Ligue 1 & 2

USMH : Daou : «L’équipe accuse un déficit sur le plan physique »

«El Harrach, un défi personnel !»

Auteur : Mourad H. dimanche 29 octobre 2017 21:52

Hammadi Daou, l’entraîneur tunisien de l’USMH, s’est exprimé longuement au micro d’El Heddaf TV sur sa carrière et surtout son expérience à l’USMH. Contrairement aux joueurs, le technicien tunisien est très optimiste pour l’avenir de l’USMH et notamment le problème financier. 

Comment avez-vous accepté la proposition de l’USMH et comment se sont déroulés les contacts ?
Je suis un entraîneur professionnel. Lorsque je reçois la moindre proposition, je prends en compte le club, l’environnement, l’effectif et plusieurs paramètres. L’USM El Harrach est un grand club. C’est un club formateur. J’ai vu aussi l’effectif et j’ai constaté qu’il y a de bons joueurs. J’ai reçu la proposition de la part du président Fayçal Bensamra. Le projet était intéressant. Le discours des dirigeants m’a plu. Les gens me disent que c’est une mission suicide. Pour moi, c’est un défi. Je suis un entraîneur et je me suis donné un défi de réaliser de bons résultats. 
Après la défaite face au MCO, vous avez déclaré que l’équipe accuse un grand retard au niveau physique. Vous le confirmez ?
Ecoutez ! Moi je suis un entraîneur qui ne critique pas les confrères. Mais la réalité est là. L’équipe accuse un déficit sur le plan physique. Cela peut être dû au début tardif dans la préparation. Puis, lorsque je suis arrivé, je ne pouvais rien faire. On jouait chaque trois jours. Cinq matchs en deux semaines, ça ne nous a pas permis de travailler. L’enchaînement des matchs nous a joué un mauvais tour car il y a eu de la fatigue mais aussi des blessures musculaires. J’espère qu’on aura le temps lors de la prochaine trêve de rattraper le retard. 
Le club a recruté des joueurs d’expérience, mais qui n’ont pas beaucoup joué la saison dernière. Pensez-vous qu’ils seront utiles pour le club ?
Dans le football, il faut avoir un mélange de joueurs entre la jeunesse, la fougue et la volonté et d’un autre côté, l’expérience. Nous avons de jeunes joueurs qui ont un très bon niveau et qui veulent réussir, mais nous avons aussi des joueurs d’expérience. Regardez le match du Paradou, l’adversaire a bien joué, mais l’expérience de certains joueurs comme Hadj Bouguèche, Banouh et Mellal a fait la différence. Parfois, notamment dans les derbys, on a toujours besoin de l’expérience. 
Est-ce que le fait d’avoir joué face au PAC à Bologhine a arrangé vos affaires ?
La pelouse du stade de Bologhine est excellente. C’est vrai que c’est du synthétique, mais c’est de la dernière génération. Nos joueurs étaient solidaires et surtout volontaires. Il voulaient à tout prix remporter les trois points du match. J’ai visionné le PAC à plusieurs reprises et j’ai tout fait pour les priver de leurs points forts. Nous les avons bloqués et en même temps, nous avons su profiter des points faibles de cette équipe. Après la défaite de l’USMA, les joueurs étaient décidés à se ressaisir. 
Le fait de ne pas jouer à Lavigerie est-il un désavantage ?
Bien sûr que c’est un désavantage. On veut tous jouer chez nous à Lavigerie et devant nos supporters. Dans le football, jouer chez soi  est une arme, un atout si on veut. Mais là, on se trouve dans une situation délicate. Les joueurs veulent jouer dans le stade où ils s’entraînent toute la semaine. A Lavigerie, on est très à l’aise. Néanmoins, il faut bien se préparer car, pour gagner un match, il faut fournir de belles prestations sur le terrain, ce n’est pas uniquement le stade. 
Les joueurs n’ont pas encore été régularisés sur le plan financier et ils l’ont déclaré. Comment pouvez-vous motiver des joueurs dans une telle situation ?
C’est vrai que dans le football, le volet financier est très important. J’ai remarqué, que ce soit en Algérie ou en Tunisie, que les clubs traversent une situation financière catastrophique et ce n’est pas uniquement l’USMH. J’essaye de tenir un discours encourageant aux joueurs. J’essaye aussi de miser sur la communication et l’aspect psychologique pour les motiver. J’ai assisté aux réunions et il y a une confiance entre les dirigeants et les joueurs. Moi aussi je fais confiance à la direction et les joueurs me font confiance. C’est une confiance mutuelle. 
Le président Bensamra a annoncé son retrait…
Je ne suis au courant de rien. J’ai vu ça à travers la presse. Le président était là la veille du match et il a motivé les joueurs. Dans chaque club il y a des problèmes. J’espère qu’on va vite relever la tête pour pouvoir réaliser de bons résultats. Les joueurs ont fait des matchs d’hommes et ils ont démontré qu’ils sont corrects. 
Il parait que, même vous, vous n’avez pas encore touché votre argent ?
Sincèrement, je ne veux pas étaler ce sujet à travers la presse. Le plus important, c’est que les joueurs touchent leurs salaires pour pouvoir se concentrer sur le travail. La suite, ce n’est pas important. Dans le football, il faut commencer sur de bonnes bases et la base, c’est le vestiaire.  
Bechouche est revenu au club, suite à la pression des supporters. Vous le confirmez ?
Oui, Bechouche est revenu au club. Mais sachez qu’il n’a pas quitté l’USMH à cause de moi. Je n’ai rien à voir dans cette affaire moi. Je suis venu de Tunisie, j’ai ramené avec moi un préparateur physique, c’est tout, la suite du staff, je l’ai trouvée en place. Je ne suis pas venu pour chasser un enfant du club qui est là depuis de longues années. En tout cas, il est là et on va travailler ensemble. 
Après deux succès face à l’USMB et le PAC, pensez-vous que l’USMH pourra se maintenir en Ligue 1 ?
Ce sera notre premier objectif. C’est vrai que nous avons remporté deux matchs, mais il faut les oublier maintenant pour en remporter d’autres. Pour assurer notre maintien, il faudra remporter d’autres matchs, c’est clair. C’est mon discours le premier jour. Quant j’ai vu l’effectif, je me suis dit qu’on peut se maintenir. Il faut donc récolter le maximum de points et négocier les matchs un par un. 
Avant de clore l’entretien, parlez-nous de votre relation avec les supporters de l’USMH…
Sincèrement, j’ai de très bonnes relations avec les supporters de l’USMH. Ils sont fidèles à leur équipe et toujours à ses côtés. Ils sont là même à l’entraînement. On est allés jouer face à la JSK à Tizi-Ouzou et ils ont fait le déplacement. Je leur demande d’encourager les joueurs même aux entraînements pour qu’ils soient en pleine confiance à l’avenir. 
 

 

 

Publié dans : usmh Bensamra Bechouche Daou

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3915 24/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir