Equipe d'Algérie

Exclusif : Trapattoni confirme : «C’est M. Raouraoua en personne qui m’a contacté»

«Je lui ai dit que je suis prêt à entraîner l’Algérie, la balle est dans son camp»

Auteur : samedi 29 mars 2014 02:47

Les déclarations de Giovanni Trapattoni dans des médias européens sur ses contacts avec la Fédération algérienne de football ont créé un vrai malaise au sein de l’équipe d’Algérie. Tout en refusant de prolonger son bail avec la FAF, Halilhodzic s’irrite qu’on cherche un plan B pour pallier son départ de plus en plus probable après le Mondial. Les états d’âme du sélectionneur n’intéressent pas la fédération qui est en train de défricher le terrain pour un entraîneur de renom, celui-là même que l’opinion publique réclame depuis des lustres. Devant celui de Trap, le CV d’Halilhodzic paraît squelettique. C’est sans doute cela qui a agacé le Bosnien. Loin de toute cette polémique, Trapattoni, qui nous a accordé cet entretien en exclusivité, confirme avoir discuté avec le président de la FAF en personne en prononçant son nom et son prénom. Il confirme aussi, et ça c’est une bonne nouvelle, qu’il est très intéressé pour entraîner la sélection algérienne après avoir été le patron de, lisez bien, Milan, Juve, Inter, Bayern, les sélections d’Italie et d’Irlande entre autres. C’est donc cet immense entraîneur qui pourrait diriger les Verts lors de la CAN-2015 et c’est lui qui le dit.

Bonjour M. Trapattoni, comment allez-vous ?
Très bien, je vous remercie.
C’est un journaliste algérien du Buteur qui est avec vous…
Vous êtes les bienvenus.
Vous êtes libre de tout engagement depuis votre dernière expérience à la tête de l’Irlande, c’est bien ça ?
Oui, cette belle histoire avec l’Irlande s’est terminée et je suis effectivement libre de tout engagement. Je sens toutefois que je peux encore faire profiter d’autres équipes de ma longue expérience, je vais donc bientôt retourner sur les bancs.
Avez-vous pour autant reçu des offres pour entraîner un club ou une sélection ?
Oui, j’en ai reçus beaucoup, que ce soit de la part de clubs ou de sélections qui veulent mes services. Comme je viens de vous le dire, je suis prêt à retourner sur les terrains parce que je suis encore capable de donner au football. Vous êtes sans doute au courant de mes récents contacts avec la Côte d’Ivoire et j’attends toujours que ces liens soient officiels. On en a beaucoup dit à ce propos, mais je peux vous assurer que jusqu’à présent je n’ai rien signé. Tout ce qui a été dit au sujet d’un contrat me liant à la fédération ivoirienne est faux.
Les médias ont également parlé de contacts avec la Fédération algérienne de football. Que pouvez-vous nous dire à ce propos ?
Oui, j’ai reçu une offre de la part des responsables du football algérien qui m’ont dit qu’ils étaient très intéressés par mes services et qu’ils me voulaient à la tête de la sélection de votre pays. Toutefois, je vous précise qu’il ne s’agit là que d’un contact et que rien n’a été officialisé. C’est à peu près ce qui s’est passé avec les responsables ivoiriens. Il y a eu communication, mais pas de discussions approfondies. J’attends donc les mois à venir pour décider quelle sélection je vais entraîner.
Qui vous a contacté ? Des responsables de la fédération ou le président lui-même ?
C’est le président de la fédération en personne qui m’a appelé. M. Mohamed Raou (il n’arrive pas à bien prononcer le nom du président de la FAF). Rappelez-moi son nom s’il vous plaît !
M. Mohamed Raouraoua, président de la Fédération algérienne de football.
Exact. C’est lui qui m’a contacté pour me soumettre l’idée d’entraîner l’équipe d’Algérie dans un avenir proche en me précisant que la fédération algérienne était très intéressée par mes services.
De quoi avez-vous parlé exactement ?
Il m’a proposé d’entraîner la sélection, mais cela n’a pas dépassé le simple contact puisque je ne l’ai pas encore rencontré. J’attends donc de le voir pour mettre les points sur les «i» et officialiser les choses, si bien sûr on arrive à trouver un accord pour que j’entraîne l’équipe d’Algérie.
Avez-vous parlé par exemple du volet financier ? Du choix du staff technique ?
Non, on n’a pas abordé ces détails, mais il m’a dit que l’Algérie était très intéressée par mes services et je lui avais répondu que j’étais prêt à tout moment à travailler en Algérie. L’argent, le choix du staff technique et médical ont été reportés à une date ultérieure. Je suis prêt dès maintenant à approfondir les discussions pour arriver à un accord.
On vous sent très chaud pour entraîner la sélection algérienne. Quel en est le secret ?
L’Algérie possède une très belle équipe avec des joueurs jeunes et talentueux qui évoluent pour la majorité d’entre eux en Europe. Il y a d’autres choses qui m’incitent à vouloir prendre cette sélection en main et que je dévoilerai dans un proche avenir, si bien sûr on arrive à s’entendre.
Avez-vous parlé de nouveau avec M. Raouraoua ? Vous a-t-il fixé un rendez-vous pour le rencontrer ?
Non, pas encore. Pour l’instant, il n’y a eu qu’une discussion au téléphone pour connaître les intentions des uns et des autres. La balle est dans le camp des responsables algériens. S’ils me veulent vraiment, ils n’ont qu’à me fixer un rendez-vous pour se mettre autour d’une table et approfondir les discussions.
A part l’Algérie et la Côte d’Ivoire, quelles sont les autres nations qui vous ont sollicité ?
J’ai reçu beaucoup d’autres offres, dont la plus sérieuse est celle de la fédération marocaine. Comme avec les Algériens, je leur ai laissé la porte ouverte aux négociations. Aujourd’hui, je ne peux pas en dire plus, car il ne me reste qu’à attendre les prochaines discussions pour savoir quelle serait la prochaine étape de ma carrière, car n’oubliez pas qu’il y a aussi des clubs européens qui me veulent.
Est-ce que M. Trapattoni connaît les joueurs algériens actuels ?
Il y a au moins quatre joueurs qui évoluent dans de grands clubs européens en Espagne, en France, en Italie et en Angleterre. Je n’ai pas eu l’occasion de connaître tous les joueurs algériens, mais je sais que votre sélection possède un groupe jeune et talentueux.
En Coupe du monde, l’Algérie est dans le groupe H avec la Belgique, la Russie et la Corée du Nord. Que pensez-vous de ce groupe ?
C’est difficile d’émettre un avis, je ne suis pas le sélectionneur de l’équipe d’Algérie et je ne connais pas très bien les joueurs algériens. Je peux juste dire que votre mission paraît difficile face à la Russie qui est entraînée par un grand technicien, Fabio Capello, et face à la Belgique qui possède un groupe de joueurs de très haut niveau et qui évoluent tous dans les plus grands clubs européens. Malgré tout, l’Algérie aura ses chances en Coupe du monde parce que les joueurs algériens sont habitués au haut niveau puisqu’ils évoluent presque tous en Europe.
L’Algérie est-elle capable de se qualifier au second tour ?
L’Algérie ne doit pas avoir peur de la Russie et de la Belgique si elle veut se qualifier au second tour. Elle a des joueurs valables, capables de créer la surprise.
Quel serait selon vous le favori pour remporter la Coupe du monde ?
Je ne vais pas être original en vous disant que mes favoris pour gagner la Coupe du monde sont le Brésil, en tant que pays organisateur, l’Allemagne, l’Espagne et l’Angleterre sans oublier l’Argentine. Ce qui est certain, c’est que cette Coupe du monde au Brésil va être d’un très bon niveau.
Et l’Italie dans tout ça ?
L’Italie est un grand point d’interrogation. Les Italiens possèdent une grande volonté et beaucoup de hargne pour pallier certains manques et pouvoir jouer un rôle dans ce Mondial.
Merci M. Trapattoni de nous avoir accordé un peu de votre temps ?
Merci à vous et à bientôt.
 

Publié dans : algerie Halilhodzic en trapattoni raouraoua

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le Napoli va reporter la Série A cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3884 24/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir