Ligue 1 & 2

CSC-MOB, Aujourd’hui à 16h : Bracci : «Les joueurs sont conscients de ce qui les attend et n’ont que la victoire en tête»

«Les joueurs affectés et en difficulté sur le plan mental.»

Auteur : Lamine B. vendredi 06 mars 2015 18:29

Votre retour au CSC s’effectue alors que l’équipe traverse des moments difficiles, qu’avez-vous à dire la dessus ?
Tout d’abord, il faut mettre les choses dans leur contexte. On ne peut pas dire que le club est en crise, il est plutôt en difficulté ces derniers temps. Deux entraîneurs sont déjà partis pour diverses raisons. Les joueurs affectés et en difficulté sur le plan mental, ils sont dans un tunnel et n’arrivent pas à retrouver leur chemin. L’équipe est dans le ventre mou du championnat et occupe la dixième place. Donc, il nous faudra apercevoir cette lueur, et cette lueur apparaîtra dans les dix matches qui restent et qui sont très important, et ça sera à nous d’amplifier cette lumière au fur et à mesure des journées pour qu’on puisse sortir de ce tunnel.
Et c’est quoi comme problème selon vous ?
Vous savez, il ne reste que neuf journées dans le championnat. Je ne suis pas là pour les rendre comme des avions sur le plan athlétique. Il faut que les joueurs prennent conscience. Je suis le troisième entraîneur cette saison, ça veut dire qu’ils veulent tuer encore un troisième ? Ils doivent prendre conscience de la situation et se remettre en question pour que l’on puisse sortir de cette impasse.
Comment avez-vous trouvé les joueurs sur le plan mental ; étaient-ils affectés ?
Lorsque je suis arrivé déjà pour mon premier entraînement, il y a eu une interruption de la séance. Mais en toute logique, je dirais que c’est légitime. Je ne la condamne pas mais je ne suis pas d’accord sur la façon dont elle été faite. Je comprends les supporters, ils sont mécontents et il y a eu une incompréhension qui a fait qui se sont manifestés, c’est là où je dis que c’est une forme légitime. Je vais vous dire une chose…
Allez-y…
Vous savez, il y a de grandes galeries pour moi, c’est les deux clubs que j’ai fait le CSC et le MCA. J’ai vécu avec ces deux grandes galeries qui sont à mon avis les deux plus grandes du football en Algérie. A partir de ce moment-là, il y a une pression et une tension et surtout une passion qui est exercée par ces supporters, parce que ce sont des gens qui vivent comme ça leur passion, ils ont leur équipe dans le sang. Ils sont heureux quand tu gagnes et ils sont malheureux quand l’équipe perd, et ils l’expriment à leur façon qui est un peu maladroite quelque fois mais elle part toujours dans un sens où ils adorent le club. Ne disent-ils pas « CSC mon amour» ? C’est un amour qu’ils ont et qu’ils l’ont dans les veines. C’est un amour qu’ils ne maîtrisent pas, quand c’est bien ils dépassent quelques fois la mesure et quand ça va mal comme c’est le cas actuellement, cette passion devient maladroite alors que c’est dans ces moments-là qu’il faut garder la maîtrise de soi et garder son calme et ne pas ajouter de l’huile sur le feu. Et ça, c’est toute l’expérience que j’ai eue à travers le CSC et à travers le Mouloudia d’Alger, avec les clubs aussi que j’ai fait autant au Maroc comme le FUS ou l’OCK qu’en Tunisie à travers le Club Africain.
Le courant est vite passé entre vous et vos joueurs ?
Mais bien sûr qu’il est bien passé, moi j’adore les joueurs. J’étais moi aussi joueur et je les comprends, je connais tous les problèmes qu’ils peuvent avoir. Chacun a son caractère et chacun de nous a ses qualités et ses défauts. Ne dit-on pas que seul je vais vite, mais ensemble je vais loin ?
Le hasard a bien voulu que pour votre premier match vous tombiez sur le leader, comment vous voyez cette empoignade ?
Le hasard fait toujours bien les choses. On est tout de suite dans le vif du sujet, une équipe du MOB qui fait un parcours formidable. Et partant de là, leur objectif c’est le podium et ils arrivent chez nous avec l’idée de réaliser un bon résultat. Moi, j’arrive au CSC, je ne connais pas tout le monde mis à part Hadji et Djeghbala qui étaient au Mouloudia, mais j’ai connu l’équipe à travers mon travail de consultant à la télévision. J’ai vu plusieurs matchs dont CSC-MCA que j’ai commenté, et à partir de là, j’ai ma petite idée de l’ensemble et on essayera de faire un bon match.
Vous avez votre licence, vous serez sur le banc samedi prochain et avec votre fameuse écharpe ?
(Rires ) Oui bien sûr, j’y serai.

Publié dans : csc Hadji Djeghbala Bracci.

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3912 21/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir