Ligue 1 & 2

JSK 1 - PAC 1 : Le syndrome du stade du 1er-Novembre continue

José Maria : « Le PAC aura son mot à dire, cette saison »

Auteur : Lyes A. vendredi 15 septembre 2017 23:24

Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou)
Affluence : huis clos
Arbitres : Saïdi, Hadj Saïd, Meraoui
Buts : Boukhenchouche (9') (JSK) ; Bouchina (39’) (PAC) 
Avertissement : Saadou(63') (JSK) 

JSK : Boultif, Guemroud, Oukaci (Mesbahi 61’), Abdat, Saadou, Ferhani, Benaldjia, Raïah, Djaabout, Boukhenchouche (Djerrar 46’), Yettou (Yettou 75’)
Entraîneurs : Rahmouni et Moussouni    

PAC : Moussaoui, Benkhlifa, Arrousi, Miali, Chakrour, Bouabta, Daouadi (Benmeddahi 61’), Mesbah, Naïdji, Bouchina, El Mellali (Berrouache 73’)
Entraîneur : José Maria

C’est dans un stade du 1er-Novembre désespérément vide pour cause de huis clos que s'est déroulé le choc de la troisième journée du championnat de L1 Mobilis entre la JSK et le PAC. Aucun changement par rapport au dernier match au sein du onze kabyle, qui s’était imposé à Blida. La formation du Paradou était amputée de certains de ses habituels titulaires. Ce sont les joueurs du PAC qui se montreront menaçants par Mesbah (4'). Son tir sur coup franc passera au-dessus de la transversale de Boultif. Après cela les Kabyles mettront la pression sur les Algérois et bénéficieront de deux corners consécutifs qui ne donneront rien.
9', le heading rageur de Boukhenchouche
Juste après cela à la 9’, Benaldjia effectuera un joli travail sur l’aile gauche avant d’adresser un centre. Boukhenchouche s’élèvera plus haut que tout le monde avant de propulser le cuir dans la cage de Moussaoui, battu sur ce coup (1-0). Les joueurs du PAC sortiront de leur coquille et mettront en difficulté le portier de la JSK. A la 12', suite à un coup franc de Mesbah, la balle sera boxée par Boultif. L'occasion qui suivra aurait pu être la bonne. On jouait la 18' quand Benkhlifa adressera un superbe centre que reprendra Naïdji de la tête, sans trouver le cadre. Après vingt minutes assez enlevées, l'enjeu prendra le pas sur le jeu. Les joueurs de la JSK seront moins entreprenants et laisseront l'initiative à leurs adversaires. Ces derniers se montreront menaçants à deux reprises, sur des balles arrêtées non cadrées. Les locaux répliqueront par Yettou. Son tir rasera le poteau du gardien du PAC. Ce dernier sera à la parade pour repousser le cuir qui prenait le chemin de ses filets, suite à un coup franc de Ferhani (30'). La réplique du PAC se fera une minute plus tard. El Mellali, d’un maitre tir suite à un coup franc excentré des trente mètres, déposera le cuir sur la tête de Naïdji. Le cuir rasera la transversale de Boultif. 
La JSK à la peine
Les offensives de la JSK se feront très rares car les joueurs du Paradou prendront les choses en main et exerceront un pressing qui ne s'avérera pas payant et cela par manque d'adresse dans le dernier geste. Lors du dernier quart d’heure, la bataille fera rage pour la conquête de la zone intermédiaire. Les rushs des deux côtés se feront plus rares. 
39’, frappe sèche de Bouchina et ça fait but !
On jouait la 30’ quand El Mellali effectuera un petit slalom dans la défense kabyle avant d'adresser un tir qui passera juste à côté du poteau de Boultif. Ce dernier s’avérera battu à la 39’. Suite à une jolie combinaison, à l’occasion d’un coup franc dans les vingt mètres, Bouchina adressera un missile et Boultif ne fera que voir le cuir se loger dans ses filets (1-1). Ce même Bouchina s’illustrera après cela. Excellent dans les duels, il montera aux avant-postes et il a failli tromper Boultif à la 42'. Son tir rasera la transversale. Les joueurs de la JSK réagiront par Yettou qui ne profitera pas d’une bévue d’un défenseur du PAC et il perdra son duel face à Moussaoui. Les joueurs regagneront les vestiaires sur un score de parité après une première période légèrement dominée par la formation du PAC. 
On se rendra coup pour coup
Au retour des vestiaires, le jeu ne baissera pas d’intensité et le scénario de la première mi-temps se répétera. Les Canaris feront preuve de prudence, tout en portant des contres. Ceux du PAC poseront le jeu et se montreront dangereux à plusieurs reprises. Ils occuperont rationnellement le terrain et gagneront plusieurs duels. On jouait la 50' quand Oukaci alertera Djaabout qui reprendra de la tête sans arriver à tromper Moussaoui. La réplique du PAC ne se fera pas attendre. A la 54', Bouchina servira El Mellali. Celui-ci résistera à la charge d'un défenseur avant de tirer mollement dans les bras de Boultif. Ce dernier sera à la parade suite à un tir de Arous. A la 57’, la reprise de la tête d’Abdat, suite à un corner de Benaldjia, sera déviée par Moussaoui. A partir de cet instant, les animateurs du Paradou prendront le jeu à leur contre. On assistera à un des temps forts du PAC et les Kabyles se battront bec et ongles pour ne pas céder. El Mellali, d’une reprise acrobatique ne profitera pas à la 76' d’un tir contré de Mesbah pour doubler la mise, Boultif étant masqué sur ce coup. Arous, de son côté, a failli scorer cinq minutes plus tard. Son tir croisé sera difficilement détourné par Abdat, revenu à la rescousse.
75’, quel ratage de Djaabout !
Même si les joueurs du PAC ont fait le forcing, ceux de la JSK se créeront une superbe occasion à la 75’. Suite à un corner de Benaldjia, Djaabout, seul au second poteau, ratera totalement sa reprise de la tête. Quatre minutes plus tard, le PAC bénéficiera d'un coup franc dans les vingt mètres, légèrement excentré. Il sera exécuté par Arous qui trouvera Bouabta, dont la reprise passera à côté du poteau de Boultif. A partir de cet instant, on assistera à une fin de match hachée où il y aura plus d'anti- jeu que de jeu. Lors de la toute dernière minute, et suite à un contre très rapide, Rennaï perdra son duel face à Moussaoui. Les joueurs de la JSK arriveront à contenir la furia des Pacistes, bien plus frais sur le plan physique que leurs adversaires. Après pas moins de quatre minutes de temps additionnel, la partie se terminera sur un score de parité et il faut dire que les joueurs du PAC auraient mérité de scorer en seconde période, car ils en ont eu des occasions. Les Kabyles ont eu le mérite de se défendre avec cœur devant une adversité qui était bien présente.

---------------------

José Maria : « Le PAC aura son mot à dire, cette saison »
«Pour ce qui est de ce résultat, je dirais que ce nul, qui a été acquis à l’extérieur contre une bonne équipe de la JSK, est bon à prendre. Maintenant, quand on voit la physionomie de la rencontre, je dirais que les meilleures opportunités étaient pour mon équipe. Nous avons contrôlé ce match en étant présents dans les duels et cela au niveau de toutes les zones du terrain. L’équipe de la JSK n’a absolument pas démérité. Nous avons joué nos trois premiers matchs contre trois grosses cylindrées du championnat. Le bilan est plutôt satisfaisant et nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin. Notre équipe est composée de jeunes joueurs qui vont progresser au fil des matchs. Il faudra compter avec le PAC cette saison.»
 

Publié dans : Bouchina Boultif José Maria Djaabout

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le carton rouge contre Ronaldo en Ligue des Champions face à Valence soit mérité ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4213 24/09/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir