Ligue 1 & 2

ESS : Benlameri dans de sales draps

La justice peut se saisir de l’affaire.

Auteur : Akram F. mardi 05 septembre 2017 22:25

Voyant que Djamel Benlameri, l’ex-défenseur de l’Entente, ne s’en souciait point, le président de l’ESS a décidé de franchir la ligne et mettre ses menaces à exécution. Pour rappel, lorsque Benlameri avait rejoint le club saoudien d’Al Chabab, il s’est engagé à payer lui-même sa lettre de libération que la direction de l’Entente avait évaluée à quatre milliards de centimes. Le joueur s’est entendu avec Hammar de payer ladite somme en deux tranches en donnant au président sétifien deux chèques de garantie. Le premier a été déjà encaissé, mais le second reste sans provision. Cela fait des mois que Hammar réclame l’argent restant, en vain. Benlameri a promis à maintes reprises de payer les deux milliards restants, mais jusque-là, aucun autre centime n’est rentré dans les caisses du club. Le premier responsable du club a déjà menacé Benlameri d’aller déposer le chèque à la banque mais il ne l’a pas fait, jugeant qu’il ne fallait tout de même pas en arriver là. Mais apparemment, l’ex-défenseur sétifien s’y est habitué et il a toujours pensé que les menaces de Hammar n’étaient que du bluff. C’est ce qui ressort en tout cas du dernier contact qu’a pris Faradji avec lui, sur demande du président sétifien. Encore une fois, Benlameri ne s’en souciait point. C’en est trop pour Hammar qui, cette fois, est allé déposer le chèque pour l’encaisser à la BADR de Sétif, là où est domicilié le compte bancaire du joueur. Evidemment, le chèque a été certifié sans provision.
La justice peut se saisir de l’affaire
Les responsables de la banque ont fait savoir à Hammar que le chèque est sans provision et que la banque va procéder aux démarches administratives d’usage pour régler le problème. La première démarche est de bloquer systématiquement le compte de Djamel Benlameri. Ensuite, ce dernier sera convoqué par ladite banque pour s’expliquer à propos du chèque sans provision et qui est d’une valeur de deux milliards de centimes.  Normalement, un délai sera fixé au joueur pour approvisionner son compte de cette somme. Dans le cas où il ne le ferait pas, c’est la justice qui se saisira de l’affaire et Benlameri risquera par la suite de sérieux ennuis.
Bouchar rappelé à l’ordre
Comme on le sait, il n’y a pas que Benlameri qui doit de l’argent au club. Sofiane Bouchar, qui a été transféré cet été au CR Belouizdad, est dans la même situation que Benlameri. Car quand il a voulu partir au Chabab, ce ne sont pas les dirigeants du CRB qui sont venus négocier sa lettre de libération, mais c’est le joueur lui-même qui l’a fait avec Hassan Hammar,   promettant à ce dernier de payer les 400 millions de centimes, le montant de sa clause libératoire, dès la signature du contrat avec le CRB. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme l’espérait Bouchar. La crise financière que vit le club de Laakiba a faussé tous ses calculs en ce sens qu’il n’a pas encore été payé et ce, jusqu’à l’écriture de ces lignes. Hammar a pris récemment attache avec son ex-joueur,  lui rappelant ses engagements et   lui faisant savoir que l’ESS ne doit pas être pénalisée par les problèmes des autres clubs. Il lui a fixé un autre délai et l’a menacé à son tour d’aller encaisser son chèque si les 400 millions ne rentrent pas dans les caisses du club à la date convenue, c’est-à-dire au début de la semaine prochaine. Mais la direction de l’ESS s’est montrée jusque-là compréhensive avec Bouchar, car elle connait les problèmes du Chabab et sait aussi que la situation pourrait connaître très prochainement son dénouement.
L’Entente ne lâche pas les Saoudiens
Par ailleurs, on apprend que la direction de l’Entente ne compte pas lâcher les clubs saoudiens qui lui doivent encore de l’argent, Al Chabab Assaoudi et Al Wihda notamment, suite au  transfert de Benyettou, Delhoum, Dragoulou et Ziaya. Les dirigeants sétifiens ont déjà entamé les démarches qu’il faut, mais entretemps, il y a eu la médiation de l’ex-président de la FAF, Mohamed Raouraoua, qui tente de régler le problème à l’amiable. Dans le cas il n’y parviendrait pas,  la FIFA  s’en chargera.

Publié dans : ess Delhoum Benlameri Benyettou Dragoulou

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3914 23/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir