Ligue 1 & 2

ESS : Khedaïria devant le conseil de discipline

Madoui : «Je ne peux plus accepter ses écarts disciplinaires» Hammar : «S’il n’est pas content, on le libérera»

Auteur : A. F. mercredi 13 août 2014 19:30

L’incident survenu avant-hier entre le gardien de but de l’Entente, Sofiane Khedaïria, et son entraîneur, Kheireddine Madoui, ne passera pas sous silence. En effet, il a été décidé que le joueur passera devant le conseil de discipline pour être entendu sur son manquement à la discipline du groupe et entendre la sanction qui lui sera infligée. Rappelons que lors de la séance d’avant-hier, Madoui avait renvoyé Khedaïria de la séance d’entraînement après  que ce dernier ait rouspété et prononcé des obscénités. Madoui ne s’est pas arrêté là, il a fait savoir à la direction du club qu’il n’est pas question que son gardien de but reprenne les entraînements avec le groupe tant qu’il ne passera pas devant le conseil de discipline.  
Hammar soutient son entraîneur
L’entraîneur de l’Entente ne s’est pas contenté de renvoyer son joueur, tout de suite après il a pris attache avec le premier responsable du club, Hassan Hammar afin d’évoquer avec lui cet incident. Il a fait savoir à son interlocuteur qu’il n’accepterait pas de tels écarts disciplinaires au sein du groupe. Le président sétifien s’est montré réceptif à la doléance de son coach et l’a rassuré en lui disant qu’il appuyait totalement sa décision. Il lui a fait rappeler qu’il a toujours carte blanche quant à la gestion de l’équipe première. Khedaïria passera donc ce jeudi devant le conseil de discipline et contrairement à ce qui se fait habituellement, le joueur connaitra la décision prise à son encontre juste à l’issue de cette réunion.
Le joueur n’en est pas à sa première
Cet écart disciplinaire n’est pas le premier de Khedaïria alors que la saison n’a même pas encore commencé. C’est la quatrième fois que le gardien de but sétifien s’illustre de manière négative. Tout d’abord, le joueur n’avait pas rejoint à temps le groupe pour le début de la préparation. Ensuite, il est monté au créneau pour exiger une place de titulaire en prévision du match de Ligue des champions face au Ahly de Benghazi. Par la suite, il s’est accroché avec un groupe de supporters lors d’un match amical, sans oublier ses insultes à l’encontre de la presse. Devant ces agissements, il est temps pour la direction sétifienne de frapper d’une main de fer et sanctionner cet élément. La sanction doit être mise à exécution cette fois-ci contrairement aux fois précédentes. C’est sans doute cette raison qui a incité Khedaïria à récidiver.
Une non-convocation face à l’USMA est fort probable
En plus de la sanction financière qui sera infligée à Sofiane Khedaïria, celui-ci écopera également d’une sanction technique, probablement une non-convocation pour le premier match de championnat face à l’USMA. Ce qui signifiera que Belhani sera secondé par le troisième gardien de bur, en l’occurrence le jeune Saâdoune.
Avec Madoui, ça ne rigole pas !
Kheireddine Madoui est en passe d’installer une discipline de fer au sein de groupe. L’ex-international ne laisse aucun manquement à la discipline du groupe passer sous silence. Avant ce renvoi de Khedaïria, il avait pris certaines décisions qui dénotent de sa volonté de faire marcher son groupe à la baguette. Il avait écarté Djahnit du match amical face au CRBAF car il était arrivé en retard. Il en avait fait de même avec le trio Gasmi, Hadj Aïssa et Dagoulou à l’occasion du match amical face à Lakhdaria pour le même motif. 
Madoui : «Je ne peux plus accepter ses écarts disciplinaires»
Interrogé sur cet incident, l’entraîneur sétifien nous dira : «Je ne veux plus voir Khedaïria aux entraînements car ce dernier en a beaucoup fait jusqu'à présent. On s’est montré patient et compréhensif avec lui, mais son attitude cette fois-ci a été la goutte qui a fait déborder le vase. Il devra passer devant le conseil de discipline pour mettre fin à ses agissements négatifs.»
Hammar : «S’il n’est pas content, on le libérera»
De son côté, le premier responsable du club sétifien, Hassan Hammar dira : «C’est la énième fois que cet élément se manifeste par un mauvais comportement. Il s’est déjà accroché avec son entraîneur lorsqu’il avait exigé de jouer d’entrée face à Benghazi, il s’est accroché avec les supporters, avec la presse, c’est trop, on doit mettre le holà ! Il comparaitra jeudi devant le conseil de discipline qui statuera sur son cas. S’il n’est pas content, il sera libéré à condition qu’il termine la Ligue des champions car il a bénéficié d’une licence africaine. Nous n’avons pas besoin d’un joueur qui ne veut pas rester chez nous en multipliant les écarts disciplinaires.»
 

 

Publié dans : ess hammar Kheireddine Madoui Khedaïria

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3916 25/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir