Ligue 1 & 2

CRB : Charef au CRB : les supporters peu enthousiastes

Son arrivée provoquerait plusieurs départs

Auteur : Islam Tazibt samedi 08 juillet 2017 22:52

Depuis plusieurs semaines déjà, juste après l’annonce de la signature de Badou Zaki au profit de l’IR Tanger, plusieurs noms de techniciens ont été cités au Chabab de Belouizdad. De Bouakaz, à Chérif-El-Ouazzani, en passant par Boualem Charef. Et c’est ce dernier qui semble avoir les faveurs de quelques hauts dirigeants qui voient en l’ancien entraîneur de l’USMH le coach idéal pour succéder à Badou Zaki. Or, du côté des supporters, les choses sont perçues de manière très différente. En effet, après l’annonce d’un accord proche entre Charef et le CRB, nombreux sont les supporters qui sont montés au créneau pour afficher leur mécontentement. Dans un sondage fait sur les réseaux sociaux, quelque 65 % des participants se sont dits contre la venue de Charef.
Les raisons !
Nombreuses sont les raisons avancées par les supporters pour expliquer leur manque d’enthousiasme, voire même leur refus de voir Boualem Charef à la tête de la barre technique du CRB. “On veut un entraîneur qui travaillera dans la continuité de ce qui a été fait par Badou Zaki et non pas d’un entraîneur qui viendra tout chambouler pour apporter sa propre vision du football”, pouvait-on lire sur les commentaires. Ou encore : “Boualem Charef n’a pas le profil pour prendre en main une équipe comme le CRB qui disputera une compétition continentale la saison prochaine. On se souvient parfaitement de ce qui s’est passé au Mouloudia lorsqu’il est venu prendre en main l’équipe alors qu’elle venait tout juste de remporter la Coupe d’Algérie. Il a libéré 13 joueurs, dont Yahia-Chérif qui évolue actuellement chez nous et qui a marqué le but de la victoire face à l’ESS. Le MCA s’est retrouvé par la suite à lutter pour le maintien. Franchement, on ne veut pas de ce scénario”.
La direction divisée
A l’image des supporters, les dirigeants sont aussi divisés quant à la question d’installer Boualem Charef à la tête de la barre technique du club. Selon les informations dont nous disposons, c’est Adlène Djaâdi qui serait derrière l’idée d’engager Charef. D’ailleurs, les deux hommes se seraient entretenus à plusieurs reprises ces dernières semaines. Un accord a même été trouvé mais la signature a été reportée pour après la finale de la Coupe d’Algérie. Un choix que ne partagent pas tous les dirigeants, notamment le président Hadj Mohamed Bouhafs. Ce dernier, qui avait décroché dans un premier temps l’accord de principe de Chérif-El-Ouazzani, privilégierait la piste étrangère. Une réunion est prévue dans les toutes prochaines heures pour trancher la question de l’entraîneur. L’annonce du successeur de Zaki devrait être faite demain, au plus tard après-demain.
Son arrivée provoquerait plusieurs départs
Il n’est un secret pour personne, Boualem Charef est un des rares entraîneurs qui privilégient le beau jeu. Mais pour ce faire, l’ancien entraîneur de l’USMH doit compter sur un profil de joueurs bien particulier. Lors de son expérience du côté d’El Harrach, il était le seul maître à bord en matière de recrutement. Lui seul décidait qui devait rester et qui devait partir. Il avait carte blanche de la part de sa direction. Ce qui devrait aussi être le cas s’il s’engageait officiellement avec le CRB. Son arrivée provoquerait donc plusieurs départs, aussi bien au niveau du staff technique, puisqu’il exigera certainement de travailler avec Haniched comme entraîneur des gardiens et Abdelaziz au poste de préparateur physique. Cette décision conduirait donc le CRB vers un renouveau, alors qu’après avoir remporté la Coupe d’Algérie, l’idéal aurait certainement été de privilégier la stabilité et la continuité du travail déjà effectué.  
Benchikha, une bonne alternative mais...
La désignation de Boualem Charef n’est donc pas encore prise. Les dirigeants réfléchiraient à d’autres alternatives, plus judicieuses, pour pallier le départ de Badou Zaki. Un nom revient en permanence ces derniers jours, celui d’Abdelhak Benchikha qui est libre de tout engagement depuis son départ de l’IR Tanger l’hiver dernier. Cependant, l’ancien sélectionneur de l’Equipe nationale n’est toujours pas sûr de rentrer au pays surtout qu’il dispose de quelques contacts dans le championnat marocain. La direction belouizdadie, par le biais de Hadj Mohamed Bouhafs, essaie de faire le forcing pour le convaincre de reprendre en main le CRB qui est le premier club de Benchikha dans sa riche carrière d’entraîneur.
 

 

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3909 18/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir