Ligue 1 & 2

MCA : Al Taouan Saoudi veut subtiliser Delhoum au Doyen moyennant 250 millions par mois

Kaci Saïd : «Tout pour que Delhoum soit mouloudéen à la fin de la saison»

Auteur : T.Che dimanche 13 avril 2014 19:51

Décidément, Mourad Delhoum est devenu la grande attraction du prochain mércato estival. L’ex-capitaine de l’ESS libéré par Al Nasr Saoudi, est très convoité par le Mouloudia d’Alger. Nous avons appris que le milieu de terrain serait pisté par Al Taoun Saoudi qui voudrait s’attacher ses services, moyennant un salaire mensuel de 250 millions de centimes. Drivé par l’ex-coach de Sétif, Toufik Al Ouadah, celui-ci est en train de faire des pieds et des mains pour matérialiser la venue de Delhoum. En somme, une offre très intéressante même si Delhoum est bien loin des 450 millions de centimes qu’il percevait au sein de l’équipe d’Al Nasr Saoudi. Du côté de la direction mouloudéenne, on sait qu’il faudra faire très vite pour s’offrir Delhoum qui n’a que l’embarras du choix, car au niveau national des clubs comme le CSC, l’USMA et la JSK lorgnent tous sur l’ex-international.

 

Kaci Saïd : «Tout pour que Delhoum soit mouloudéen à la fin de la saison»

Réduisant sensiblement ses interventions dans les médias, le manager général, Kamel Kaci Said est revenu sur l’affaire Delhoum qui a fait les choux gras de la presse écrite. En avant première, nous avons annoncé dans nos colonnes la volonté de l’ex-international à faire venir le meilleur joueur de la Ligue 1 Mobilis à la fin de la saison. Joint par nos soins, Kaci Said nous confirmé sa volonté d’enrôler le milieu de terrain qui est convoité de toute part. «Delhoum est un grand joueur qui ne se refuse pas. A nous de faire le nécessaire pour l’enrôler, même si j’avoue ne pas avoir pris directement attache avec lui. Rafik Saifi m’a d’ailleurs confirmé que Delhoum était très intéressé par l’idée de jouer au Mouloudia. De ce fait, on fera tout pour que Delhoum soit mouloudéen la saison prochaine.»

«Cette fois-ci, je serai le seul responsable du recrutement»
Concernant le volet recrutement qui fait toujours jaser au Mouloudia, Kamel Kaci Said à tenu à marquer son territoire en réfutant toute intervention extérieure. Le manager général s’érige comme le seul et unique responsable de la cellule recrutement. «Cette fois-ci, je tiens à préciser à tout le monde que je serai le seul responsable du recrutement. Personne, je dis bien personne n’aura le droit d’interférer dans ce volet qui fait parti de mes prérogatives. A l’intersaison, il y avait trois personnes qui se sont chargés de ce volet avec les résultats que l’on sait. Il est certain qu’on ne va pas refaire les mêmes erreurs.»

«J’ai recruté Dibi et Lavatsa selon les moyens dont je disposais»
Critiqué par tous les observateurs à propos du recrutement de Stépahen Paul Dibi et Edwin Lavatsa qui ont été considérés comme le flop du dernier mércato hivernal. Kaci Said se défend en précisant qu’il a ramené les deux Africains selon les moyens qui lui ont été débloqués par son employeur. «Je tiens à préciser que ce n’est pas moi seul qui a recruté Dibi et Lavatsa. J’ai opté pour les deux joueurs non sans avoir discuté avec Bouali et le président, Boumella. Tout le monde a approuvé ce choix. Il faut que les supporters sachent que j’ai ramené les deux joueurs selon les moyens dont je disposais. La direction ne voulait pas recruter des éléments qui disposeraient de 70 millions de centimes par mois. Avec une plus grosse enveloppe, j’aurai certainement fait venir des joueurs d’envergure internationale. Dans le football, c’est toujours une question d’argent», s’est défendu l’ex-international sous forme d’une plaidoirie qui a pris une tournure personnelle.

«Nous pouvons résilier les contrats de Dibi et Lavatsa sans payer d’indemnités»
Poursuivant sa plaidoirie, Kaci Said a tenu à mettre en exergue la capacité du club à résilier le contrat des deux joueurs africains sans être contraint de payer des indemnités. «Je tiens aussi à préciser qu’il y a des clauses dans le contrat que nous avons signés avec Dibi et Lavatsa qu’on peut résilier leur contrat sans être contraint de payer des indemnités, ce qui est très important pour le club.»

«Moi, je n’ai pas ramené des joueurs à 220 millions pour chauffer le banc»
Avant de conclure, Kaci Said n’a pas manqué de faire le parallèle avec ses prédécesseurs qui ont recruté des joueurs au prix fort durant le mércato estival avec le résultat que l’on sait. Sans citer de nom, Kaci Said a mis l’accent sur le manque de clairvoyance de la cellule de recrutement qui était en place au mois de juin dernier sous la houlette d’un certain Abdenour Kaoua. «Ecoutez, j’accepte les critiques lorsqu’elles sont constructives. Mais il faut être juste dans l’analyse, car jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas moi qui aie ramené des joueurs à 220 millions pour qu’ils restent sur le banc de touche», nous a déclaré en conclusion le manager général lassé qu’on lui ressorte à chaque fois les recrutements de Dibi et Lavatsa.
 

 

Publié dans : Delhoum. Lavatsa Dibi Kaci Saïd

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3915 24/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir