Equipe d'Algérie

Idriss Saâdi : «La sélection est dans un coin de ma tête»

«Ni Gourcuff ni la FAF ne m’ont contacté pour le moment»

Auteur : Saïd Fellak lundi 22 septembre 2014 19:14

Véritable révélation en ce début de saison de Ligue 2, l’attaquant franco-algérien, Idriss Saâdi, n’en finit pas de marquer. Après sept journées de championnat disputées, il totalise déjà six réalisations. Actuellement meilleur buteur du championnat, le Clermontois frappe avec force aux portes de l’EN. Gourcuff, qui le connaît assez bien, envisage de le suivre plus à l’avenir. Joint par nos soins, le joueur a accepté de s’exprimer pour nos lecteurs. Entretien :

Vous faites un début de saison remarquable avec votre formation de Clermont. Vous attendiez-vous à ce départ tonitruant ?
Ça serait vous mentir si je vous disais oui, je m’attendais à être aussi efficace. Cela dit, je me suis bien préparé durant l’intersaison pour justement entamer parfaitement ma saison.
Six buts inscrits en sept journées de championnat (Ndlr, entretien réalisé avant la rencontre disputée hier soir face à Valenciennes). Vos statistiques sont excellentes, n’est-ce pas ?
Effectivement. Je ne pouvais certainement pas rêver meilleur début de saison sur le plan personnel. Je suis quelqu’un qui ne se fixe pas de limites et qui se donne toujours à fond. Je sais de quoi je suis capable et je joue sans me poser de questions. J’espère continuer sur cette lancée le plus longtemps possible.
Finir meilleur buteur de Ligue 2, un objectif pour vous, non ?
Comme je vous l’ai dit, je ne suis pas quelqu’un qui se fixe des limites. Je me donne au maximum et on fera les comptes à la fin de la saison. Après, c’est clair que je vais aspirer à ce titre de meilleur buteur, mais sans me mettre de la pression aussi.
Evidemment, votre grande efficacité n’est pas passée inaperçue et l’on parle de vous à la sélection algérienne, vous y pensez vous aussi ?
Forcément, c’est un peu dans un coin de ma tête. C’est un rêve de porter le maillot national et je travaille dur pour cela. Si le coach des Verts me fait appel, c’est sûr que je serai prêt à répondre à sa convocation. Ainsi, la sélection, ce n’est pas une priorité absolue pour moi, à l’heure actuelle. Je ne me focalise pas trop sur ça.
Et pourquoi ça ?
Je ne voudrais pas perdre ma concentration car pour l’instant, il n’y a rien de ce côté-là. Je veux vraiment continuer à aligner les bonnes performances avec mon club et marquer le maximum de buts pour ainsi frapper avec force aux portes de la sélection.
Y a-t-il eu une approche de Gourcuff ou de l’un de ses assistants ?
Non, aucune.
Et de la FAF, on vous a déjà contacté ?
Non, jamais.
Vous avez déjà joué chez les jeunes de l’Equipe de France. Choisir la sélection algérienne est une décision normale pour vous…
Vous savez, quand vous grandissez en France et vous êtes encore jeune, c’est normal que vous défendiez les couleurs de la France. Après, quand vous passez pro, les choses changent pour vous et c’est normal que votre situation évolue. Pour moi, c’est une fierté de pouvoir un jour représenter le pays de mes origines et défendre ses couleurs.
Vous êtes de quelle origine en Algérie ?
Mon père est d’Oran et ma mère de Bordj Bou-Arréridj.
Vous disposez du passeport algérien…
Oui, je dispose du passeport algérien et même de la carte d’identité.
Vous venez souvent en Algérie ?
La dernière fois que je suis parti en Algérie remonte à 2008. Je n’ai pas eu le temps par la suite pour repartir vu mes engagements professionnels. Vous savez, quand on est pro et avec les stages de pré-saison, ce n’est pas facile de trouver du temps.
Parlons un peu de votre parcours à l’AS Saint-Étienne. Vous avez été formé là-bas mais vous n’avez pas réussi à éclore. Pourquoi ça ?
C’est compliqué. Quand on vous accorde que 10 à 15 minutes de jeu seulement, ce n’est pas facile de vous illustrer et marquer des buts. J’estime qu’à Saint-Étienne, on ne m’a pas donné véritablement ma chance. J’aurai voulu qu’on me fasse un peu plus confiance.
Vous êtes lié à Clermont jusqu’en 2017, mais on imagine que votre objectif est de retrouver rapidement un bon club de l’élite, non ?
C’est clair. Si j’ai signé à Clermont, c’est surtout pour retrouver la confiance et relancer ma carrière. Mon objectif est de tout donner à Clermont et faire une grande saison afin de retrouver l’élite. Je sais ce que peux apporter et avec le temps, j’espère rebondir de nouveau dans un grand club.

 

Les éloges pleuvent sur Saâdi

Manolo Gas (coach adjoint de Clermont) : «Avoir un tel buteur dans notre effectif, ça soulage»
Le site France Football s’est intéressé de près à l’éclosion d’Idriss Saâdi cette saison et a recueilli quelques impressions de ses coéquipiers à Clermont ainsi que de l’entraîneur-adjoint du club, Manolo Gas. A ce propos, il dira : «Saâdi a la chauffe en ce moment, pourvu que ça dure ! Avoir des joueurs comme ça dans son effectif, ça soulage.»

Baptiste Martin (défenseur de Clermont)  : «Il a quasiment marqué à lui seul tous les buts de Clermont cette saison»
De son côté, son coéquipier, Baptiste Martin, défenseur central du club, a déclaré : «Forcément, ça fait du bien d’avoir un buteur comme Idriss devant. Il a quasiment marqué tous les buts de l’équipe en championnat (6 sur 10, ndlr) donc c’est un élément très important. Il fait son boulot, travaille dur pour atteindre ses objectifs et est tout simplement récompensé sur ces premières semaines de compétition. Bravo à lui !»

Eugène Ekobo (milieu de Clermont) : «Il n’a pas besoin de dix occasions pour mettre une au fond»
Et au tour du milieu clermontois, Ekobo, d’encenser le joueur franco-algérien : «Peu importe la physionomie du match, on peut s’attendre à tout moment à ce qu’il décante la situation. Il n’a pas besoin de dix occasions pour en mettre une au fond. De plus, c’est quelqu’un qui n’est pas avare dans l’effort. Nous pouvons compter sur lui, on sait pertinemment que l’on peut voyager tranquille avec un tel finisseur dans nos bagages.»

Publié dans : Clermont. Idriss Saâdi Manolo Gas

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3912 21/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir