Ligue 1 & 2

MCA / Bendebka : «À Oran, on n’a pas le droit de décevoir une nouvelle fois les Chnaoua»

«Je préfère qu’on joue mal et qu’on gagne nos matches que le contraire»

Auteur : Tarek-Che vendredi 13 octobre 2017 21:37

L’international mouloudéen, Sofiane Bendebka, affiche clairement sa détermination de rebondir mardi en terre oranaise. L’ex-Husseindéen est conscient que le moindre faux pas plongerait le club dans une crise sans fin tout en provoquant une cassure avec les Chnaoua.

Après une longue absence, EN oblige, vous êtes de retour au sein du groupe afin de mettre le cap sur le match de mardi ?
Je suis très content de reprendre le boulot avec mes camarades. J’ai eu cette expérience avec l’équipe nationale au Cameroun puis il y a eu ce stage des locaux au CTN de Sidi Moussa. C’est toujours un honneur de défendre son pays. Maintenant, place au championnat avec la préparation du match contre le MCO.
Comment avez-vous accueilli le résultat de votre équipe face à l’OM alors que vous étiez avec le Verts ?
Je n’ai pas pu suivre la rencontre sur le petit écran du fait que j’étais en pleine séance d’entraînement avec la sélection. Au milieu de la séance, au moment de me désaltérer, le kiné m’a fait part du résultat final. Et je ne vous cache pas que je suis tombé de haut. Je ne m’attendais pas à un tel résultat. J’étais persuadé qu’on allait remporter cette affiche surtout à Bologhine. Ensuite, j’ai vu les actions du match et j’ai su qu’on avait manqué ce soir-là de réussite. L’équipe avait manqué cruellement de chance.
C'est-à-dire ?
J’ai vu que mes partenaires s’étaient procurés un nombre incalculable d’occasions nettes de scorer. Mais malheureusement, le ballon n’a pas voulu franchir la ligne de but. Il faut savoir aussi qu’il n’est jamais facile de gagner face à un adversaire qui refuse de jouer comme ce fut le cas pour Médéa. C’est ce qui explique ce match nul.
Mais le plus important c’est le résultat qui passe avant la manière?
Effectivement. Je préfère qu’on joue mal et qu’on gagne plutôt que de faire le spectacle pour finalement perdre pour faire match nul. Devant nos supporters dans notre stade, on n’a pas le droit de se louper ou de perdre des points. Il faut dans l’immédiat une victoire significative pour remettre l’équipe à l’endroit.   
Selon vous le problème se situe au niveau de la ligne avant ou ailleurs ?
Le fait de marquer des buts n’est pas propre aux attaquants. Tout le monde est concerné. Chaque joueur peut apporter sa pierre à l’édifice en marquant ou bien en réalisant des passes décisives. Je pense qu’on a développé un complexe. On souffre d’un blocage en raison des occasions manquées. Le report du derby doit faire du bien au groupe car cette coupure va nous permettre de corriger nos erreurs et de repartir sur de nouvelles bases.
En ce qui vous concerne, vous inscriviez des buts lorsque vous étiez au Nasria malgré votre rôle défensif ?
C’est dans ma nature de prêter main-forte à mes attaquants. J’aime me retrouver dans la surface de vérité adverse. Et lorsque j’ai l’occasion, j’essaye de la saisir pour marquer. C’est comme ça que je fonctionne.
Ne craignez-vous pas que cette situation perdure surtout que vous aurez un périlleux voyage à Oran afin d’affronter le Mouloudia local ?
Inch’Allah on mettra fin à cette série noire surtout que l’équipe possède des joueurs expérimentés qui peuvent forcer la décision à n’importe quel moment. On sait que le match de mardi ne sera pas facile. Mais on doit se serrer les coudes pour réaliser une belle perf’ face au MCO. On n’a pas le droit de décevoir à nouveau les Chnaoua. Chacun de nous est conscient de cette situation qui fait planer le doute dans l’esprit de nos supporters.  
La concurrence au milieu du terrain sera rude avec Cherif El Ouazzani, Amada et Karaoui…
La concurrence est une très bonne chose pour chaque joueur. C’est un stimulant qui pousse chaque joueur à hausser son niveau de jeu. Je suis encore nouveau au club. Je n’ai que deux matches officiels dans les jambes. Je dois me surpasser afin de m’imposer au sein du groupe surtout qu’il y a une très forte concurrence au milieu du terrain avec des joueurs de qualité. Moi je fais le maximum et le dernier mot revient au coach. Ce qui importe actuellement, c’est de renouer avec le succès.
Concernant ce match des Verts face au Cameroun. Est-ce que vous étiez pressenti pour être au coup d’envoi ?
Je le pense car Taïder avait une blessure la veille du match. Mais le jour J, il s’est remis et a été donc aligné au coup d’envoi. Ça fait rien. Je suis en train d’apprendre. C’est une expérience pour moi qui me servira dans la suite de ma carrière au sein de mon club et avec la sélection nationale.
Quand vous étiez en stage de l’EN des locaux, qu’avez-vous ressenti lors des adieux d’Alcaraz ?
J’étais plus concentré sur mon travail. Il y a eu Alcaraz qui est venu pour prendre une photo avec nous. Ensuite, il nous a souhaité bonne chance pour la suite. C’est tout.
 

Publié dans : mca Bendebka

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3910 19/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir