Ligue 1 & 2

JSK / Saadi: «Dar El Beïda ou autre, seule la qualif' nous intéresse !»

«Guitoune est un excellent joueur, il n’assume pas la défaite face au PAC»

Auteur : L. A. mercredi 31 janvier 2018 07:02

La veille du déplacement de la formation du Djurdjura à Alger où elle affrontera son homologue du DRBDB (DNA) pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie, le coach en chef kabyle Noureddine Saâdi a animé dans l’après-midi d’hier une conférence de presse, afin de parler de cette confrontation et d’autres points liés à l’actualité de la JSK. Ce dernier a d’emblée abordé la rencontre de demain après-midi en la qualifiant de «virage important» à ne pas rater en déclarant ceci : «Après notre défaite en championnat face au PAC, nous enchaînons un autre match non moins important, celui de Coupe d’Algérie face au CRBDB. Pour nous, ce match est capital et il va falloir le gagner, peu importe le calibre de l’adversaire. Le CRBDB ou un autre club, tout ce qui nous intéresse, c’est de passer au tour suivant.»

 «Les propos de l’entraîneur de Dar El Beïda ? C’est de bonne guerre !»
L’entraîneur de l’adversaire de la JSK a déclaré cette semaine que son équipe a le potentiel qu’il faut pour battre la JSK. Il est persuadé qu’il fera tomber le club le plus titré du pays et l’éliminera de la Coupe d’Algérie. Invité à réagir à ces déclarations, le coach Saâdi a affirmé : «L’entraîneur du CRBDB a le droit de se montrer optimiste. Ses déclarations ? C’est de bonne guerre et j’ai déjà dit que la coupe constitue l’objectif de toutes les équipes qualifiées. De notre côté, on fera le maximum pour passer et ça serait anormal de rater la marche.»

 «Dans l’état actuel des choses, tout est difficile pour nous !»
L’entraîneur Saâdi est conscient de la difficulté de sa mission à la JSK, notamment après son échec en championnat et sa position de relégable. «Il n’y a pas seulement ce match de coupe d’Algérie face au CRBDB qui sera pour nous difficile, mais aussi la suite du parcours. Dans l’état actuel des choses, tout est difficile mais pas impossible, dois-je préciser. Nous allons tous retrousser les manches et trouver des solutions pour faire sortir le club de cette zone et aller de l’avant.»

 «J’ai peu d’informations sur l’adversaire»
Les Canaris partent visiblement en terrain inconnu face à la formation du CRBDB dont ils n’ont pas beaucoup de renseignements. L’entraîneur Saâdi a beaucoup parlé à ses joueurs cette semaine pour les avertir contre tout excès de confiance et les mobiliser pour arracher la qualification : «Sincèrement, je n’ai pas beaucoup d’informations sur l’adversaire. Tout ce que je sais, c’est que le match ne sera pas une partie de plaisir et que les deux clubs partent avec l’objectif de l’emporter et passer au tour suivant. A nous de défendre nos chances et de rester dans la course le plus longtemps possible.»

«Je suis heureux que Radouani et Asselah se soient rétablis»
Côté effectif, Saâdi a fait savoir qu’il était heureux du retour de certains joueurs blessés la semaine passée et d’autres qui le seront face au NAHD, la semaine prochaine : «Cette semaine, on a pu récupérer déjà Radouani. Il est d’ailleurs convoqué pour le match de coupe. Quant au portier Asselah, il n’est pas encore à 100%, il a travaillé en solo, je préfère lui laisser le temps de récupérer totalement.»

«On aurait dû ménager Djerrar face au PAC»
Toujours à propos de l’effectif, Saâdi a confirmé l’indisponibilité de Djerrar lequel ne sera pas présent demain après- midi face au CRBDB, pour cause de blessure : «Djerrar n’est pas concerné par le match de coupe de demain. Il a contracté une blessure au niveau du talon et on aurait dû le ménager face au PAC. Il n’est pas en possession de tous ses moyens pour ce week-end, il sera mis au repos afin qu’il puisse se rétablir beaucoup mieux et revenir lors des prochaines sorties en championnat.»

«Je ne savais pas qu’Ekedi allait rentrer tardivement»
Un autre joueur qui ne sera pas du voyage aujourd’hui avec le groupe à Alger, c’est l’attaquant Ekedi. Il est n’est rentré qu’hier après-midi du Portugal et ne pourra pas prendre part au match de demain, a ajouté le coach Saâdi : «Ekedi s’est déplacé à l’étranger cette semaine pour se faire délivrer certains documents administratifs. Je ne savais pas qu’il allait rentrer tardivement. Comme il s’est absenté toute la semaine de préparation du match de coupe, il ne sera pas retenu.»

«Il n’a rien montré de spécial pour l’instant»
Alors qu’on s’attendait de le voir revenir à la compétition face au CRBDB, Ekedi  n’est pas retenu. Il a fait les frais de son absence pendant toute la semaine de préparation. Du coup, Saâdi ne pourra pas compter sur lui. Le coach affirme toutefois que jusqu’à maintenant, l’attaquant étranger n’a pas montré grand-chose à l’entraînement qui puisse plaider en sa faveur : «Ekedi devait profiter de l’occasion de jouer le match de coupe pour montrer ce qu’il peut apporter. Il n’est pas convoqué parce que tout simplement, il n’a pas préparé le match avec le groupe. Je ne vais pas quand même le priver de restauration ou d’entrainement avec le groupe mais pour l’instant, je n’ai pas vu grand-chose de spécial.»

«Le huis clos face au NAHD n’est pas une décision injuste»
Commentant la décision du huis clos infligée à la JSK, après le troisième avertissement face au PAC, Saâdi affirme : «Les jets de projectiles face au PAC ont été comptabilisés comme le troisième avertissement cette saison. Cela est synonyme de sanction automatique de huis clos. C’est vrai qu’il y a eu ces jets de projectiles face au PAC et que la décision est à mes yeux, juste. Je regrette toutefois l’absence de nos supporters face au NAHD.»

«Nos supporters doivent se montrer prudents lors des prochaines rencontres»
Tout en se montrant compréhensif quant à la décision de jouer face au NAHD sans la présence du public, l’entraîneur Saâdi a appelé les supporters à plus de vigilance pour les prochaines sorties et à ne pas priver l’équipe de leur soutien dans cette période délicate : «Les supporters sont une source de motivation, ça je peux le confirmer. Ils ont joué un rôle important face à l’USMB et se sont déplacés en force pour nous encourager face au PAC. Je reconnais leur grande mobilisation, toutefois je les appelle à la prudence. Ils doivent rester fair-play et ne pas se rendre coupables de certains gestes qui puissent provoquer des sanctions qui ne font que pénaliser le club.»

«Avec moi, il n’y a pas de place à l’anarchie»
Le retour des résultats positif ne pourrait se réaliser que dans la sérénité, affirme Saâdi qui est visiblement touché par l’incident qui a marqué la reprise de l’entraînement cette semaine. Le coach affirme avoir tourné la page non sans révéler qu’il ne tolérera plus jamais ce genre de pratique, tant qu’il est le premier responsable de la barre technique : «Excepté l’incident qui a eu lieu à la reprise de l’entraînement et qui est pour moi un acte isolé, la préparation de notre match de coupe s’est déroulée dans la tranquillité totale. Je ne tolérerai pas qu’un supporter vienne exiger de réunir les joueurs car cela ne relève pas de ses prérogatives. Avec moi, il n’y a pas de place à l’anarchie, je ferai en sorte que la ligne rouge ne soit pas franchie.»

«Depuis mon arrivée, je n’ai constaté aucun écart disciplinaire»
A une autre question se rapportant à la discipline au sein de son groupe, Saâdi rassure : «Excepté quelques lacunes constatées au sein du groupe sur le plan technique, je vous assure que depuis mon arrivée, je n’ai constaté aucun écart disciplinaire. Il n’y a vraiment pas lieu de polémiquer là-dessus, tout se passe normalement au sein du groupe. Les joueurs ont besoin du soutien de tout le monde pour redresser la situation et aller de l’avant.»

«Je ne dévoile jamais à la presse les points faibles de mon équipe»
A propos justement de certaines faiblesses constatées chez certains joueurs, Saâdi a affirmé qu’il n’est pas le genre d’entraîneur qui étale sur la presse les points faibles de son équipe et préfère discuter de cette question en interne : «Je ne dévoilerai pas à  la presse les points faibles de mon équipe. Ce que j’ai à dire à mes joueurs, je le dis au vestiaire et en interne. Ça fait partie de la communication interne entre l’entraineur et ses joueurs. Cela nous aidera à corriger nos lacunes et aller de l’avant.»

______________

SUR L’AVENIR DE LA JSK EN CHAMPIONNAT :
«Je ne suis pas un boxeur, mais un adepte de la philosophie de la boxe»

Lors de la conférence de presse animée hier après-midi, peu avant le coup d’envoi de la séance d’entraînement, Saâdi a évoqué la situation critique que vit la JSK après son échec surtout face au PAC et sa position de relégable. Ce dernier ne se veut pas défaitiste. Bien au contraire, il a assuré qu’il fera tout pour améliorer la position du club : «Certes, la JSK traverse une période difficile et cela ne date pas de cette saison. La JSK lutte pour la survie depuis plusieurs saisons. Malgré la difficulté de la mission, je ne suis pas défaitiste. Je ne suis pas un boxeur mais plutôt un adepte de cette discipline. La boxe est un sport noble parce qu’on se bat jusqu’au dernier round. C’est notre cas, on se battra jusqu’à la dernière journée pour sauver le club.»
«Je n’ai jamais songé à jeter l’éponge, je me battrai avec mes joueurs jusqu’à la fin»
Réagissant aux rumeurs qui ont circulé ces derniers jours concernant son avenir à la barre technique, Saâdi affirme qu’il n’est nullement perturbé et reste serein : «Je suis malade parce que la JSK ne se porte pas bien. Néanmoins, ce n’est pas la situation actuelle du club qui va m’affaiblir et m’empêcher de trouver des solutions, c’est la raison de ma présence et je ferai en sorte que le club soit sauvé. Je n’ai aucunement songé à rendre le tablier, je me battrai avec mes joueurs jusqu’à la dernière journée pour sauver le club de la relégation.»
 «Jouer le match de coupe avant le NAHD est une bonne chose»
Entre la défaite face au PAC et le match contre le NAHD que la JSK jouera malheureusement à huis clos, à Tizi, les Canaris livreront un match de coupe demain après-midi face au CRBDB. A ce propos, Saâdi nous dira : «Personnellement, je trouve que c’est une bonne chose de jouer le match de coupe face au CRBDB, avant le NAHD. On fera le maximum pour arracher la qualification pour que mes joueurs retrouvent leur confiance et préparent le NAHD avec un meilleur  mental.»
«Je n’accuse pas mes prédécesseurs»
L’entraîneur Saâdi affirme également qu’il est animé d’une grande volonté pour extirper la JSK de la zone rouge. Tout en avouant que la mission n’est pas très facile, il se refuse d’accuser ses prédécesseurs : «Si j’ai accepté de prendre en main l’équipe dans ces conditions, c’est pour trouver des solutions et améliorer sa position. Je ne vais pas accuser mes prédécesseurs, je suis là pour trouver des solutions et j’assumerai entièrement mes responsabilités.»

--------------------------

ET DEFEND GUITOUNE :
«Guitoune est un excellent joueur, il n’assume pas la défaite face au PAC»

Afin d’apporter certaines précisions de taille, Saâdi a révélé ceci : «Je n’ai pas apprécié que mes propos soient mal interprétés, après le match face au PAC. Je n’ai jamais accusé Guitoune d’avoir provoqué le penalty qui nous a coûté le premier but. Guitoune est un joueur que tout le monde connaît, il a de grandes qualités et n’assume pas la défaite face au PAC.»
«Belkalem reprendra la compétition lorsqu’il sera prêt à 100%»
 Voulant savoir quand l’ancien axial des Verts, Essaid Belkalem, pourra reprendre la compétition, Saâdi explique : «Belkalem est en train de poursuivre son travail. Il ne reprendra la compétition que lorsqu’il sera prêt à 100%. Je ne prendrai avec lui aucun risque, afin d’éviter une blessure qui pourrait tout compromettre.»


 

 

 

 

 

 

 

Publié dans : belkalem Saâdi Guitoune

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour la finale de la LDC entre le Real Madrid et Liverpool ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4096 26/05/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir