Ligue 1 & 2

USMH : Laïb : «J’ai trouvé une ardoise très salée»

Il parle des dettes cumulées par l’ancienne direction

Auteur : N. R. mardi 19 juillet 2016 21:43

Apparemment, le conflit Mana-Laïb pour le poste de président et qui a tenu en haleine pendant plus de deux mois les supporters de l’USMH inquiets de l’avenir du club n’est plus qu’un mauvais souvenir.  À l’USMH, les choses se sont accélérées, il y a eu des changements radicaux à la présidence du club. Mohamed Laïb est désormais le nouveau patron des Jaune et Noir, il a pris la direction succédant ainsi à Abdelkader Mana. «Je suis en train de gérer le passif du club qui a besoin d’une nouvelle forme de gestion.  J’ai trouvé une ardoise très salée, pas moins de 14 milliards de centimes de dettes, ce n’est pas facile de gérer un club avec une telle dette, plusieurs joueurs de la saison passée maintenus pour le prochain exercice n’ont pas encore été payés. On leur doit cinq ou six mois de salaires. Sans compter les membres des différents staffs techniques et administratifs qui attendent depuis 5 mois leurs salaires, les entraîneurs des jeunes catégories depuis plus de 7 mois. Je dois faire face à tout cela.»

«On doit 3,4 milliards aux joueurs qui ont déposé leurs contrats à la CRL sans compter le reste»
«Il n’y a pas que les joueurs maintenus à qui ont doit de l’argent. Il faut aussi compter ceux qui ont déposé leur contrat à la CRL. Aujourd’hui, j’ai reçu un document de la ligue où sont mentionnés les montants qu’on doit aux joueurs qui ont déposé leur contrat à la CRL.»  Laïb, tout en exhibant les documents pour argumenter ses dires, a affirmé devoir 3,4 milliards de centimes aux cinq joueurs qui ont déposé leur contrat à la CRL. C’est le cas de Lebihi, Benachour, Gharbi, Ait Ouamar et Brahimi.  «J’ai réussi à payer une dizaine de joueurs qui ont perçu entre 2 et 3 mois de salaire. Je révèle ces chiffres pour que les Harrachis sachent la vérité. J’ai déjà payé 2,3 milliards de centimes aux joueurs. Pour apurer toute la situation, j’ai besoin dans l’immédiat d’au moins 6 ou 7 milliards de centimes. Pour l’instant, nous n’avons reçu aucune subvention de la part de la commune ni de la wilaya. Mis à part celle d'Ooredoo. On attend l’aide de l’État qui nous permettra de régulariser tout ce monde et préparer la saison», nous dira Mohamed Laïb. 

 «L'USMH mérite autant que d’autres clubs une prise en charge par une entreprise étatique»
Tout en gardant l'espoir de voir les autorités apporter leur contribution et leur aide, le premier responsable de l'USMH affirme : «Nous en tant que responsables de l’USMH, c’est notre souhait. Nous avons  plusieurs fois fait appel aux autorités pour que cela se réalise car l’USMH est un grand club populaire qui représente toute la banlieue est de la capitale, mais qui manque de moyens financiers. Mais on n’a pas d’autre choix que d’attendre une décision des hautes autorités  De toutes façons, moi, je suis confiant que ce projet se réalise. De par son palmarès, sa popularité, son histoire, son école de formation, l'USMH a acquis une grande notoriété pour devenir un club de dimension internationale. Je crois que cela suffit pour dire que l'USMH mérite bien une prise en charge par une entreprise étatique. Si l’on regarde un peu ce qui se passe dans d’autres clubs qui octroient des milliards à leurs joueurs, alors on se dit que l’USMH mérite aussi l'aide de l'Etat ne serait-ce que pour avoir beaucoup donné au football algérien. Tenez, actuellement ils sont plusieurs joueurs à avoir porté dans un passé récent, les couleurs des sélections nationales en jeunes U20 et U21.»

«Notre budget est le plus bas des clubs de l'élite»
Contrairement à la saison dernière, le club harrachi aura besoin désormais d'un budget très important pour faire face aux dépenses. Raison pour laquelle le président tente de sensibiliser tous les Harrachis, en premier les autorités, pour qu'ils viennent en aide au club dans ces moments difficiles. Le boss harrachi pense que l'USMH mérite un peu plus de considération, notamment de la part des autorités pour lui venir en aide sur le plan financier en perspective de la saison prochaine.
Selon le président Mohamed Laïb, on apprend que la masse salariale est estimée à 1,9 milliard par mois. Soit plus de 20 milliards annuels pour payer les joueurs et les membres du staff technique. Les 7 milliards de subventions étatiques ne suffisent même pas pour boucler la phase aller. On a besoin de l'aide des autorités locales. «Notre club porte le flambeau du football de la banlieue est de la capitale, Ce n'est pas avec 12 milliards de centimes qu'on peut gérer un club de Ligue 1 Mobilis. Notre budget est le plus bas de la Ligue 1. Il devrait atteindre cette saison les 20 milliards au minimum. Donc on a vraiment besoin de l'aide de tout le monde», nous dira le premier responsable de l’USMH.

 «Pour l'avenir, nos objectifs ne changeront pas»
Quant à l'avenir et les objectifs du club, le porte-parole officiel de l'USMH nous confie : «Que puis-je vous dire concernant les objectifs si ce n'est que nous sommes contraints chaque année de jouer pour une place honorable au classement. Et puis, au vu de nos moyens, nous ne pouvons pas faire mieux car El Harrach est une ville populaire. De par son palmarès, sa popularité, son histoire, son école de formation, l'USMH a acquis une grande notoriété pour devenir un club de dimension internationale. Que l'on veuille ou pas, l'USMH est un club sportif représentant toute la banlieue est d'Alger et Dieu seul sait combien sont les sympathisants et les amoureux de ce prestigieux club dans cette zone sud-est de la capitale.»  

 «En principe, nous avons clos le recrutement» 
L’USMH aura a priori bouclé son opération recrutement en vue de la saison prochaine après avoir engagé onze nouveaux joueurs, a indiqué Mohamed Laïb, le président de l’USMH. «Concernant le recrutement en perspective de la nouvelle saison, nous avons effectué une opération bien étudiée selon les besoins de l'équipe. Nous avons engagé des joueurs d'expérience et d'autres jeunes qui promettent énormément. Nous sommes donc amplement satisfaits du déroulement de l'opération recrutement pendant laquelle nous avons été rationnels en matière de dépense», a poursuivi Laïb avant d’ajouter : «En principe, le recrutement est clos. On a décidé d’arrêter la liste à 21 joueurs. On préfère réserver une licence en cas de besoin. Vous savez, parfois on est contraint de procéder à un recrutement de dernière minute. Surtout s’il s’agit d’un oiseau rare.» 

«Les nouvelles recrues ont des qualités certaines» 
Même si pour beaucoup d’observateurs, l'équipe harrachie, qui vient d’être remaniée à plus de 70 %, ne possède pas le profil d'un candidat potentiel aux premiers rôles, néanmoins elle pourrait assurer son maintien vu les départs importants qui ont affaibli son effectif. Mais Laïb veut se montrer rassurant, en affirmant que les nouvelles recrues, même venues des paliers inférieurs, possèdent des qualités techniques et physiques qui pourraient s'avérer très utiles.  On a fait venir des joueurs qui ont prouvé leurs capacités dans des clubs de Ligue 1.  Je citerais Dehar, Madani, Mokrani, Abdat. Et puis, l'USMH n'a pas dérogé à sa règle de conduite en matière de recrutement, préférant ramener aussi de jeunes joueurs, certains d'entre eux ayant été triés au cours de la période de prospection organisée par le club sous la houlette de l'entraîneur Boualem Charef.»
 

Publié dans : Charef Laïb Mokrani Abdat Madani Dehar

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le match des Verts ce dimanche face à la Togo ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4269 19/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir