Ligue 1 & 2

ESS : Nadji ne reviendra pas avant la phase retour

« J’ai le moral à plat, c’est dur ! »

Auteur : K. L. mardi 06 décembre 2016 22:05

On avait déjà indiqué que l’attaquant de l’Entente de Sétif Rachid Nadji ne pouvait pas revenir avant la deuxième phase du championnat compte tenu de la nature de sa blessure et il semble que la suite des évènements nous ait donné raison. Le joueur vient, en effet, d’effectuer des examens de contrôle après deux semaines de soins en rappelant qu’il a été victime d’une déchirure musculaire de 7 millimètres avec une coagulation sanguine de 47 millimètres. Selon nos informations, l’état de sa blessure s’est nettement amélioré, mais il ne s’en est pas encore remis. La déchirure musculaire s’est refermée, mais pas entièrement, et la coagulation du sang est réduite à 18 millimètres. Cela voudrait dire que Nadji va encore poursuivre les soins. Toujours selon nos informations, son médecin traitant lui a donné rendez-vous dans une dizaine de jours pour un nouveau contrôle. Entretemps, le buteur sétifien poursuivra les soins tout en restant au repos. Ce n’est évidemment pas très réconfortant pour le joueur qui a le moral à plat. Car il vient de confirmer qu’il ne lui sera pas possible de revenir avant la fin de la phase aller comme il le souhaitait. S’il doit observer encore dix jours de convalescence, et si l’on suppose qu’il s’en remettra, il n’aura jamais le temps d’être de nouveau compétitif pour espérer jouer avant la fin du mois en cours. Cela dit, à quelque chose malheur est bon. Cet arrêt, même s’il a stoppé net son ascension, pourrait lui être bénéfique sur le plan physique, lui qui a beaucoup souffert à ce niveau depuis l’entame de l’exercice en cours, car, pour rappel, Nadji avait rejoint le groupe très en retard à l’intersaison et n’avait pas bénéficié de la même préparation que ses coéquipiers. Il a très mal géré cette période et il en paie les frais. Mais ce n’est pas trop tard. Il peut profiter de cette convalescence et des deux mois qui vont venir pour se refaire une santé et revenir très fort à la reprise de la compétition. Il est à noter par ailleurs que Nadji a été contraint de rester à Alger pour un empêchement de dernière minute alors qu’il devait ramener les résultats du contrôle médical pour les faire examiner par le staff médical de l’Entente. Il serait resté au chevet de son frère malade, nous dit-on.
« J’ai le moral à plat, c’est dur ! »
Contacté par nos soins, Rachid Nadji s’est montré très abattu. « L’état de ma blessure s’est amélioré, je vais mieux, mais je ne m’en suis pas encore remis, il faut au moins dix autres jours de soins. Je ne vous cache pas que je ne me sens pas bien, aucun joueur ne peut supporter une situation pareille. J’espérais pour reprendre dans les jours qui viennent, mais ça ne sera pas possible. Cette blessure est venue saccager mon moral, le moment était vraiment mal choisi. Mais bon, c’est le destin et je dois remercier Dieu pour tout, je n’ai qu’à m’armer de patience », nous a-t-il avoué. 
« J’aurais voulu jouer le match de l’USMA, mais bon… »
Même s’il savait qu’il n’avait que très peu d’espoir de pouvoir retrouver la compétition, Nadji espérait tout de même pouvoir être de retour à l’occasion du prochain match contre l’USMA. Mais cela fait quelques temps qu’il n’en pensait plus. « J’avais très envie de prendre part au match contre l’USMA, car le terrain me manque et la rencontre est très importante et très particulière en plus pour moi. Ça ne sera pas le cas, je suis déçu évidemment, mais j’espère que l’équipe puisse réaliser un bon résultat, d’autant que la dernière victoire contre le MOB a fait beaucoup de bien au groupe. C’est un bon stimulant avant ce match contre l’USMA », dira-t-il.
« Jusque-là, l’équipe a assuré mais il faut penser à être meilleurs au retour »
Concernant la position actuelle de l’ESS, l’attaquant sétifien estime que l’équipe a finalement pu se maintenir en haut du classement : « Je crois que notre classement au championnat n’est pas mauvais, nous sommes même très proches de la première place. Jusque-là, ça va, mais il reste la phase retour où tout va se jouer. Il faut penser donc à être meilleurs au retour et je crois que les choses commencent à s’arranger. »
« J’ai été très content pour Amokrane »
Nadji a également abordé avec nous le dernier match de son équipe qui avait marqué quatre buts contre le MOB et cela ne l’a pas laissé indifférent. « L’attaque a bougé, elle s’est révoltée même. J’ai été très content, car en plus de la victoire qui a rendu le sourire à tout le monde, il y avait quatre buts et ça n’est pas rien. J’ai été particulièrement très content pour Amokrane qui a marqué et qui a fait un très grand match. C’est du fond du cœur et j’espère qu’il sera encore plus efficace, il le mérite », a-t-il tenu à indiquer.
 

 

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3913 22/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir