Ligue 1 & 2

ESS : Khedaïria : «C’est un rêve qui se réalise, mais le plus important est à venir»

"L’ESS venait de battre et d’éliminer la meilleure équipe du Congo, sur son terrain, et devant son public, il fallait s’attendre à des actes pareils."

Auteur : Samir B. mardi 30 septembre 2014 19:19

Le portier de l’Entente a été l’un des principaux artisans de cette qualification historique. Khedaïra nous en parle et appelle à s’unir tous autour de l’ESS qui est aujourd’hui le porte-flambeau de tout un pays.
Quels est votre sentiment après cette qualification historique à la finale de la Ligue des champions ?
Vous ne pouvez pas imaginer ce que l’on ressent après avoir réalisé cette qualification à la finale de la Ligue des champions, c’est un vrai rêve qui devient réalité, car tout cela n’était guère évident par rapport aux difficultés que nous avons rencontrées, que ce soit pour ce match ou durant tout un parcours parsemé d’embûches.
Justement, quel commentaire faites-vous sur les conditions qui ont entouré le match de Lubumbashi ?
Depuis le match aller à Sétif, la pression ne cessait d’augmenter jusqu’à notre arrivée à Lubumbashi où les conditions d’accueil révélaient un peu ce que nous allions vivre le jour du match, notamment avec l’attroupement des supporters de Mazembe devant notre hôtel pour nous priver de quelques heures de repos, même si cet établissement laisse déjà à désirer. La pression a été plus importante au coup d’envoi de la rencontre et le fait d’avoir été mené au score, dès les premières minutes de jeu, a compliqué davantage notre mission dans la mesure où l’on a couru après le score tout au long de la partie. C’était très pénible, mais heureusement, nous avons surmonté tout cela. Et je veux éclaircir une chose.
Allez-y.
Ce que nous avons réalisé est énorme. Car il faut rappeler que le TP n’est pas n’importe quelle équipe, elle renferme pas moins de 14 internationaux dans ses rangs. En plus, nous avons pris trois buts, c’était largement suffisant pour nous faire douter, voire nous faire plier. Mais nous n’avons pas baissé les bras et nous avons cru en nos moyens jusqu’à la dernière minute où nous avons été récompensés. Nous avons un groupe solide et soudé. Ceux qui connaissent bien l’ESS savent que c’est notre force. C’est aussi ce qu’il faut faire maintenant pour la finale.
Vous étiez l’un des membres de la délégation qui ont été victimes de vols après le match. Que s’est-il passé au juste ?
Ce qui s’est passé après le match était prévisible. L’ESS venait de battre et d’éliminer la meilleure équipe du Congo, sur son terrain, et devant son public, il fallait s’attendre à des actes pareils. En ce qui concerne mon téléphone portable, je n’en fais pas un cas, c’est trois fois rien devant l’exploit que nous avons réalisé. La qualification m’a fait oublier tout ce qui s’est passé.
Vous n’êtes à présent qu’à 180 minutes du sacre, comment voyez-vous cette double confrontation en finale ?
Nous avons réalisé l’essentiel, mais le plus important est à venir. Si on échoue en finale, c’est comme si nous n’avions rien fait, l’histoire ne retiendra que le nom du vainqueur. Maintenant, il faut descendre de notre nuage et mettre les pieds sur terre. Il faut jouer les deux prochains matchs avec la même envie et la même détermination. Il faut se mettre dans la tête que ça va être plus difficile que le match précédent, et, par conséquent, il faut bien préparer ces deux rencontres en pensant que nous ne sommes qu’à deux matchs de la délivrance et du sacre final.
Avant cela, un rendez-vous de championnat vous attend ce jeudi face au MOB. Vous y pensez ?
Evidemment, et notre objectif est clair, c’est d’empocher les trois points afin de rester collés au peloton de tête. Et puis, on veut que la joie soit totale devant nos supporters, battre le MOB et fêter notre qualification en finale de la Ligue des champions.
Par quoi voulez-vous terminer ?
Je voudrais dire que ce que l’ESS a réalisé est le fruit d’un travail de longue haleine, ce n’est guère un hasard, et j’appelle tout le monde à soutenir cette équipe pour réaliser le rêve que tout le pays caresse depuis de longues années.  

Publié dans : ess Congo Khedaïria

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3914 23/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir