Equipe d'Algérie

Halilhodzic explique la mise à l’écart de Guedioura : «Je l’avais prévenu pourtant de rester dans son club, mais il n’a pas suivi mon conseil»

«Ça été difficile pour moi de lui annoncer la nouvelle, mais il fallait faire un choix.»

Auteur : S. F. mardi 03 juin 2014 22:45

A la veille du second match amical que disputera l’EN ici en Suisse face à la Roumanie, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, s’est présenté en conférence de presse où il est notamment revenu plus essentiellement sur la mise à l’écart du joueur de Crystal Palace du Mondial, Adlene Guedioura. Le Bosnien a évoqué aussi le cas de Hassan Yebda et le test-match de ce soir, sans omettre de revenir sur la victoire de la Belgique face à la Suède en amical. Vahid a donné ses explications quant à son choix de sacrifier l’ancien pensionnaire de Nottingham Forest et pas un autre :  «Il y a plusieurs raisons qui ont fait que j’ai choisi Guedioura. J’ai plus de solutions au milieu du terrain qu’en défense. Aussi, la polyvalence de certains joueurs comme Medjani qui peut évoluer dans l’axe de la défense, mais aussi au milieu, en occupant le poste d’arrière droit et celui du milieu. A cela, il faut ajouter Adlène, et durant les six derniers mois, n’a pas enchaîné deux matchs de suite avec son club. Lors des trois derniers mois, il était même hors de la liste des 18.»  Halilhodzic a expliqué qu’il a déconseillé à Guedioura de quitter Nottingham Forest l’été dernier où il était un titulaire indiscutable, pour Crystal Palace qui l’a mis de côté, sauf qu’il n’a pas pris en considération son conseil : «Je l’ai déconseillé d’opter pour un autre club, mais il a préféré jouer en Premier League. Je l’ai pourtant prévenu, et voilà maintenant où il se retrouve !»
«Ça été difficile pour moi de lui annoncer la nouvelle, mais il fallait faire un choix»
Le coach national disait que ce n’était pas facile d’annoncer la mauvaise nouvelle au joueur : «J’avoue que ça été très difficile pour moi de lui annoncer cette nouvelle. Humainement, on s’était beaucoup attachés à Adlène, puisque ça fait trois ans qu’il est avec nous. On a passé des moments agréables, mais malheureusement, il fallait faire un choix.»
«Je n’ai jamais eu de problème avec lui et je l’ai averti dès le début qu’il sera le premier à partir si…»
«Avec Adlène, je n’ai jamais eu de problème, hormis quelques soucis d’ordre technique, notamment la discipline de jeu. Je suis désolé pour lui, mais c’est ça la loi du football. En tous les cas, je l’ai averti dès le début du stage qu’il sera le premier à partir s’il n’y a pas de blessures ou d’autres défections. Il a fait un bon stage et un match correct face à l’Arménie, hélas, c’est lui que je devais sacrifier.»
«J’ai besoin d’un profil comme Belkalem»
Et d’enchaîner : «Belkalem figurait aussi parmi les cinq, voire les six joueurs menacés de partir. Il est dans le même cas que Guedioura, sauf qu’il a quand même joué quelques matchs à la fin de la saison et est arrivé plus tôt à Sidi Moussa pour le stage. Il a beaucoup travaillé et lors du match face à l’Arménie, j’ai vu qu’il a montré beaucoup de choses positives. J’ai besoin d’un profil comme lui, qui pourra contrarier des joueurs comme Lukaku, Fellaini, surtout sur les coups de pied arrêtés.»
«Ghilas était menacé lui aussi»
Halilhodzic ciblait aussi l’attaquant du FC Porto, Nabil Ghilas, qui, selon lui, aurait pu être sacrifié s’il ne s’était pas remis à temps de sa blessure :  «Ghilas lui aussi n’était pas si sûr d’aller au Brésil, en raison de sa blessure. Néanmoins, il s’est rétabli à temps et a travaillé beaucoup durant le stage. Face à l’Arménie, il a montré d’excellentes dispositions, en marquant même un but.»
 

Le coach bouscule ses poulains : «Certains joueurs ont besoin de se réveiller. Ce n’est pas comme ça qu’on prépare un Mondial»
Fidèle à ses habitudes, Vahid Halilhodzic ne s’est pas montré très tendre envers ses joueurs, notamment certains d’entre eux, en estimant qu’ils ne font pas les efforts nécessaires pour préparer une telle compétition internationale :  «Certains joueurs doivent savoir qu’on est en train de préparer une Coupe du monde. Apparemment, ils n’ont pas encore compris les exigences de cette compétition. Il reste encore 13 jours pour qu’ils se réveillent, sinon on risquera de tout perdre.»
«Celui qui se sentira fatiguer, je ne le ferai pas jouer face à la Belgique et je l’enverrai à Rio pour se baigner»
Le sélectionneur national n’a pas mâché ses mots sur la baisse de forme de son équipe lors du dernier match face à l’Arménie : «Non, ce n’est pas un problème physique. J’ai fait six changements en seconde période qui ont freiné le rythme de l’équipe. Depuis 4 à 5 jours, on fait un travail spécifique pour permettre aux joueurs de bien récupérer. Nous avons encore 13 jours pour se préparer à ce match face à la Belgique. On ne devra pas trouver d’excuses. Le joueur qui ne présente pas la forme, je ne le ferai pas jouer et je l’enverrai à la plage de Rio pour se baigner.»
«Beaucoup de choses ne m’ont pas plu face à l’Arménie»
«J’ai discuté avec les joueurs durant 1h40, et je suis revenu avec eux sur le match face à l’Arménie. Il y a beaucoup de choses qui ne m’ont pas plu. Je me suis fâché avec certains d’entre eux. On doit améliorer certains trucs.»

Il évoque le match de ce soir : «La Roumanie, un véritable test pour ma défense»
Ensuite, le sélectionneur national a donné son avis sur la rencontre de ce soir face à la Roumanie : «C’est notre deuxième test. J’ai suivi les deux précédents matchs amicaux de la Roumanie, face à l’Argentine et l’Albanie, et j’ai constaté que cette équipe est très physique, combative et bien organisée. Elle dispose de quelques individualités, notamment en attaque. Ce match sera un véritable test pour mes défenseurs. Ça sera à coup sûr un match plus difficile que celui contre l’Arménie.»
«Marica est le joueur le plus dangereux de cette équipe»
Concernant le joueur roumain qui lui fait peur, Vahid reconnaît : «Il n’y a pas de joueur qui me fait pas peur, mais Marica (attaquant de Getafe) demeure très redoutable. Je le connais bien et je l’ai suivi lors de ses passages en Allemagne et en Espagne. Il a de grandes qualités.»
«J’alignerai une équipe différente de celle qui a débuté samedi»
«Pour ce match face à la Roumanie, j’alignerai une équipe différente de celle qui a débuté face à l’Arménie. J’ai dit que tout le monde va jouer, excepté le 3e gardien. La concurrence est bonne pour l’équipe et cela mettra davantage de pression sur les joueurs.»
«L’annulation du 3e match amical ne m’a pas plu»
Et d’ajouter :  «J’espère que le match face à la Roumanie ne sera pas le dernier pour nous. Il était prévu qu’on joue un dernier match au Brésil, mais il a été finalement annulé. Cela ne m’a pas plu. On va essayer de régler tout ça, et au cas où on ne trouverait pas d’adversaires, on jouera un match d’application entre nous.»
 

Il commente la victoire de la Belgique face à la Suède : «Cette équipe me fait de plus en plus peur»

Durant cette conférence de presse, un journaliste belge a demandé à Vahid s’il avait suivi le dernier match amical de la Belgique face à la Suède. Sa réponse fut comme suit : «Oui, j’ai suivi le match et la Belgique a confirmé encore une fois son talent. Cette équipe a largement dominé son vis-à-vis, qui jouait pourtant à domicile, même s’il faut souligner qu’il n’y a pas eu Ibrahimovic en face. Cette équipe belge me fait de plus en plus peur et demeure toujours la favorite du groupe.»
«Hazard et Lukaku me donnent le tournis»
«La Belgique possède deux équipes et beaucoup d’individualités. On a vu comment Hazard a marqué ce deuxième but en éliminant un défenseur. Il y a aussi Lukaku qui marque sans arrêt. Il est fort aussi bien du pied gauche que du pied droit, sans oublier la tête. J’ai averti mes joueurs contre ces éléments qui vont certainement nous poser beaucoup de problèmes.»
«La Corée du Sud, un adversaire redoutable qui peut surprendre n’importe quelle équipe»
Quant à la Corée du Sud, coach Vahid dira : «J’ai analysé cette équipe. J’ai regardé presque tous ses matchs et je sais comment elle joue et comment elle est organisée. C’est un adversaire redoutable qui peut surprendre n’importe quelle équipe. Elle s’est qualifiée huit fois au Mondial. C’est dire qu’elle a de l’expérience dans ce genre de compétition.»
 

 

Publié dans : Halilhodzic belkalem Fellaini guedioura Lukaku

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3913 22/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir