Ligue 1 & 2

JSK : Aksas : «La mort d’Ebossé m’a vraiment choqué, il faut vite agir pour éviter un autre drame»

Je suis vraiment choqué et je n’arrive pas à croire qu’Ebossé est mort. Ce qui s’est produit est inadmissible. Vous ne pouvez jamais imaginer l’état de tristesse dans laquelle je me trouve, c’est comme si j’avais perdu un frère.

Auteur : Kamel M. dimanche 24 août 2014 01:45

Un drame s’est produit à Tizi Ouzou, suite à la mort de l’attaquant Albert Ebossé qui a été touché par un projectile jeté des tribunes…
Je suis vraiment choqué et je n’arrive pas à croire qu’Ebossé est mort. Ce qui s’est produit est inadmissible. Vous ne pouvez jamais imaginer l’état de tristesse dans laquelle je me trouve, c’est comme si j’avais perdu un frère.
Comment vous avez appris la nouvelle ?
Un  ami qui m’a appelé pour demander s’il est vrai qu’Ebossé a trouvé la mort à Tizi-Ouzou suite à un  jet de projectile. J’ai contacté un de mes  amis à Tizi Ouzou et j’ai pu vérifier l’authenticité de l’information qui m’a choqué. Il faut une prise de conscience pour protéger les joueurs, car la mort d’un joueur sur le terrain est quelque chose de très grave.
Vous demandez donc qu’on prenne des mesures pour protéger les joueurs…
Il n’y a plus de football lorsque le joueur est menacé dans sa vie. Il y a deux années de cela, Laïfaoui a failli trouver la mort à Saida, après avoir reçu un coup de couteau. Et voilà maintenant qu’Ebossé trouve la mort, après avoir reçu un projectile. A chaque rencontre, on assiste à des jets de projectiles qui sont très dangereux. Dire que le football est un spectacle. Voilà qu’une fête de football tourne au dame. Comme si en Algérie, une équipe n’a pas le droit de perdre sur ses bases ou n’a pas le droit pas de gagner en déplacement.  Si sa continue comme ca, vaut mieux jouer tous les matchs à huis clos, que d’exposer nos vies en danger. La violence a atteint son paroxysme, il faut agir pour éviter un autre drame.
Vous avez connu Ebossé comme joueur en étant confronté à lui à plusieurs reprises…   
Entre Ebossé et moi, c’était vraiment une grande rivalité et il y avait de l’engagement physique  sans qu’aucun de nous ne dépasse les limites de la correction. Une fois la partie terminée, on s’échangeait les maillots. Je garde de lui un très bon souvenir (il était trop ému…) et je suis très triste pour lui. Je me souviens qu’avant l’entame d’une rencontre face à la JSK, il est venu me parler pour me faire rappeler qu’il m’a déjà rencontré au CRB lorsqu’il est venu faire des essais. Et je me suis vite souvenu de lui et on a rigolé, c’était quelqu’un de bien.
Un dernier mot ?  
Je présente mes condoléances à la famille d’Ebossé, et je lance un appel pour qu’on agisse afin d’éviter une autre catastrophe, car le football est avant tout une fête, un spectacle et sert aussi d’éducation. Si on n’agit pas vite, cela pourrait se reproduire, car la violence est présente sur tous nos terrains de football.

Publié dans : JSK Ebossé Aksas Laïfaoui

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3909 18/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir