Ligue 1 & 2

USMH : Nomination de Bensemra en tant que DG : Les actionnaires disent non !

Bensemra (DG) et Lounici (manager général), deux hommes pour un même rôle.

Auteur : N. R. dimanche 13 mars 2016 18:54

Apparemment, le changement effectué à la tête du club, avec la désignation de Bensemra comme directeur général, n'a pas été apprécié par une grande majorité des membres actionnaires. Du moins, c'est ce que l'on peut déduire de la discussion que nous avons eue avec plusieurs membres actionnaires dirigeants dont l’un d’eux a tenu à s’exprimer. «Pour être sincère, d'abord je dois dire que ne suis pas contre Bensemra, ni contre X ou Y, je suis contre le changement effectué à la tête du club sans l’aval des actionnaires. Secondo, le problème de l'USMH est financier et non une question d'hommes. J'aurais préféré qu'un grand industriel connu dans le milieu sportif vienne avec un bon projet pour prendre les commandes du club. Après ce changement, personne ne pourra se faire une idée sur l'avenir du club. C'est comme s'il s'agit d'un voyage dans l'inconnu.»
Tahkout veut investir dans la SSPA/USMH
On a appris, par ailleurs, que la direction de l'USMH, soucieuse d'assurer au club une meilleure stabilité sur le plan financier, veut se renforcer par l'intégration de nouveaux investisseurs qui viendraient renforcer la composante des actionnaires. Notre source nous a révélé que plusieurs industriels ont été approchés pour investir dans la SSPA/USMH. Certains d'entre eux se sont montrés intéressés par cette éventualité qui vraisemblablement a des chances d'aboutir. C'est le cas de Tahkout qui reste l'un des principaux sponsors du club.
Bensemra (DG) et Lounici (manager général), deux hommes pour un même rôle
Dans les grands clubs professionnels, le poste de manager général fait souvent partie de l’organigramme de la société sportive, notamment en Grande-Bretagne. D’ailleurs, le  mot manager est un terme anglais qui veut dire directeur. Du moins, c’est l’explication donnée dans les dictionnaires de traduction anglais/français. A El Harrach, du moins à l’USMH, les deux postes existent dans l’organigramme du club. En effet, dernièrement, Abdelkader Mana, avant sa démission de son poste de président, a nommé officiellement Lounici manager général. Jusque-là, tout est normal. Un président a le droit de nommer ou de désigner telle personne pour tel poste. Mais ce qui est bizarre, c’est la désignation, deux semaines plus tard, d’un directeur général, en l’occurrence Fayçal Bensemra, sans avoir annulé la décision d’installation de Lounici au poste de manager général.  
Incompétence ou politique de la terre brûlée ?
Ce qui est encore plus drôle dans cette nomination d’un membre du conseil d’administration, c’est son engagement pour un contrat de deux ans. Administrativement, qui dit contrat dit rémunération. Cela veut dire aussi que Bensemra, avec son nouveau statut de directeur général contractuel, a droit à un salaire. Un actionnaire de la SSPA qui touche un salaire cela dépasse le ridicule. Mieux encore, cette nomination intervient au lendemain de la démission du président.  On peut toujours supposer que Mana, vu son âge (80 ans) pourrait avoir perdu la boussole. Mais quand cette nomination a été faite en présence d’autres membres actionnaires sans qu’aucun d’eux ne réagisse, cela donne à réfléchir sur les intentions du président sortant. Incompétence ou politique de la terre brulée ? Apparemment, les deux font un. Certes, le ridicule ne tue et que l’erreur est humaine, mais quand on ignore les règles les plus élémentaires, mieux vaut se renseigner ou alors laisser sa place à plus compétents.      
A quand le recrutement d’un financier ?
 Ces dernières semaines, le président sortant, soucieux de renforcer les structures du club, n’a pas lésiné sur les moyens en recrutant deux managers ou deux directeurs généraux (appelez-les comme cela vous convient puisque c’est du pareil au même, sauf que l’une est une appellation anglaise et l’autre française). Deux directeurs généraux, c’est bien quand un club a l’envergure du FC Barcelone ou du Real Madrid. Mais quand il s’agit d’un club comme l’USMH dont le budget est de cent mille fois inférieur à celui du Barça, mieux vaut une structure ou un organigramme conforme aux moyens du club. En installant deux managers généraux, le président sortant aurait dû installer un financier, plus exactement un trésorier. Un poste vacant depuis plus de six mois.       
Les notables interpellent le président et les actionnaires
La situation actuelle du club n'a pas laissé indifférents certains notables de la ville qui ont tiré la sonnette d'alarme pour mettre en garde le président du club contre la politique de la terre brulée, tout en appelant les actionnaires à enterrer la hache de guerre et mettre fin à leurs querelles, pour une réconciliation dans l'intérêt de l'USMH. Cet appel à la réconciliation a reçu un écho favorable auprès de certains d'entre eux qui ont décidé de mettre en avant l'intérêt de l'équipe.

Publié dans : usmh Bensemra Lounici

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3915 24/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir