Ballon d'OR

Shehata a créé le buzz hier à Alger: «Je ne m’attendais pas à une aussi belle surprise.»

Shehata : «Un plaisir d’être parmi mes frères algériens»

Auteur : Moumen A. dimanche 21 décembre 2014 23:14

Hassan Shehata, l’entraîneur triple champion d’Afrique avec l’Egypte, est arrivé hier à Alger à 11h40 en provenance du Caire pour nous honorer de sa présence, ce soir, lors de la cérémonie de la remise du Ballon d’Or algérien 2014. L’autre invité de marque du Buteur-El Heddaf a créé le buzz à l’aéroport d’Alger hier  à son arrivée. Quelques dizaines d’admirateurs invétérés du capitaine Shehata n’ont pas cessé de l’interpeller pour prendre des photos avec lui.
Très modeste, il s’est arrêté pour ses admirateurs
Reconnu par certains passagers algériens et autres compatriotes  égyptiens résidants en Algérie, Hassan Shehata a eu droit à un accueil royal, soit à la hauteur de sa notoriété. Il était très ému par toutes ces marques de sympathies, qui lui ont été destinées par ses fans. Reconnaissants de sa correction exemplaire envers l’Algérie et les Algériens, son nom a été scandé longuement. Très humble et courtois, il n’hésitait pas à s’arrêter pour prendre des photos souvenirs avec ces plusieurs personnes qui le sollicitaient. Il aura fallu que le service d’ordre présent et les organisateurs du Buteur-El Heddaf interviennent pour inviter tous ces amoureux de ce grand entraîneur arabe et africain à lui faciliter la sortie afin de lui permettre de rallier l’hôtel Hilton pour se reposer.
Madjer et Bencheikh l’ont accueilli au Hilton
Après avoir été installé confortablement au salon VIP de l’aéroport Houari-Boumediène, Hassan Shehata a eu juste le  temps de répondre  à quelques-unes de nos questions avant d’être reconduit à l’hôtel Hilton, où il a eu l’agréable surprise de rencontrer Rabah Madjer et Ali Bencheikh.
Il a insisté pour accomplir la prière d’El Dohr avant de les rencontrer
Très à cheval sur sa religion, Hassan Shehata est allé directement dans sa chambre pour s’installer et prendre sa douche pour ne pas rater la prière d’El Dohr comme il nous l’a lui-même signifié. Ce n’est qu’après qu’il est redescendu pour rencontrer Bencheikh et Madjer.
Ils ont déjeuné ensemble
Profitant de la présence de Rabah Madjer et Ali Benchikha, Hassan Shehata a répondu avec plaisir à l’invitation d’aller déjeuner ensemble. Cela s’est déroulé dans la bonne ambiance et la bonne  humeur. Les trois hommes se sont remémoré quelques beaux souvenirs  liés au football algérien et égyptien.
Virée au Carré des Martyrs
Tout heureux de visiter l’Algérie à nouveau, l’entraîneur Hassan Shehata nous a surtout montré un grand respect au peuple algérien. D’ailleurs, sur notre demande, il a répondu volontiers à notre proposition  d’aller réciter la Fatiha sur les martyrs de la Révolution algérienne au cimetière d’Al Alia.  
Impressionné par l’histoire de l’Emir Abdelkader
Après avoir récité la Fatiha en la mémoire des martyrs de la Révolution algérienne, Hassan Shehata, qui connaît très bien l’histoire des hommes célèbres algériens, n’arrêtait pas de se renseigner sur l’histoire de l’Emir Abdelkader. Shehata était vraiment impressionné de lire un dicton célèbre de l’Emir gravé sur sa tombe.
 

Shehata : «Un plaisir d’être parmi mes frères algériens, je ne m’attendais pas à une aussi belle surprise»
Après lui avoir souhaité la bienvenue, Hassan Shehata a bien voulu répondre aux questions des journalistes. D’emblée, l’ancien coach des Pharaons a tenu à remercier le Comité olympique algérien qui lui a remis la Médaille du mérite olympique algérien à titre fraternel : «Lorsque vous m’avez invité, je n’ai pas hésité un seul instant de venir, j’ai dû vérifier avec mon fils Karim le calendrier des matchs de mon club avant de donner mon accord parce que c’est toujours un plaisir d’être parmi mes frères algériens.»
«Ce qui s’est passé en 2010 ne doit plus se reproduire»
Hassan Shehata n’a pas voulu trop s’attarder sur l’épisode que nous considérons tous déjà oublié de 2010. A ce propos, il déclare : «Ce qui s’est passé en 2010 ne doit plus se reproduire. On a ouvert une nouvelle page et cela remonte à quatre ans déjà. A vrai dire, je n’ai jamais considéré les rencontres entre l’Algérie et l’Egypte comme des confrontations, c’était pour moi des matchs amicaux. Je motive mes joueurs pour gagner mais je ne suis pas un adepte de la guerre psychologique. Je suis un homme de football.»
«Retrouver mon ami Saâdane est un plaisir, j’aurais dû mettre la cravate comme lui !»
Concernant ses retrouvailles avec son ami Rabah Saâdane, Hassan Shehata dira : «Cela fait longtemps qu’on ne s’est pas vus et je tiens à dire que cela une belle surprise d’avoir de nouveau revu mon frère et ami Saâdane. C’est un grand monsieur qui m’a marqué et m’a toujours montré de la sympathie. Aujourd’hui, je ne savais pas que j’allais être reçu par  le Comité  olympique algérien que je remercie au passage, sinon j’aurais dû mettre la cravate comme lui.»  
«C’est l’une des deux ou trois équipes qui peuvent remporter la CAN»
Hassan Shehata qui a été l’un des rares techniciens arabes et dans le monde à prédire un aussi reluisant  parcours des Verts en Coupe du monde après sa défaite contre la Belgique, nous affirme que l’Algérie sera aussi un grand favori pour la prochaine  CAN 2015 : «Je n’ai pas jugé l’Algérie après sa première défaite mais surtout après son magnifique match face aux Sud-Coréens. Ils ont fait un Mondial magnifique avec une défaite honorable contre l’Allemagne. Maintenant, il va sans dire qu’elle sera favorite pour la CAN. Je pense qu’elle est parmi les deux ou les trois nations africaines du moment capable de soulever ce trophée.»
 

Publié dans : alger Shehata Ballon d’Or

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3916 25/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir