Ligue 1 & 2

JSK : Hannachi : « Pourquoi Belaili a été qualifié et Hamroun non ? »

« Nous avons confiance en Blatter pour nous aider »

Auteur : H.B. lundi 13 octobre 2014 18:43

C’est officiel, la JSK a reçu hier de la part de la Confédération africaine de football (CAF), la notification concernant la sanction de la JSK pour deux ans ferme. Le président Hannachi qui se trouvait hier au Caire au moment de la réception du courrier a tenu à réagir à cette information : «Je vous confirme que la JSK vient de recevoir la notification de la part de la CAF à propos de la sanction pour deux ans. Nous considérons que le club a été sévèrement sanctionné pour une affaire dont il n’a aucune responsabilité. C’est une lourde sanction qui va pénaliser la JSK. Je vous annonce que nous n’allons pas rester les bras croisés, maintenant que tout est clair, nous déposerons notre recours auprès de la FIFA».

« Nous avons confiance en Blatter pour nous aider »
Le président de la JSK estime que la JSK va désormais saisir la première instance mondiale du football pour tenter de pousser la CAF à revenir sur la décision de suspendre la JSK pour deux années. «Nous avons confiance en la personne du président de la FIFA et en cette instance pour nous aider. Nous allons joindre au dossier de recours toutes les pièces qu’il faut pour défendre comme il se doit notre cas.»

« C’est honteux qu’à la FAF on ne réponde même pas à mes appels téléphoniques »
Le président Hannachi est revenu une nouvelle fois pour accuser la première instance du football national, la FAF, de n’avoir rien fait pour protéger la JSK de toutes ces sanctions, il dira à ce sujet : «Franchement, je  ne trouve pas les mots pour exprimer toute ma colère sur tout ce qui se passe. En Egypte, tout le monde affiche sa solidarité et ne souhaite que du bien à la JSK. Les Egyptiens font tout pour nous aider, malheureusement en Algérie nous n’avons trouvé personne à nos côtés. Je m’interroge vraiment : comment se fait-il que même au niveau de la FAF il n’y a personne pour répondre à mes appels téléphoniques ? Je considère que c’est une honte, nous représentons un club algérien. Honnêtement, c’est une honte et cela n’honore pas les responsables».

« Pourquoi veut-on nuire à la JSK ? »
Poursuivant dans la défense de son club, Hannachi a ajouté : «Je ne vois pas pourquoi tout cet acharnement contre la JSK, ce club qui a donné de la joie au peuple algérien à plusieurs occasions notamment sur la scène continentale, je défi tout le monde de réaliser ce qu’a fait la JSK dans les années 80 et 90 et même dans les débuts des années 2000, nous sommes ici au Caire pour défendre la JSK et nous interdisons à toute partie de porter atteinte au club et si Dieu le veut, la JSK reviendra à nouveau au-devant de la scène».

« Le président du Zamalek m’a rassuré qu’il prendra le dossier en main au Caire »
Tout en saluant la louable initiative prise par le président du Zamalek qui a organisé un match gala contre la JSK, ce qui a permis aux joueurs de se sentir mieux sur le plan mental, Hannachi a également exprimé toute sa gratitude à l’égard du président Mortadha Mansour du Zamalek qui s’est engagé à défendre la JSK auprès de la CAF  : «Honnêtement, nous avons été émus par le soutien que nous ont affiché les Egyptiens, notamment le club du Zamalek à sa tête le président Mortadha Mansour qui est une grande personnalité sportive en Egypte. Il m’a rassuré qu’il va nous aider auprès de la CAF et s’occuper de notre dossier au Caire. Nous le remercions et nous lui exprimons toute notre reconnaissance pour tout ce qu’il a fait pour la JSK durant ce court séjour. On ne s’est pas senti dans un pays étranger à aucun moment».

« Pourquoi Belaili a été qualifié et Hamroun non ? »
A propos de l’affaire Hamroun, la nouvelle recrue de la JSK pas encore qualifiée pour la compétition, Hannachi dira : «Hamroun se contente d’entraînement et de préparation avec nous, il attend toujours un signe de la FAF pour qu’il soit qualifié. Comme nous l’avons vu à l’œuvre face au Zamalek, j’espère qu’on le verra encore en championnat comme c’est le cas du joueur usmiste Belaili qui a été qualifié lors du marché estival. Quand il s’agit de la JSK, on ne fait rien pour nous aider, le seul perdant c’est donc le club».
    
« Je vais m’armer du soutien qui nous a été affiché par les responsables égyptiens »
Visiblement déçu de l’indifférence de la famille sportive locale à l’égard de tout ce qui a touché la JSK depuis la mort d’Ebossé et très content de la réaction de la famille sportive en Egypte, Hannachi a indiqué : «J’ai reçu de nombreux appels téléphoniques au Caire, j’ai été rassuré par tous les responsables du football et du sport en général, même au plus haut niveau, je vais m’armer de ce soutien. Malgré qu’il n’y a aucune notification de la CAF concernant la sanction de deux ans, nous avons pris toutes nos précautions et d’ici le mois de février prochain, date du début de la Champions League, tout sera plus clair».

« Je vais bientôt annoncer le nom du nouvel entraineur »
A propos de la question du nouvel entraineur sachant que la piste annoncée pour le moment est Djamel Menad, Hannachi dira : «Oui, j’ai exprimé mon vœu de voir Menad prendre en main l’équipe à plusieurs occasions, malheureusement il n’est pas encore rentré des Lieux saints de l’Islam et nous ne pouvons l’attendre encore plus, tout ce retard joue en notre défaveur. Pour le moment, j’ignore l’identité du nouvel entraineur, je vais l’annoncer très prochainement».

« Le match face au Zamalek ressemblait à une finale de la Champions League »
S’exprimant sur la fête qui a caractérisé le match gala face au Zamalek, le président de la JSK a ajouté : «Le match amical face au Zamalek d’Egypte est pour nous une réussite totale. L’ambiance était de mise et l’organisation parfaite. Nous avons exprimé nos vifs remerciements aux responsables du Zamalek pour l’accueil chaleureux qu’ils nous ont réservé et nous les invitons pour la même chose la saison prochaine en Algérie. Croyez-moi dans ce match j’avais comme l’impression d’assister à une finale de la Ligue des champions d’Afrique, inch'Allah les deux clubs vont encore se retrouver en compétition officielle».

-----------------------------------------------

Le ministre des Sports égyptien, le président du Zamalek et d’autres officiels veulent aider la JSK

La rencontre amicale qu’a jouée la JSK dimanche soir au stade de la Défense aérienne du Caire face au club du Zamalek a vu la présence de plusieurs officiels du pays hôte, l’Egypte. Le ministre des Sports égyptien, Khaled Abdelaziz, s’est déplacé au stade et a veillé personnellement à ce que la JSK soit mise dans de bonnes conditions et de faire de cette sortie amicale une occasion de consolider les relations entre les deux pays. Le premier responsable du secteur des sports égyptien a exprimé au président Hannachi toute sa solidarité avec le club après tout ce que ce dernier a vécu suite à la mort tragique de l’attaquant camerounais Albert Ebossé. Profitant de l’occasion, le ministre est allé jusqu’à prendre un engagement avec les responsables de la JSK pour intervenir en leur faveur auprès de la CAF pour tenter d’annuler la sanction prononcée contre la JSK. Cette attention de la part du premier responsable des sports en Egypte a énormément fait plaisir aux Kabyles. Pour sa part, le président du Zamalek, Mortadha Mansour a aussi réitéré sa position concernant cette affaire et a promis d’user de tout son poids, lui comme tous les autres responsables de clubs en Egypte pour aider la JSK. A noter que d’autres officiels égyptiens, touchés par la situation que traverse le sextuple champion d’Afrique, ont joint leur voix à celle du ministre et de Mortadha Mansour pour aider la JSK dans cette crise et feront tout pour voir le club présent en compétition africaine.

Publié dans : Belaïli JSK hannachi Ebossé Egypte usmiste Zamalek Djamel Menad

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3911 20/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir