoup à faire sur le plan mental pour lui redonner à nouveau le sourire.
 

Tout en affirmant que les Citizens le voulaient déjà l’été dernier
Guardiola : «Nous ne pouvions payer la somme demandée par Leicester»
Le driver de Manchester City, Pep Guardiola est revenu sur ce transfert raté de Mahrez vers son équipe : «Mahrez est un joueur de Leicester. Tout le monde le sait, nous voulions le recruter, mais nous ne pouvons pas payer la somme demandée pour le moment.»

«Nous verrons si on pourra le recruter l’été prochain»
Et d’enchaîner : «Je le comprends. Nous avons tenté de le recruter l'été dernier, nous avons tenté cet hiver, mais comme la dernière fois, ils ont fermé la porte. Ce n'était pas possible. Nous verrons bien ce qui se passera l'été prochain», a-t-il déclaré.

------------------

Il a à nouveau boycotté le travail d’hier
Le bras de fer entre Mahrez et sa direction se poursuit !
Comme il fallait s’y attendre, Riyad Mahrez ne s’est pas présenté hier à la séance d’exercices effectuée par son équipe de Leicester City. Le joueur a décidé de boycotter le club et ne pas s’entraîner encore une fois (il avait séché la séance de mardi déjà), jusqu’à ce qu’il ait une discussion franche avec son président. Le bras de fer ne fait donc que débuter entre l’international algérien et la direction des Foxes. Affaire à suivre…

------------------

Les arguments du président de Leicester  
«Mahrez vaut au moins plus que Laporte et Van Djik»  
Beaucoup d’Algériens et autres observateurs du ballon rond n’ont pas compris l’attitude du président de Leicester City, le richissime thaïlandais, Vichai Srivaddhanaprabha, de ne pas laisser Riyad Mahrez réaliser son rêve en lui permettant de rejoindre Manchester City, qui le voulait vraiment. Cependant et selon une source proche du dossier, nous avons appris que le président des Foxes a fait de ce transfert de Mahrez une affaire personnelle en refusant tout bonnement de brader celui qui a été élu meilleur joueur de PL en 2016. En effet, Srivaddhanaprabha a fait savoir aux négociateurs de MAN City que «Riyad valait certainement plus que le défenseur qu’ils ont recruté justement cet hiver, à savoir Eymeric Laporte (acheté pour 65M€) ou même le Néerlandais, Van Djik, défenseur lui aussi (recruté par Liverpool pour 84M€)». Le boss de Leicester a demandé qu’on lui verse du coup 90M€ et l’Algérien sera à eux. Une proposition refusée par les responsables de MAN City, qui ont décidé dès lors d’arrêter les négociations.
----------------

Une amende de 200 000£ en guise de sanction
Face à cette absence injustifiée de Mahrez à l’entraînement, la deuxième d’affilée, la direction de Leicester a décidé de réagir en le sanctionnant d’une lourde amende, qui s’élèverait selon la presse anglaise, à 200 000 livres sterling (près de 230 000 euros), ce qui représente la moitié de son salaire mensuel.

 

Publié dans : Guardiola Riyad Mahrez

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Sans Ronaldo, le Real Madrid peut-il remporter un titre cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4242 23/10/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir