Equipe d'Algérie

Ballon d’Or : Franco Baresi à la découverte d’Alger la blanche

L’occasion de se faire présenter le Baresi algérien, Tarek Laâzizi…

Auteur : Saïd Djoudi mardi 23 décembre 2014 20:02


Après plusieurs semaines de suspense, la cérémonie de la quatorzième édition du Ballon d’Or algérien s’est déroulée lundi soir à Alger, au pavillon S de la SAFEX. Le Buteur et El Heddaf, et comme chaque année, désignent cinq joueurs pour remporter un Ballon en or dans une soirée en or. Après Islam Slimani, c’est au tour de la star du FC Porto, Yacine Brahimi, de vivre un moment d’émotions qu’il n’oubliera certainement pas de sitôt. Accompagné de sa petite famille et de son frère, le milieu de terrain de l’Equipe nationale a remporté haut la main le trophée de rêve en présence de deux stars mondiales, à l’image de l’ancien défenseur du Milan AC, Franco Baresi, et de l’un des meilleurs joueurs du monde actuellement, Franck Ribéry. Plusieurs heures avant le début de la cérémonie, laquelle a été diffusée en direct sur le petit écran, nous avons prévu de consacrer toute une demi-journée au solide défenseur italien pour lui faire découvrir plein de belles choses, notamment l’un des plus beaux endroits de la capitale. Franco Baresi, souriant, humble et très sympathique, était très heureux de voir pour la première fois l’Algérie et son peuple.
L’Italien a débarqué à midi
C’est un accueil des plus chaleureux qui a été réservé à Franco Baresi. Même s’il a rallié l’Algérie via un vol régulier, il a quitté l’aéroport Houari-Boumediene depuis le salon d’honneur où nous l’attendions. Des photos ont été prises et des vidéos, pour immortaliser le moment, ont été enclenchées. L’ancien joueur du Milan, actuellement ambassadeur du club italien, est arrivé en Algérie vers les coups de 12h30. L’ancien défenseur était accompagné par son manager, qui a aussi insisté pour venir en Algérie et assister à la cérémonie grandiose du Ballon d’Or.
Un cortège «officiel» pour le conduire à l’hôtel
Tout a été parfaitement organisé plusieurs jours avant le jour J. Des voitures de luxe ont été mises à la disposition de Franco Baresi et de son agent pour le conduire directement à l’hôtel. A sa sortie du salon VIP, une Volkswagen Passat noir attendait la star juste devant l’entrée du salon. La portière côté droit déjà ouverte et le chauffeur, bien vêtu, n’attendait que le signal pour démarrer. Derrière, deux autres voitures la suivaient pour assurer le transfert jusqu’au lieu indiqué.
Une petite pause au salon VIP
A peine arrivée à l’hôtel Hilton, déjà plusieurs journalistes étaient sur place, caméras braquées sur l’ancien défenseur italien, pour prendre un premier plan avant la conférence de presse. Franco Baresi, toujours souriant, a été directement conduit au salon VIP pour des  rafraîchissements et se reposer quelques minutes aux côtés de nos journalistes qui l’ont accompagné depuis son arrivée. L’ancien champion italien a été, bien évidemment, sollicité pour des photos souvenirs avant que le directeur de l’hôtel Hilton n’ait fait son entrée à la salle pour lui souhaiter la bienvenue.
L’occasion de se faire présenter le Baresi algérien, Tarek Laâzizi…
Lors des années 1990, les supporters du MCA comparaient souvent le défenseur Tarek Laâzizi à Franco Baresi. D’ailleurs, une chanson avait fait le buzz dans les stades à cette époque-là. Lundi après-midi, et dès qu’il s’est confortablement installé au salon VIP, nous n’avons pas manqué l’occasion d’expliquer à Baresi que son nom avait été cité dans une chanson que les supporters du MCA fredonnaient dans les stades en le comparant à un défenseur central algérien. Une révélation qui a fait énormément plaisir à Franco, lequel était vraiment surpris avant que Laâzizi ne fasse son apparition dans la salle.
«Mais il est plus grand que moi !»
A peine entré, Franco Baresi voulait connaître l’identité de la personne qui a été autorisé à accéder au salon. Notre journaliste, qui maîtrise l’italien, lui a fait savoir qu’il s’agit de Tarek Laâzizi. Surpris, Franco Baresi dira : «Ah, d’accord ! Donc on me comparait à lui ! Mais il est plus grand que moi». Les deux hommes se sont serrés la main et ont pris des photos ensemble. C’est un moment magique pour l’ancien joueur du MCA qui rêvait certainement de croiser un jour son idole. Avec le Buteur, le rêve peut devenir réalité !
… et de discuter avec Hassan Shehata
Après Tarek Laâzizi, un autre invité a été appelé à se joindre à Franco Baresi. Il s’agit de notre premier invité, l’Egyptien Hassen Shehata. Le champion d’Afrique avec les Pharaons, et dès qu’il s’est assis, a pris des nouvelles de l’ancien défenseur du Milan avant que les deux hommes n’abordent un sujet passionnant concernant le football africain et européen. Une discussion qui a permis à l’Italien de connaître davantage le football en Afrique et les différentes compétitions africaines.
L’ancien Milanais anime un point de presse
Une heure plus tard, Franco Baresi, l’invité de marque du Buteur et d’El Heddaf, a été appelé à animer un point de presse. Des journalistes sont venus de partout pour couvrir cet événement historique. Affichant un large sourire large, la star mondiale a tenu à répondre volontiers aux questions des journalistes, notamment sur les Algériens qui évoluent en Serie A, à l’image de Mesbah, Taïder, Ghoulam et Belfodil. Et en ce qui concerne l’identité du joueur algérien qui possède suffisamment de qualités pour jouer au Milan AC, Baresi dira : «Actuellement, le joueur algérien qui a les capacités de se produire au Milan, c’est Yacine Brahimi».
«Même moi, je n’ai pas eu le Ballon d’Or»
En abordant le sujet du Ballon d’Or, Franco Baresi, qui, pourtant, était l’un des meilleurs joueurs de son époque, n’a pas remporté le Ballon d’Or européen. D’ailleurs, il a même déclaré sur le ton de la plaisanterie aux journalistes lors de la conférence de presse : «Aujourd’hui, je vais décerner un Ballon d’Or, alors que je ne l’ai jamais gagné».
Direction le Bastion 23 et l’hôpital Mustapha-Pacha
Après la conférence de presse, Baresi a préféré regagner sa chambre d’hôtel pour se reposer un peu d’autant plus que la soirée s’annonçait longue. Une heure plus tard, l’Italien et Franck Ribéry étaient invités à faire un petit tour au Bastion 23 (Le palais des Raïs), l’un des prestigieux monuments historiques de la ville d’Alger. Il représente l’un des derniers témoins qui attestent physiquement le prolongement de la médina d’Alger jusqu’à la mer. Au bout de vingt minutes au palais, les deux hommes ont signé d’abord le livre d’or du Bastion 23 avant de prendre la direction de l’hôpital Mustapha-Pacha où les deux monuments du football mondial ont tenu à rendre visite aux enfants malades pour leur remettre quelques cadeaux et prendre des photos avec eux.
Modeste, il prend des photos avec les malades
Même s’il était fatigué après une journée chargée, Franco Baresi, un homme de parole, ne voulait pas revenir à l’hôtel sans rendre visite aux enfants malades. L’Italien a pris des photos souvenirs avec des enfants, qui étaient heureux de rencontrer un grand joueur de la trempe de Baresi. Même Ribéry et Rafik Saïfi étaient présents. Un moment d’émotion avec des innocents à qui on souhaite un prompt rétablissement.
Quand la star remercie chaleureusement un motard
De retour à l’hôtel Hilton, et même avec une escorte de la police, c’était très difficile de dégager la route pour permettre à la délégation de rallier rapidement l’hôtel, du moment que l’heure de la cérémonie approchait à grands pas. Il a fallu l’aide d’un motard qui a pris l’initiative de prendre les commandes et faciliter la tâche aux chauffeurs en leur dégageant la route. Un geste que Franco Baresi a apprécié. Pour preuve, il a tenu à saluer en personne le motard pour son geste remarquable. Hier matin, et avant de rentrer chez lui, Baresi a visité le musée du Moudjahid de Riadh El Feth avant de rallier en fin de soirée l’aéroport international Houari-Boumediene. 

Publié dans : mesbah ghoulam taider Rafik Saïfi Ballon d’Or Franco Baresi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3914 23/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir