Equipe d'Algérie

Didier Ollé-Nicolle (ent-Bénin) : «Grâce à son statut de mondialiste, l’Algérie est le favori de notre groupe»

«Le titre de l’USMA est la consécration d’un plan de travail bien étudié.»

Auteur : Moumen A. lundi 28 avril 2014 21:21

Potentiel adversaire de l’EN lors des éliminatoires de la CAN-2015, le Bénin, qui est aussi une vieille connaissance, est entraînée par un coach connu en Algérie. Il s’agit de Didier Ollé Nicole qui n’est autre que l’ex-driver des Rouge et Noir de l’USMA. Dans cet entretien, Ollé Nicole nous parle du groupe 2 et nous livre son avis sur les chances de chacune des équipes dans ces qualifications qui débuteront au mois de septembre prochain.  
Si vous vous qualifiez au dernier tour, vous croiserez l’Algérie dans le groupe B des éliminatoires de la CAN-2015, un mot sur les équipes de votre poule ?
Tout d’abord, je dois dire que c’est un groupe très difficile. L’Algérie, mondialiste, est une très bonne équipe. Après, il y a le Mali qui est une nation du football et l’Ethiopie qui a réussi à se hisser parmi les meilleures équipes africaines. J’espère que le Bénin suivra l’exemple des Ethiopiens pour monter en puissance et bousculer un peu tout le monde.
Ici en Algérie, on attend le Malawi ou le Bénin que vous dirigez. Vous qui connaissez bien le football algérien, serait-ce un avantage pour vous ?
Oui et non, parce que tout le monde sait que la sélection algérienne est composée de joueurs évoluant dans des championnats étrangers. C’est des expatriés majoritairement franco-algériens. Il y a lieu de dire que mon passage en Algérie m’a permis de connaître un peu la mentalité du footballeur algérien.
Les Verts ne sont pas inconnus pour vous donc…
Il est clair que je connais assez cette équipe qui possède aussi la particularité de compter sur des éléments qui évoluent dans de grands clubs européens. Je sais que l’Algérie d’aujourd’hui est en pleine évolution avec une seconde qualification au Mondial.
Revenons au Bénin, éliminé par l’Algérie, vous avez hérité d’un groupe très affecté, c’est quoi le problème ?
Le problème du Bénin n’est pas forcément psychologique. Ce n’est pas une grande nation du football africain. C’est vrai qu’il y a un bon travail qui a été fait, mais j’hérite à vrai dire d’un grand chantier. Il faudra de la patience et du travail et il y a une bonne volonté de repartir sur de bonnes bases.
Cette équipe du Bénin, entraînée par Amoros, se fera un désir à prendre sa revanche puisqu’elle a été sortie par l’Algérie ?
La revanche, il n’y a pas mieux comme motivation pour avancer dans le football. Il faut penser à construire et chercher de grands joueurs pour monter une belle équipe. On a d’abord deux tours préliminaires à jouer, après lorsqu’on sera dans les poules, on aura le temps de bien parler. Ce n’est pas encore fait.  
Selon vous, qui sera le favori de ce groupe, sachant qu’il y aura aussi deux équipes qualifiées pour la CAN ?
Grâce à son statut de mondialiste, l’Algérie est sans aucun doute le favori. Après en ce qui concerne le Bénin, je pense que nous serons des outsiders par rapport à votre pays et à un degré moindre le Mali.
Vous êtes passé par l’USM Alger qui est en passe de matérialiser son projet professionnel par un titre de champion, suivez-vous toujours le championnat algérien ?
Bien sûr, l’USMA est champion, ça c’est sûr. C’est la consécration d’un travail bien étudié. Des techniciens français sont passés par là, que ce soit Renard, Courbis, Velud ou moi-même. Je pense que chacun de nous a apporté quelque chose à cette équipe.
C’est mérité pour cette équipe qui possède 11 points d’avance…
C’est sûr, vu les moyens mis par la direction du club qui a ramené les meilleurs joueurs d’Algérie à l’USMA, ce titre est fortement mérité. C’est très bien pour les supporters de l’USMA. Je suis aussi content pour des jeunes joueurs que j’ai eus l’honneur de diriger. Je pense surtout à Chafai, Zemmamouche et d’autres jeunes que j’ai lancés. Je suis aussi heureux pour Armand Sene qui a contribué à ce bon travail.
L’Algérie est-elle capable de créer la sensation en Coupe du monde ?
Vous serez comme le Bénin dans ces éliminatoires de la CAN-2015, c'est-à-dire des outsiders devant la Belgique et la Russie notamment. Après, c’est sûr que l’Algérie aura quelques arguments à faire valoir et c’est là une bonne occasion de voir un peu où se situe le football algérien au plus haut niveau.
 

Publié dans : algerie bénin Didier Ollé-Nicolle

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3911 20/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir