Ligue 1 & 2

JSK / Benaldjia vide son sac 

«Si on ne veut plus de moi, je résilierai mon contrat»

Auteur : Saïd Djoudi dimanche 28 janvier 2018 08:30

Il est incontestablement le meilleur joueur de la JSK cette saison. Auteur de plusieurs buts et passes décisives, Mehdi Benaldjia est devenu un élément clé dans cette équipe. Mais dernièrement, le joueur a senti qu’un complot se prépare contre lui,  l’accusant d’être un joueur à problèmes. Mais la décision prise par Saâdi face au PAC, lequel a décidé de le remplacer à la mi-temps, fut la goutte qui a fait déborder le vase. Joint par nos soins, Benaldjia   vide son sac en allant jusqu’à dire qu’il était prêt à résilier son contrat dans le cas où l’équipe ne voudrait plus de lui. Entretien !

On sait que le moral est à plat après la défaite essuyée face au PAC. Comment vous sentez-vous ?
Je ne me sens pas bien ! Je suis vraiment déçu et anéanti. On ne s’attendait pas à un tel scénario du moment que nous nous sommes déplacés à Bologhine avec la ferme intention de gagner et de remonter dans le classement. Rien ne s’est déroulé comme prévu et nous avons essuyé une défaite très amère. Sincèrement, je ne trouve pas les mots tellement  je ne vais pas bien. Je suis triste.
Qu’est-ce qui n’a pas marché au juste ?
Je ne sais pas quoi dire. Nous avons bien préparé le match et tout le monde était motivé à l’idée de réapprendre à gagner et de relancer la machine. Sur le terrain, certes, nous avons eu quelques difficultés mais nous avons réussi à les gérer. Mais cela n’a pas été suffisant.
Justement, vous avez bien joué en première période avant de sombrer par la suite…
Effectivement, nous avons bien joué en première mi-temps et nous avons même eu quelques occasions pour scorer. Mais sur une erreur, nous avons encaissé le premier but. De retour des vestiaires, l’équipe a plus ou moins perdu sa concentration, ce qui a permis au PAC d’en profiter pour doubler la mise.
Pourtant, vous avez eu droit  à un soutien extraordinaire de la part des supporters lesquels se sont déplacés en force à Bologhine. Ne pensez-vous pas que vous les avez déçus ?
On était vraiment aux anges, personnellement, j’ai eu la chair de poule en voyant tous les supporters qui se sont déplacés à Bologhine pour nous soutenir. Ils étaient vraiment à la hauteur et ils méritaient au moins le nul. On leur demande pardon, je sais qu’ils sont déçus mais on va tout faire    pour se réconcilier avec eux le plus rapidement possible.
Vous vous êtes compliqués la tâche et la JSK est plus que jamais menacée par la relégation. Le cauchemar de la saison passée refait surface. Comment comptez-vous faire pour sauver l’équipe ?
Je suis entièrement d’accord ; notre tâche est désormais plus que jamais difficile. Nous avons donné la chance à nos concurrents de nous dépasser dans le classement et on peut s’en mordre les doigts. Nous sommes en train de vivre le cauchemar de la saison passée et cela fait très mal au cœur. On est sous pression, j’espère qu’on trouvera des solutions pour sortir de ce trou noir.
Le problème, c’est que la JSK ne gagne pas à domicile ; pourquoi ?
Exactement, on n’arrive plus à gagner à domicile et on ne sait pas pourquoi. Pourtant, on se donne à fond, on se crée des occasions mais sans parvenir à être efficaces. Il faut revoir plusieurs choses car on n’a vraiment plus de temps. Il ne reste que 12 matchs soit 36 points en jeu, il faut donc en récolter le maximum pour se mettre à l’abri.
Revenons à votre incident avec un supporteur avant la mi-temps. Que s’est-il réellement passé ?
Depuis le début de la rencontre, un supporteur du PAC n’arrêtait pas de m’insulter au point où il m’a déconcentré. Donc, à un certain moment, je lui ai répondu. Mais apparemment, on a mal interprété mon geste et l’entraîneur a donc décidé de se séparer de mes services.
Mais l’entraîneur vous a sanctionné en vous remplaçant à la mi-temps. Avez-vous eu une discussion avec lui pour en savoir davantage ?
Oui, pendant la pause, l’entraîneur ne m’a rien dit mais il a demandé à un autre joueur de se préparer pour rentrer. Donc, je me suis retrouvé écarté. A la fin de la rencontre, j’ai eu  discussion avec Saâdi et je lui ai tout expliqué. Il a fini par comprendre. Il a avoué qu’il a eu tort. Je suis quelqu’un très sérieux qui mouille le maillot et défend à fond les intérêts de la JSK. Si vous permettez, je voudrais ajouter quelque chose…
Allez-y…
Depuis quelques jours, j’entends des choses qui me déplaisent. Je ne sais pas qui est derrière cette campagne de déstabilisation, mais on fait tout pour salir mon image. Apparemment, mes belles prestations dérangent. Je commence à comprendre que le fait que je sois aussi efficace ne plait pas à tout le monde et cela fait mal au cœur.
Soyez plus explicite s’il vous plait ?
J’ai entendu dire comme quoi Yattou et moi sommes ceux qui créent les problèmes au vestiaire. Pourtant, Dieu seul sait comment je réagis. Je m’entraine et je rentre chez moi, je ne fais aucune chose qui déplait à qui que ce soit. Mais malgré ce comportement minutieux, on trouve le moyen de chercher à me déstabiliser. Donc, je le dis carte sur table, si on ne veut plus de moi, je suis prêt à résilier mon contrat. Je n’ai aucun problème, je suis un professionnel et je ne peux pas rester si on ne veut plus de moi.
On dit que vous êtes proche de Yattou, c’est vrai ?
Oui, je suis très proche de Yattou, c’est mon ami avant tout. On a grandi ensemble et on a joué ensemble aussi par le passé. Statistiquement, on est les deux joueurs les plus efficaces à la JSK et les chiffres en témoignent. Mais cette complicité dérange et je ne sais pas pourquoi.
Avez-vous des problèmes avec les joueurs ?
Non, je n’ai aucun problème avec qui que ce soit et vous pouvez le demander aux responsables. On dit que je ne m’entends pas avec Raïah alors que c’est faux. Je n’ai jamais eu de problème avec lui. C’est pour cela que j’ai dit qu’on essaye de salir mon image à tout prix.
Un match de coupe d’Algérie vous attend la semaine prochaine ; ne pensez-vous pas qu’une qualification pourrait vous libérer psychologiquement ?
En coupe,     il n’existe pas une équipe forte et une autre faible. On a toujours enregistré des surprises et combien d’équipes de la L1 a été éliminée par une modeste formation. Donc, nous allons prendre l’équipe de Dar El Beida très au sérieux car nous n’avons qu’un seul objectif, se qualifier et aller le plus loin possible dans la compétition. La victoire va certainement nous libérer sur tous les plans, notamment psychologiquement.

 

Publié dans : JSK Benaldjia

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Sans Ronaldo, le Real Madrid peut-il remporter un titre cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4242 23/10/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir