Ligue 1 & 2

JSK : Hannachi : « Demandez à Doukha avec qui il était lorsqu’il ...… »

« Yazid n’a d’ailleurs participé à aucun transfert cette saison »

Auteur : Saïd Djoudi dimanche 12 juin 2016 18:52

Apparemment, le départ de Doukha a créé une vraie polémique au sein du club kabyle. L’international algérien, qui se trouvait en fin de contrat, a refusé de rempiler lui qui n’était pas trop satisfait de l’offre qui lui a été faite ni de la manière avec laquelle les dirigeants ont abordé le sujet avec lui. Au lendemain de la signature de son nouveau contrat au profit du NAHD, Azzedine Doukha a accordé une interview à El Heddaf TV dans laquelle il est revenu en détail sur les raisons qui l’ont poussé à quitter le club kabyle. Selon lui, la JSK ne l’a pas estimé à sa juste valeur et qu’il méritait plus de considération. Il a même déclaré qu’il n’a jamais eu affaire au président Hannachi du moment qu’il traitait souvent avec Yazid Yarichène. Une déclaration qui n’a pas été du goût du premier responsable du club lequel estime que Yazid Yarichène n’a à aucun moment négocié, ni payé Doukha et que ce dernier n’a fait que mentir : «C’est très grave ce qui se passe. J’ai entendu dire que Doukha a déclaré qu’il a eu affaire à Yarichène et que ce dernier s’est occupé de la signature du contrat et des versements des salaires. C’est faux, c’est de l’invention. Yazid n’a pas payé le gardien et n’a pas le droit de lui faire signer un contrat. C’est moi le président, c’est moi qui décide !»

« Yazid n’a d’ailleurs participé à aucun transfert cette saison »
Toujours en ce qui concerne Yarichène, Hannachi n’a pas manqué de déclarer que son ancien bras droit n’a participé à aucun transfert cette saison et que seul le club régularise les joueurs : «Je n’arrive toujours pas à comprendre comment se fait-il que Doukha parle des négociations avec Yarichène. J’ai eu Yarichène au téléphone et il m’a clairement confirmé que c’est le club qui versait les salaires au portier». Et si Harrouche a accepté de rejoindre la JSK, c’est en grande partie grâce à Yazid Yarichène, qui a toujours eu de bonnes relations avec le meneur de jeu. Mais d’après Hannachi, Yazid avait promis de s’occuper des salaires du joueur, mais il ne l’a pas fait : «En recrutant Harrouche, c’est Yarichène qui devait prendre en charge ses mensualités, mais il ne l’a pas fait. C’est la JSK qui s’est occupé de ses salaires. Pour vous dire, c’est le club qui régularise tous les joueurs».

« Demandez à Doukha avec qui il était lorsqu’il a signé son contrat… »
Lors de son intervention sur El Heddaf TV, Azzedine Doukha n’a pas mâché ses mots. Il a déclaré qu’il n’a jamais eu affaire au président Hannachi et qu’il n’a jamais eu son numéro de téléphone. Une déclaration qui a poussé le boss kabyle à réagir : «Demandez-lui avec qui il était lorsqu’il a signé son contrat. Personne ne signe à la JSK sans ma présence. Doukha a déjà eu affaire à moi». 

« Il a menti, il voulait rester, mais… »
«Doukha a menti, il voulait rester à la JSK mais nous avons pris la décision de le laisser partir. C’est une question de nif. Il n’était pas question qu’il reste après toutes ses déclarations. Il s’est attaqué ouvertement aux dirigeants, c’est inacceptable», a-t-il dit. 

« Je préfère me taire, je suis un homme à principes »
Avec le cœur lourd, Hannachi n’a pas épargné Doukha. Il ne regrette pas le fait qu’il soit parti. Au contraire, il ne voulait pas salir son image : «Contrairement à lui, je préfère me taire et ne pas dévoiler les quatre vérités. Si je commence à parler, j’ai peur qu’aucun club ne voudra de lui à l’avenir. Je suis un homme à principes, je préfère ne rien dire».

« J’aurais dû lui proposer 150 millions par mois »
Si Doukha ne voulait pas rester à la JSK, c’est parce que le salaire qui lui a été proposé ne l’a pas satisfait. Mais d’après Hannachi, la direction aurait dû lui proposer 150 millions par mois et pas un centime de plus : «J’aurais dû lui proposer un salaire de 150 millions par mois. C’est un gardien de but, et 170 millions était une offre très alléchante. Certaines personnes ne trouvent pas quoi manger alors que d’autres exigent des sommes exorbitantes».

 « Asselah est un bon gardien, il apportera un plus »
A peine prise la décision de laisser Doukha partir, les responsables kabyles n’ont pas trop tardé pour prendre attache avec Malik Asselah. Ce dernier qui se trouvait en équipe nationale, a accepté de relever un nouveau défi et de rejoindre son ancien club. La venue de Malik a soulagé tous les supporters kabyles lesquels l’apprécient énormément. D’ailleurs, le président Hannachi s’est montré content de ce transfert : «Nous avons recruté un bon gardien. Asselah possède beaucoup de qualités et sera certainement à la hauteur. Il va apporter un grand plus à l’équipe la saison prochaine».

« Les membres du conseil doivent mettre la main à la poche »
Lors de notre entretien avec le président Hannachi, il venait de sortir de chez le comptable du club. Cette fois-ci, le premier responsable du club était clair, les membres du Conseil d’administration doivent mettre la main à la poche pour aider le club. «Je viens de sortir de chez le comptable. La décision a été prise, les membres du Conseil d’administration doivent mettre la main à la poche pour aider le club. Ce n’est pas normal, personne n’a pris l’initiative d’apporter un plus à l’équipe. Ce n’est pas normal. C’est un club professionnel et tout le monde doit s’investir davantage.»

« Celui qui n’aidera pas le club sera exclu »
Furieux, Hannachi n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour dénoncer le comportement de « certains » membres du conseil d’administration, qui se la coulent douce depuis un bon moment : «Désormais, celui qui n’aidera pas le club sera exclu. On aura besoin des gens qui apportent un plus à l’équipe, qui ramène de l’argent. On ne peut pas continuer comme ça. Tout le monde doit faire des efforts et trouver le moyen de remplir les caisses du club et participer au recrutement».

« Les nouveaux et anciens joueurs ont été régularisés »
En quittant le bureau du comptable, Hannachi a fait un tour à la banque pour régulariser les anciens et nouveaux joueurs : «Je viens de sortir de la banque, j’ai régularisé les anciens et les nouveaux joueurs. Je voulais que tout soit parfait avant la reprise des entraînements».

« Nadji est un bon petit joueur, mais ce n'est pas Messi »
Il y a quelques jours, la direction de la JSK a pris attache avec l’attaquant de l’USMA, Nadji. Ce dernier avait même entamé les négociations avec les dirigeants kabyles avant de prendre la décision de rejoindre l’Entente de Sétif pour jouer aux côtés de Djabou. Interrogé par nos soins sur ce sujet, Hannachi explique : «Certes, on voulait recruter Nadji. C’est un bon petit joueur avec des qualités, mais ce n’est pas Messi non plus. Donc, il a choisi de rejoindre l’Entente, nous allons poursuivre nos recherches pour trouver un bon centre-avant».

« Il m’était impossible de lui avancer 6 salaires »
En plus du salaire exorbitant réclamé, Nadji voulait six mois d’avance pour accepter de rejoindre la JSK. Une demande que le président Hannachi a refusé de satisfaire du moment que la JSK n’a jamais commis de folie pour un joueur quelles que soient ses qualités : «Il m’était impossible d’accepter d’avancer six salaires à Nadji. Certes, on le voulait, mais pas à n’importe quel prix. Il y a des limites et on doit suivre la réglementation. S’il a trouvé un club prêt à satisfaire ses exigences financières, alors pas de problème…».

« Nous sommes sur les traces d’un grand attaquant »
Alors que la piste Nadji a été désactivée, la JSK doit poursuivre les recherches pour trouver un vrai chasseur de buts capable de remplacer Banou Diawara. D’après Hannachi, le club est sur les traces d’un bon avant-centre avec lequel il devrait tout finaliser prochainement : «Nous sommes sur les traces d’un bon attaquant. On doit finaliser avec lui très prochainement. Je ne veux pas en dire plus, c’est une surprise».

« Le recrutement sera bientôt bouclé »
Après moins d’un mois de la fin du championnat, la direction kabyle a déjà finalisé avec six joueurs, à savoir Asselah, Yettou, Benkablia, Redouani, Djerrar et Herbache. Mais d’après nos sources, le recrutement est loin d’être bouclé, du moins, c’est ce qu’a déclaré Hannachi hier : «Encore deux joueurs, et le recrutement sera bouclé. Nous sommes en train d’étudier quelques pistes, on doit clore le recrutement dans les toutes prochaines heures».

« Pour le stage de préparation, on hésite entre Tikjda et la Tunisie »
Avant de conclure, le président de la SSPA/JSK a évoqué le stage de préparation, qui selon lui, devrait avoir lieu entre Tikjda et la Tunisie : «Pour le moment, on n’a pas encore tranché. Il y aura en principe deux stages. Le premier devrait avoir lieu entre Tikjda et la Tunisie. La décision sera prise incessamment».
 

Publié dans : algerie JSK hannachi Doukha

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3909 18/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir