Ligue 1 & 2

Saïb tire encore sur Mouassa: «Moi, je n’ai pas entraîné 3 clubs en une saison»

«Je ne veux pas qu’on me cite pour justifier l’échec»

Auteur : mercredi 14 septembre 2016 00:27

Saïb : «Mes propos ne visent pas à déstabiliser le groupe et je n’ai rien contre Mouassa»

Suite à la riposte de l’entraîneur en chef de la JSK, Mouassa, qui accusait l’ancien joueur, Moussa Saïb d’avoir déstabilisé son groupe à travers ses déclarations, ce dernier a ténu à préciser que ses déclarations avant le match de l’USMH avaient été mal interprétées et, selon ses propos, il ne vise nullement à déstabiliser la bonne marche du groupe. A ce propos, il a déclaré : «Je suis étonné de lire que l’entraîneur Mouassa a déclaré en conférence de presse, après le faux pas concédé face à l’USMH, que mes propos ont déstabilisé le groupe. Je ne sais pas ce que j’ai dit de mal de cette équipe pour qu’on m’accuse de déstabilisateur. Je le dis et je le redis, je n’ai jamais déstabilisé le groupe. Je n’ai rien contre Mouassa, alors absolument rien contre lui.»
« Je suis un enfant de la région, j’aime le club et j’ai le droit de faire des commentaires »
Poursuivant son intervention, Saïb estime que dès lors qu’il est un consultant sportif, et de plus un enfant de la région et ancien joueur qui a porté les couleurs de la JSK, il est dans son plein droit d’apporter des remarques sur le jeu de l’équipe et des commentaires sur les résultats techniques obtenus jusque-là : «Je suis un consultant sportif, je suis un enfant de la Kabylie qui a joué pendant de longues années à la JSK. C’est mon droit le plus absolu de faire des commentaires et des analyses sur le jeu de l’équipe. Si on considère ça comme de la déstabilisation, ben on se trompe sur toute la ligne. Je vous cite comme exemple l’ancien président de l’ESS, Serrar, qui est consultant et qui parle de l’ESS. Il donne son opinion et dit tout ce qu’il pense du rendement de l’équipe sans que l’entraîneur Amrani ne l’accuse de perturbateur…»
 « Je n’ai pas critiqué le recrutement estival »
Concernant le recrutement opéré cet été par la JSK, l’ancien international revient à la charge, en précisant : «Cela fait plusieurs semaines que j’ai déclaré sur ce même plateau que la JSK a mis les moyens pour effectuer un bon recrutement. J’ai partagé mon opinion en déclarant que les joueurs recrutés cet été sont d’un bon niveau. Je ne pense pas avoir dit un jour que ce recrutement a été bâclé, bien au contraire, j’ai salué la manière étudiée avec laquelle la direction a renforcé son groupe en fonction des départs.»

«La JSK n’a rien à envier aux autres, elle possède un effectif capable de jouer le titre»
Pour étayer ses propos concernant ce point précis concernant le recrutement, Saïb est allé jusqu’à faire une comparaison entre l’actuel effectif de la JSK et celui de l’ESS, en déclarant : «Prenez par exemple l’ESS, pour ne citer que ce club, qui ambitionne aussi de jouer le titre. Les deux clubs ont effectué un recrutement estival et, à mon avis, la JSK a fait le meilleur. La JSK compte dans son effectif plusieurs internationaux, de Asselah, qui est en EN, à Ferhani et Benkablia en Espoirs et tous les autres éléments d’expérience. Oui, je le dis et je ne le répèterai jamais assez, la JSK a un meilleur effectif que l’ESS et elle n’a rien à envier aux autres. Ça reste mon point de vue personnel.»
«Je ne veux pas qu’on me cite pour justifier l’échec»
Pour préciser une autre chose qu’il juge très importante à ses yeux, Saïb fera remarquer que ses analyses concernant la JSK n’ont aucune mauvaise intention. Mieux, il a indiqué qu’il refuse qu’on l’utilise comme bouc émissaire pour justifier un échec : «Je fais des analyses en tant que consultant sportif, pas plus. Je donne mon avis sur le club. Je ne veux pas que mes propos soient détournés à d’autres fins pour justifier les mauvais résultats. Quand ça marche bien je le dis et quand ça va mal je le dis aussi.»
«Je suis titulaire de diplômes reconnus et je ne vise pas à le détrôner»
En réponse à Mouassa qui l’a qualifié d’incompétent, Saïb réagit : «J’ai été ancien joueur de la JSK avec le statut d’international. Ma carrière parle d’elle-même. J’ai remporté des titres et j’ai drivé l’équipe sans même être entraîneur car je venais de raccrocher les crampons. J’ai obtenu des diplômes ici en France et des diplômes reconnus. Moi je n’ai pas entraîné une équipe en une seule saison. Aujourd’hui et pour qu’on soit clair, je suis consultant sportif, je n’ai aucune ambition de venir prendre sa place d’entraîneur. Je n’ai même pas envie de prendre une équipe.» 
«Je serai le premier à applaudir la JSK, en cas de sacre final»
Pour lever toute équivoque, l’ancien joueur de la JSK, Moussa Saïb, a dit qu’il restait un fidèle et amoureux du club et qu’il sera le premier à applaudir et féliciter son équipe si cette dernière venait à décrocher un titre en fin de saison : «Je n’ai jamais douté de cette équipe. J’ai dit que le recrutement qu’a effectué la direction est judicieux et si la JSK gagne le titre de champion, je serai le premier à applaudir et féliciter l’ensemble du groupe. Je suis kabyle et j’ai porté les couleurs de la JSK à qui je ne souhaite que du bien.» 
 «Je ne comprends pas pourquoi on ne fait pas confiance à la paire Boulaouidet-Mebarki»
A propos de la méforme qu’affiche l’attaquant Ziaya qui n’arrive toujours pas à marquer son premier but, Saïb dira : «L’entraîneur Mouassa a avoué que son attaquant n’était pas en possession de tous ses moyens et qu’il avait besoin encore de temps pour s’adapter. Moi je m’interroge sérieusement. Pourquoi alors il continue de lui faire confiance et ne pas compter sur la paire Boulaouidet-Mebarki qui a fait ses preuves la saison dernière. Si vraiment Ziaya a besoin encore de temps, pourquoi continue-t-il à lui faire confiance, surtout qu’il revient, après trois semaines sans compétition.»

Publié dans : algerie JSK hannachi Mouassa Saïb kabyie

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3915 24/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir