Ligue 1 & 2

JSK 1 - USMH 0 : Kerrar assure le maintien

80’, Kerrar libère les Kabyles.

Auteur : Lies A. samedi 23 mai 2015 23:17

Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou)
Affluence : match à huis-clos
Arbitres : Aouina, Bazine, Benaïssa
Avertissements : Kara (88’) (USMH)
But : Kerrar (80’) (JSK)

JSK : Doukha, Benamara, Ziti, Belamri, Rial, Raiah, Ferrahi, Yesli, Kerrar (Khiat 84’), Aiboud (Abdeljalil 60’), Ferguène (Si Amar 40’)                                                                                                                             
Entraîneur : Karouf  

USMH : Kara, Boulakhoua, Herrag, Kenniche, Ziane-Chérif, Aït Ouamar, Gharbi, Boumechra (Benachour 83’), Amada, Tiaiba (Abid 70’), Bouguèche (Mebarki 83’)
Entraîneur : Charef

Sur leur terrain du stade du 1er-Novembre, les Kabyles ont souffert, avant de venir à bout de l’USMH qui a résisté pendant 80 minutes, avant de s’incliner sur un but de Kerrar. Une victoire au forceps, mais fort méritée, au vu des efforts fournis par l’équipe locale. Mais il faut toutefois signaler la prestation du gardien harrachi Kara qui a été l’auteur d’un grand match en s’opposant à toutes les tentatives des camarades de Rial. Dès le coup d’envoi, les poulains de Karouf dévoilent leur intention de gagner en portant le danger dans le camp de l’USMH. A la 6’, Ziti donne la première alerte, le défenseur kabyle tente un tir des 20m, mais sa balle passera loin du cadre. Quelques minutes après, Yesli sur coup franc obligera Kara à étaler toute sa classe pour dévier le cuir. Ayant laissé passer l’orage, les Jaune et Noir décident alors de sortir de leur camp. Sur une belle combinaison avec Gharbi, Tiaiba temporise et permet à Belamri d’écarter le danger. Les Kabyles répliquent par Raiah qui se retrouve étrangement seul face à Kara, mais sa balle  passera de peu à côté du cadre. Après ces ratages, les poulains de Karouf multiplient les maladresses. Ce qui fera le bonheur des Harrachis qui jouent à l’économie. Karouf fait signe à ses poulains de se calmer et de procéder par les ailes. A la demi-heure de jeu, un centre de Ziti, suivi d’un retourné de Raiah, permet à Kerrar de reprendre de la tête, mais sa balle s’écrasera sur le montant droit de Kara. Les camarades de Doukha veulent à tout prix ouvrir le score. Ils multiplient les tentatives. Sur un autre centre de Raiah, Ferguène, de la tête, oblige Kara à dévier le cuir en corner. Deux minutes plus tard, Keniche intervient sur un centre dangereux de Ziti pour dégager la balle en corner. A la dernière minute du premier half, Ferrahi centre sur Kerrar qui se retrouve seul face à Kara, mais l’attaquant kabyle trouve le moyen de rater. En deuxième mi-temps, on assistera au même scénario. D’un côté, une équipe kabyle qui fait tout pour gagner, de l’autre, les Harrachis, bien regroupés dans leur camp, qui s’opposent à toutes les tentatives des Kabyles. Deux minutes après le retour des vestiaires Yesli adresse un centre qui est repris de la tête par Kerrar, mais la balle passera au-dessus de la transversale. Les Kabyles maintiennent la pression dans le camp adverse. Rial, qui est monté en attaque pour donner plus de tonus à la ligne offensive, tente un tir mais sa balle sort hors du champ de jeu. Deux minutes après, le même Rial est à deux doigts d’ouvrir la marque. Les Kabyles poussent mais n’arrivent pas à trouver le chemin des filets. A un quart d’heure de la fin, Kara s’illustre encore une fois sur un coup de franc de Ziti.   

80’, Kerrar libère les Kabyles
Le gardien harrachi est battu sur une tête de Kerrar, suite à un coup franc de Ferrahi. Ce but libèrera les joueurs de la JSK. Il reste dix minutes de jeu, les camarades de Doukha décident de préserver leur maigre acquis. Ils y arrivent, malgré les tentatives de Abid et Mebarki.
 

Publié dans : Yesli Ferrahi Kerrar. Herrag Kenniche

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3915 24/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir