Ligue 1 & 2

Menad : « Aouedj va montrer lors du clasico qu'il ne méritait pas de quitter la JSK de cette manière »

« La sanction à l’encontre de la JSK est très sévère »

Auteur : M.L. lundi 27 octobre 2014 20:15

Depuis son retour d’Arabie Saoudite, Djamel Menad ne s’est pas du tout exprimé. L’ancien buteur des Verts et ex-entraîneur du Mouloudia d’Alger s’est exprimé au sujet de la JSK, du CRB et même du clasico MCA-JSK. On vous laisse le soin de découvrir cette interview.

Bonjour coach, comment allez-vous ?
Ça va bien. Je vous remercie. J’étais malade à mon retour d’Arabie Saoudite où j’avais contracté une grippe. Je me suis aussi fait opérer du talon, cela n’est pas grave dans la mesure où je me suis rétabli.
Votre nom a circulé dernièrement au sein de plusieurs clubs…
Sincèrement, les clubs où mon nom a été cité ne m’ont pas contacté. Même si on m’a contacté, je n’aurai pas accepté car j’ai pris la décision de prendre du repos pendant un moment. Je veux me reposer. S’il y a un club qui correspond à mes objectifs, je préfère le prendre dès le mercato afin de me reposer et surtout pour bien connaître les joueurs.
Tout d’abord, on vous a évoqué pour succéder à Zvunka au CRB avant que la direction ne décide de prendre Alain Michel…
Croyez-moi. J’ai lu mon nom dans la presse comme tout le monde. Je vous confirme aujourd’hui que le CRB ne m’a pas contacté, ni par le biais de son président ni un autre dirigeant. Toutefois, si le CRB m’avait contacté, je n’aurais pas accepté. Le club traverse une situation très difficile et je n’ai pas de baguette magique. Le CRB ne mérite pas une telle situation. C’est un grand club et je suis persuadé qu’il retrouvera son lustre d’antan.
La JSK a engagé un entraîneur français alors que le public vous a réclamé…
Là, je veux préciser que les responsables de la JSK ne m’ont pas contacté. Je dis ça aux supporters du club. Je défie quiconque qui dira que le président du club m’a appelé au téléphone. D’ailleurs, vous m’avez appelé pour demander s'il était vrai que j’avais un RDV avec Hannachi, je vous avais dit que je ne peux pas parler de RDV avec une personne avec laquelle je n’ai eu aucun contact. Même la question concernant mon retour tardif n’est pas un argument parce que le nouvel entraîneur a été désigné après mon retour à Alger. Les supporters de la JSK doivent comprendre que Menad n’a pas refusé l’appel de la JSK. Je refuse aussi qu’on utilise mon nom pour calmer les supporters et faire de la propagande.   
A votre avis, Ciccolini est-il capable de redresser la barre ?
J’espère du fond du cœur que cet entraîneur réussisse avec la JSK pour retrouver le haut du tableau. Toutefois, je pense que le problème de la JSK est plus profond que le changement d’entraîneur. Il faut que l'équipe retrouve Tizi-Ouzou et joue devant ses supporters. Pour cela, tous les enfants de la Kabylie doivent intervenir. Les joueurs manquent de motivation puisqu’ils jouent à huis clos.
Vous accusez donc ceux qui ont sanctionné le club ?
Oui, je pense que la suspension est très sévère pour la JSK. Il ne faut pas oublier que ce club a honoré le pays. Il faut voir aussi ce qu’ont donné les enfants de la Kabylie à l’Algérie et à la sélection. Les scènes de violences, il y a eu pire. Je peux vous citer l’exemple du match MC Saïda - USM Alger. Mais dans cette affaire de la JSK, les gens veulent régler des comptes avec une personne bien précise.
Comment s'annonce le clasico de ce jeudi entre le Mouloudia et la JSK ?
 Je ne peux pas parler sur le plan technique car je n’ai pas vu les deux équipes  cette saison. D’après mes informations, les deux équipes traversent une période difficile et ont besoin de gagner. Je pense que la pression sera du côté de la JSK beaucoup plus puisque ses joueurs doivent impérativement s’imposer à Bologhine. Ils doivent réagir pour effacer la défaite lors du dernier match face à l’ASM Oran.
Mais même le Mouloudia s’est incliné lors de son dernier match face à l’USMBA…
Oui, je suis d’accord avec vous mais il ne faut pas oublier que le Mouloudia a eu deux semaines pour se préparer. Cela dit, l’entraîneur Boualem Charef a eu devant lui tout le temps nécessaire pour trouver des solutions aux problèmes constatés au sein de son équipe, contrairement à la JSK. Les joueurs kabyles n’ont pas eu le temps de corriger toutes les erreurs par rapport au Mouloudia.
Doit-on comprendre que le Mouloudia part favori dans ce clasico ?
Il est vraiment difficile de donner le moindre pronostic concernant ce match. Les deux équipes sont dans une situation délicate, elles doivent toutes deux s’imposer. Le Mouloudia va avoir des atouts, comme le terrain et surtout le public. Du côté de la JSK, les joueurs vont avoir un atout important qui est la compétitivité par rapport à ceux du Mouloudia qui sont restés sans compétition officiel depuis deux semaines.
Comment vous trouvez les résultats enregistrés par le Mouloudia cette saison ?
Le Mouloudia est en pleine période de transition. Donc, il faut donner du temps à Charef pour réorganiser la maison. Je suis sûr que Charef est en train de faire du bon travail. Le Mouloudia, c’est comme la sélection nationale. Il y a un environnement très difficile. Il y a une révolution au sein du club avec des changements à la direction, au sein des joueurs et même le staff technique. La direction du club doit protéger Charef parce qu’il peut conduire le club vers les sommets, mais à une condition…
Laquelle ?    
Je vous ai dit à maintes reprises que le Mouloudia est un grand club qui ne peut pas jouer à Bologhine. Ce stade est un avantage pour les visiteurs qui défendent. J’ai entendu dire que les dirigeants voulaient aller à Rouiba. Je leur conseille d’aller vite régler ça.
Le joueur qui, selon vous, va faire la différence lors de ce clasico ?
J’ai vu le dernier match de la JSK, j’étais vraiment surpris par le rendement faible de cette équipe. La JSK manque d’un attaquant, un buteur et ce malgré la présence de Kerrar. Je pense que Ebossé a laissé un grand vide. Pour ce qui est du joueur qui va s’illustrer lors de ce clasico, je pense que ce sera Aouedj. Il a d’énormes qualités et il va répondre à ceux qui l’ont fait sortir par la petite porte.
Sincèrement, quel club souhaitez-vous voir remporter ce clasico ?
Il me sera très difficile de vous répondre. C’est une question très difficile. J’ai d’excellents souvenirs à la JSK en tant que joueur. Avec le Mouloudia, j’ai passé de bons moments comme entraîneur. J’espère que ça se terminera par un nul (rire). En fin de match, je sais que je vais être gagnant, que se soit avec le Mouloudia ou la JSK.
 

 

Publié dans : JSK Charef Aouedj Djamel Menad

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3909 18/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir