Equipe d'Algérie

Mandi : «Il ne faut pas se voiler la face, se qualifier au Mondial ....»

«On a offert les trois buts au Nigeria»

Auteur : Saïd Fellak mercredi 23 novembre 2016 22:46

Généralement, Aïssa Mandi n’a pas pour habitude d’accorder des interviews à la presse algérienne hors des stages de l’EN. Contacté par nos soins hier après-midi, il a accepté de sortir de sa réserve et de revenir avec nous, l’esprit plus apaisé, sur la dernière défaite concédée par les Verts devant le Nigeria (3-1), pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Sèchement critiqué, notamment après son erreur qui a coûté à l’EN le deuxième but, le défenseur central du Bétis Séville ne fuit pas ses responsabilités et explique qu’il a surtout manqué de concentration sur cette action. L’ancien sociétaire de Reims reste aussi lucide en affirmant que ce sera difficile de voir l’Algérie en Russie dans deux ans. Entretien. 

Dix jours après la déconvenue  au Nigeria. Avec du recul, comment analysez-vous cette défaite (3-1), sachant qu’il y avait de la place pour ramener un bon résultat de ce déplacement ?
En revenant à ce match et après avoir parlé avec beaucoup de joueurs de l’Equipe nationale, je peux vous dire qu’on est encore tristes. On avait beaucoup travaillé à l’entraînement avec le nouveau coach pour faire un bon résultat au Nigeria. Malheureusement, ça ne s’est pas passé comme on voulait. Vous avez vu à la fin du match comment on était tous dégoutés. Il n’y a pas un autre mot pour décrire l’état psychologique dans lequel nous étions. Pourtant, on était vraiment concentrés et déterminés à ramener un bon résultat.
Ça fait trois ans que vous êtes en sélection, est-ce que vous comprenez les critiques qui visent les défenseurs plus particulièrement et le niveau général de la défense ?
Sur ce match, oui, c’est compréhensible. Avant ce match, je m’étais présenté en zone mixte et j’avais dit que le problème n’était pas uniquement en défense, ou même en défense centrale. C’est plus un collectif qu’on devait retrouver pour défendre tous ensemble. Quant à ce match devant le Nigeria, c’est bizarre de le dire, mais on a bien défendu tous ensemble. Malheureusement, on a fait des erreurs sur les deux premiers buts qui nous ont coûté très cher, notamment moi sur le deuxième but à cause d’une erreur de concentration que je ne dois pas faire. Sinon dans l’ensemble, on n’a pas concédé énormément d’occasions. Les buts qu’on a encaissés, c’est des buts qu’on a donnés au Nigeria.
Justement, sur ce deuxième but encaissé, vous n’avez pas joué efficacement le hors-jeu. Comment expliquez-vous votre passivité sur cette action ?
A vrai dire, je ne pensais pas qu’on allait jouer le hors-jeu sur l’action. Moi, j’avais suivi mon joueur. Je n’étais pas dans ma position initiale de défenseur central droit et, du coup, je me suis retrouvé carrément arrière gauche. Notre défense était complètement déstabilisée et je n’ai pas eu ce moment de concentration en me disant qu’on allait jouer le hors-jeu car je n’étais plus sur ma position. Je n’avais plus les réflexes nécessaires pour jouer le hors-jeu. Après, c’est à moi d’être vigilant et de jouer par rapport à mes partenaires. Je ne dois aussi plus commettre ce genre d’erreurs qui peuvent nous coûter un but, surtout quand vous avez en face des joueurs, comme Obi Mikel, qui ne tremblent pas devant le gardien adverse. 
Avant ce match, vous disiez que l’Algérie n’était pas dos au mur. Mais avec cette défaite, ne pensez-vous pas que les chances de l’EN se sont considérablement amoindries en vue de la qualification pour la prochaine Coupe du monde rn Russie ?
On sait très bien que ça va être difficile, il ne faut pas se voiler la face. On sait désormais qu’on n’aura plus droit à l’erreur. Je le répète, on a tout fait pour gagner ce match face au Nigeria. Maintenant, on va encore travailler davantage et on aura plus de temps avec le nouveau coach pour travailler les automatismes afin d’essayer d’atteindre notre objectif premier, celui d’aller au Mondial-2018. 
A moins de deux mois du début de la CAN, le peuple algérien est de plus en plus inquiet. Etes-vous en mesure de lui promettre que la sélection pourra montrer un tout autre visage lors de cette Coupe d’Afrique ?
C’est sûr qu’on veut montrer un autre visage lors de la prochaine CAN. On veut tout donner pour l’Algérie et pour cette Equipe nationale. On a une excellente génération et on veut vraiment marquer l’histoire du football algérien. Cela passe par de bons résultats à la CAN. On a des leaders dans le groupe qui vont nous montrer la voie. On sait qu’on peut compter sur eux. On espère vraiment réussir une bonne CAN et ne pas décevoir le peuple algérien. 
Quel a été le discours entre vous les joueurs après ce match perdu au Nigeria ?
Je suis désolé, mais cela reste entre nous. Tout ce qui s’est passé et ce qu’on a pu dire ensemble dans le vestiaire restera dans le vestiaire. Tout ce que je peux vous dire, c’est que c’est pour le bien de la sélection. 

 

 

Publié dans : algerie russie Aissa Mandi Bétis Séville

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3913 22/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir